LA SOURIS VERTE Index du Forum

LA SOURIS VERTE
Forum de la ludothèque associative de Palaiseau (91)

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier"
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA SOURIS VERTE Index du Forum -> Jeux de rôles sur table -> ARCHIVES PARTIES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ryujay
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2014
Messages: 439
Localisation: Massy

MessagePosté le: Mar 5 Jan - 14:15 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant


Je commence de bonne heure pour la prochaine ronde mais il y a un peu de préparation Smile
Je vous propose donc de découvrir Shayo en 3ème ronde qui aura lieu du 26/02 au 13/05 (12 séances si je compte bien). Ce jeu que nous avons eu le privilège de découvrir chez un de ces auteurs lors d'une partie en avant première : http://paradisperdu.vraiforum.com/t404-Shayo.htm


Le contexte : 

Shayô (« Soleil couchant »), le jeu de rôle, vous permet de vivre des aventures palpitantes dans un Japon ravagé par la colère divine, le Tenbatsu. Le pays se relève d’entre les ruines, revenu à un système politique ancien, le double pouvoir central : Le Trône du Chrysanthème et le Taishôgun. Tremblements de terre, tsunamis, catastrophes nucléaires, pollution des terres et des eaux, guerres et révoltes, montée des eaux submergeant les grandes métropoles sur les côtes, épidémies, créatures monstrueuses, rien n’épargne les survivants de cet apocalypse. Aujourd’hui, bien peu d’habitants de l’archipel, rebaptisé Hi-no-moto (ancienne lecture originelle des mêmes kanjis que ceux composant le mot Japon et signifiant donc également « source du soleil ») se souviennent de l’Ancien monde, car de nombreuses générations les en séparent à présent. Ils ne sont pour la plupart plus en mesure de déchiffrer les quelques écrits retrouvés ou précieusement conservés malgré tout. Des objets technologiques peuvent également être dénichés, mais là aussi, rares sont ceux qui savent les utiliser, et encore moins les entretenir et les recharger. Samouraïs implacables, chasseurs de reliques à la recherche de vestiges de l’Ancien monde, shinobis au service de diverses factions, prêtresses aveugles ou exorcistes, les personnages ont tous prêté allégeance au nouveau pouvoir, le seul en mesure de protéger le pays des redoutables onis et des non moins dangereux mutants, les etas. 
 
Parviendrez-vous à sauver le futur, avant que le passé ne vous rattrape ?  
De vos choix dépendra l’avenir de l’Empire 


Un petit teaser... 



Quelques infos techniques :
  • Tous les vendredi de 21h à 3h max. On essayera de démarrer vite
  • 5 joueurs max
  • Il vous faut des D10 et de la bière ! J'en suis très friand
  • Je fourni les fiches de persos qu'on va faire avant par MP et finir en première séance rapidos
  • Bonne ambiance obligatoire


Joueurs intéressés : Snoke, Rulmic, Reox, Tux, Raphaël

Détails autour des parties
On pourrait qualifier la partie d'aventure dramatique dans un univers post apocalyptique Japon médiéval. On y mêlera enquête, exploration et combats.
Au niveau de la campagne, je vais proposer une narration un peu particulière qui risque peut-être de tous nous perturber parfois. Ce système nouveau pour moi devrait être intéressant si je ne me banane pas. Je dois garder la surprise mais si vous voulez venir c'est que vous êtes curieux et que vous me faites un minimum confiance. Rassurez-vous ça reste du jdr classique... Aucun animal n'a été blessé pendant l'écriture.

Quelques infos :
  • La structure sera assez particulière et casse gueule pour moi. Tous les scénarios sont faits pour une équipe au complet. Les absences peuvent être préjudiciables mais si je suis prévenu bien à l'avance ça devrait le faire. J'espère que ça sera aussi bien en jeu que dans ma tête et sur le papier.
  • Selon le déroulement, il se peut que je mette fin à une partie à un moment précis même s'il est tôt. C'est volontaire et ça doit servir la narration.
  • La campagne va demander pas mal d'implication et ça sera important de jouer le jeu. L'émotion et ce que ressentent vos avatars sont au centre des débats, jouez les comme si c'était vous du mieux possible. Il va donc falloir que vous choisissiez des persos qui vous collent à la peau et que vous avez envie d'interpréter jusqu'au bout.
  • C'est un jeu à ambiance, évitez au max le HRP mais c'est comme d'habitude.
  • Je vous demanderai rarement de jeter les dés, j'attends que ça soit vous qui me le proposiez.
Ex: si vous voulez fouiller une salle, n'attendez pas que je vous demande le jet de fouille, proposez le moi. Si vous me faite du RP (j'inspecte minutieusement la salle dont le bureau à la recherche d'un double fond), il y aura un bonus. Sans RP, jet neutre voir avec malus si c'est bien planqué. Sans proposition de jet de dés, il vous faudra trouver précisément ce qui est caché. L'idée est que vous participez à la narration et à l'action le plus possible.
  • si vous faites preuve d'imagination et que vous voulez utiliser une connaissance un peu connexe, pas de souci s'il y a du RP.
  • dites le moi si ça ne fonctionne pas et si vous vous faites chier, j'ajusterai sans souci. Idem si vous kiffez, ça fait plaisir à entendre !
  • il va y avoir pas mal de sang donc ceux qui n'aiment pas ça risquent d'être dérangés
  • je ne triche pas derrière le paravent donc si ça tranche ça tranche !




Vos persos :
  • On va les créer au max par MP avant le début de la campagne. Il ne restera que le village qu'on fera au début de la première séance et qques détails.
  • Ce sont des héros un peu plus fort que le commun des mortels mais le jeu est violent. Si vous foncez comme des bœufs, vous y passerez.
  • Evitez les caricatures de perso de manga niais et "out dated" svp. Ça ne colle pas au jeu et c'est la misère à interpréter.
  • Je pourrai éventuellement être amené à vous imposer qques détails de vos BG (comme des ancêtres, le fait que vous ne venez pas d'un autre village, etc.); c'est pour le bien de la narration pas par désir castratif.
  • À ce sujet, ne chargez pas vos BG comme des mules en vous disant que je vais tout utiliser. La campagne est dense, j'en prendrai un peu mais ne soyez pas déçus si j'en prend peu. (Pour ceux qui ont joué Deadlands ou toute la campagne était characters centric, ça sera fondamentalement différent)
  • La vie est précieuse dans Shayo et par essence chacun à un rôle important dans le village. Il est bon de vous y attacher un minimum.
  • Le système est fait pour avoir des spécialités; un perso trop généraliste risque de galérer et d'être bon à rien.
  • Pour les samurais en herbe, le bushido est présent mais super léger comparé à L5R. Le monde est tellement hard qu'il ne faut pas se tirer une balle avec trop de codes.


Voilà je pense avoir tout dit, désolé c'est long et bizarre... N'hésitez pas si vous avez des questions.
Ça va bien se passer... Enfin je l'espère  Smile


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 5 Jan - 14:15 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Raphaël
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2011
Messages: 570
Localisation: Orsay

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 11:51 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Je suis intéressé et cela a l'air très alléchant.
Si j'ai bien compris on part d'un village. Pour réfléchir à un concept de personnage on peut en savoir davantage. C'est du genre des classes très spécifiques ou bien plutôt des monsieur et madame tout le monde qui peuvent devenir des "héros" ?
_________________
Tu l'as dit tu l'fais !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ryujay
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2014
Messages: 439
Localisation: Massy

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 12:11 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Merci pour ta réponse Raph, tu fais bien de te manifester tôt car il y a un peu de préparation pour les joueurs.
En effet vous partez d'un village bien établi dans les ruines de l'ancien Japon. C'est votre foyer, votre attache et vous avez un rôle bien particulier à jouer dedans.
Il est crucial de s'approprier le village lors de sa création; la campagne va jouer sur les émotions et toute neutralité envers ce dernier ou les PNJ qui le composte pourrait gacher votre expérience.

Vous n'êtes pas monsieur et madame tout le monde mais plutôt de potentiels héros.
Les rôles sont assez clairement défini entre les guerriers, les érudits et les mystiques; le jeu préconise d'ailleurs la spécialisation plutôt que le généralisme.
Pour info, au vue des profiles qui tentent les gens intéressés, ils ont désespéramment besoin d'un tank Smile

Si ça te branche toujours, fais le moi savoir et je te link qques documents pour te plonger dedans.
Revenir en haut
Raphaël
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2011
Messages: 570
Localisation: Orsay

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 13:15 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Ok super je veux bien les documents. C'est parti pour un tank alors, mais un tank au grand coeur.
_________________
Tu l'as dit tu l'fais !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ryujay
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2014
Messages: 439
Localisation: Massy

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 13:51 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Je vais t'envoyer un lien vers un drive par mp.
Tu peux tout lire; ça va te mettre dans l'ambiance.
N'hésite pas à me Whatsapp si tu veux des détails Smile
Revenir en haut
Ryujay
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2014
Messages: 439
Localisation: Massy

MessagePosté le: Lun 22 Fév - 15:25 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Parce que What's App c'est bien mais le forum c'est tout aussi cool.
Il ne reste que les BG de Raph et Thomas à coucher sur le drive. Je vous conseille de me faire un petit MP avant pour qu'on valide ensemble avant de le rendre public.
A noter comme je le disais avant qu'il ne sert à rien de faire une tartine; ancrez vous dans le village plus que tout autre chose, aimez le, chérissez le !

J'en ai donc fini avec le journal de Zatochi; la dernière page est en ligne depuis ce midi. Il s'agissait de vous présenter le monde de manière narrative plutôt que de refaire une vidéo.

Vendredi prochain, en l'absence de Greg, on checkera vos persos, on fera les présentations. On finalisera le village; on fera un tour du monde et des règles avec quelques jets de dés à l'appui.
Pas de scénario à proprement parlé mais une prise de contact avec le jeu donc c'est cool si tout le monde peut être là.

Autre point, l'écran n'est toujours pas en vente chez 7C; si qqn a un écran post apo ça serait mieux que celui de L5R Smile
Côté scénario, je fais les derniers ajustements suite à un retour que j'ai eu ce week-end; tout semble dans les clous.

D'ici à vendredi; relisez ce que vous voulez et donnez moi le Go quand vos persos sont def (même pour ceux qui l'ont mis sur le Drive depuis un moment).

Hâte d'y être et de partager avec vous cette campagne !
Revenir en haut
Réorx
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 1 521
Localisation: Gometz le chatel

MessagePosté le: Mar 23 Fév - 11:30 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

J'ai lu pas mal de PDF hier soir, j'ai déjà des éléments de BG en tête je dois poser tout ça par écris.


Vendredi je voudrai partir vers minuit le samedi je dois me lever tôt.
_________________
"War. War never changes"
http://www.flickr.com/photos/thomashahusseau/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ryujay
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2014
Messages: 439
Localisation: Massy

MessagePosté le: Mar 23 Fév - 11:39 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Aucun souci; ça va le faire nikel Smile
Revenir en haut
Ryujay
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2014
Messages: 439
Localisation: Massy

MessagePosté le: Dim 28 Fév - 00:49 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Tout est presque prêt pour attaquer la semaine prochaine. N'hésitez pas à poster vos persos ici Smile
Revenir en haut
Snoke
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2014
Messages: 183
Localisation: Longjumeau
Lien ludothèque: URL

MessagePosté le: Dim 28 Fév - 18:30 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant


Masaru 勝, 優 : se surpasser
Il y a 25 printemps maintenant, alors qu’il effectuait une sortie de reconnaissance près des Collines des Neufs Pierres, Kentaru, l’un des protecteurs les plus respecté de Sakura, trouva un nourrisson seul et apeuré qu’il décida de recueillir. Malheureusement étant prit par ses obligations au sein du village, il confia successivement l’éducation de l’enfant, qu’il considéra tout de suite comme son propre fils, à plusieurs femmes du village, jusqu’à ce que ce dernier soit en âge de pouvoir l’accompagner. Malheureusement l’histoire nous apprendra que ce jour n’arrivera jamais...

Le jeune garçon au tempérament bagarreur, turbulent et agité n’a pas toujours été bien accepté par les autres enfants de Sakura. Affublé quelquefois de surnoms par les uns, tel que “Minashigo Hiro” par exemple, qui avait pour but de lui rappeler que le “Grand” Kentaru n’est pas son vrai père, et subissant les moqueries et le rejet des autres. Malgré tout il réussit à construire des liens d’amitié très forts avec certains d’entre eux: Akiro, Sayuri, Akihide et quelques autres. Akihide, comme lui, est un orphelin recueilli. Plus jeune Masaru a toujours prit la défense du jeune garçon quand certains enfants plus âgés lui faisaient comprendre par les coups qu’il n’était pas un véritable enfant du cerisier. Cela leurs a coûtés certaines corrections dont ils se souviennent encore aujourd'hui…
Masaru n’avait que 8 ans quand “Elles” ont attaquées le village pour la première fois. Si Sakura No Ino est encore debout aujourd’hui c’est grâce au sacrifice de nombreux hommes qui ont su donner leur vie pour sauver ce qu’ils avaient de plus précieux. Kentaru faisait parti de ces hommes. Depuis ce jour, avec le même sens du dévouement que son père, le jeune homme semble déterminé à protéger quoi qu’il en coûte Sakura et ses habitants. C’est son héritage et son fardeau…

Aujourd’hui dans la force de l’âge, Masaru à rejoint un petit groupe d’hommes, menés par les kôhai de son père, gardiens des anciennes traditions, auprès de qui il apprit très jeune l’art séculaire du Ninpō et de la survie. Considérés comme les yeux et les oreilles de Sakura, le premier rempart contre les Attaques, les Senchineru, les Sentinelles de Kentaru comme les a baptisés Oyabun le chef du village, veillent.

Traits et caractère:
Regard sévère, visage fermé, audacieux, dévoué, excessif, intrépide, spontané, pointe de désinvolture, coeur sur la main, fidèle en amitié.



Vocation: Bushi / Occupation: Shinobi

ESPRIT: 2
VOLONTE: 2
PRESENCE: 1
INSTINCT: 3
FORCE: 2
AGILITE: 4
VIGUEUR: 2

Compétences:
Acrobatie: 2
Athlétisme: 2
Armes longues: 3
Lancer: 3
Discrétion: 3
Esquive: 3
Méditation: 1
Vigilance: 3
Connaissance (Hikaru Jidai): 1

Manœuvres :
Coup double
Contre-attaque
Riposte

Equipement:
- Ninjato: passé plusieurs fois entre les mains d'Ariake
- Armure légère: Protections asymétriques de cuir renforcé
- Manteau épais: Large col. Usé et rapiécé. Relique de l'Ancien Monde
- Kunaï et shurikens dissimulés
- Neko-te: Petits ergots de métal fixés sur un gant. Fabriqué par Akihide
- Metsubushi: Solution en poudre. Aveuglante à base de piments, cendres, et verre pilé
- Huile de lampe: En petite quantité dans un récipient souple
- Briquet tempête: Restera t'il encore assez d'essence ?
- Masque à gaz: Peu encombrant mais faible autonomie
- Corde: Quelques mètres. Assez fine mais solide





Sayuri 小百合 : petite fleur de lys
Jolie jeune fille de nature réservée et timide, elle en pince secrètement pour le jeune apprenti du forgeron. Issu d’une famille de paysan, elle a perdu son père et son jeune frère Seishi, attaqués par les créatures alors qu’ils se rendaient dans les rizières au sud du village. Depuis ce jour elle prit la décision de rejoindre les Senchineru. Malheureusement beaucoup pensaient qu’elle ne serait pas à la hauteur pour cette tâche difficile et dangereux. Mais Masaru l’a toujours soutenu dans son choix et a aider à son intronisation. Aujourd'hui encore Sayuri est loin d'être le meilleur élément, considérée toujours par certains comme un poids, elle a tout de même le mérite de faire preuve d’une détermination sans faille.



Mibōjin 未亡人
Les Veuves-Mères sont des femmes âgées de 30 à 60 ans qui ont toutes été victimes des Attaques. Perdant maris et enfants pour la plupart, elles ont décidée de refuser leur sort et d’aider la communauté de Sakura du mieux possible. Sa jeune génération en particulier. L’ancienne salle du conseil détruite par les créatures a été retapée grâce au courage de ses femmes et sert encore aujourd'hui à accueillir les jeunes orphelins toujours plus nombreux. Elles leurs apportent l’amour, le réconfort et l’éducation nécessaire le temps qu’une famille d’accueil au sein du village, leur soit trouvée. Cet orphelinat de fortune est un ciment social fort pour de nombreux jeunes du village, et contribue à forger ce qu’ils sont aujourd'hui. Kazua, Nahoko et surtout Mayura Sobo la doyenne, sont comme des mères pour Masaru.



Satoru Sensei 悟 : Comprendre
La rumeur voudrait que le professeur Satoru Fujiwara soit un rescapé d’un cataclysme historique majeur, mais rien ne permet de l’affirmer encore aujourd'hui. Il met un point d’honneur a ne jamais interférer avec les décisions prisent par Oyabun. Persuadé que l’Homme a engendré sa propre perte, son quotidien est maintenant calqué sur le mode de vie traditionnel de ses ancêtres. Légèrement en retrait de la communauté, il vit dans une petite maison sur pilotis à l’entrée du village relativement exposée en cas d’attaque. Mais Satoru porte un regard contemplatif et philosophique, sans tomber dans le pessimisme, sur son avenir et celui de l’humanité (ce qui est paradoxal pour quelqu’un qui a perdu la vue lors d’une attaque de créatures). Kentaru semblait lui rendre visite lorsqu'il avait besoin de prendre du recul sur une situation complexe ou une décision difficile à prendre.


Dernière édition par Snoke le Mar 8 Mar - 14:26 (2016); édité 12 fois
Revenir en haut
Tux45
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2013
Messages: 601
Lien ludothèque: URL

MessagePosté le: Mar 1 Mar - 12:14 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Djubal
 
Esprit 2
Volonté 2
Présence 2
 
Force 2
Agilité 3
Vigueur 2
 
Instinct 3
 
Réaction 5
Actions 3
Ki 10
Encombrement 6
Lignes de vie 11 3/3/2/2/1
 
Chasseur de Reliques

Art (Calligraphie) 2
Athlétisme 2
Artisanat (Bois) 1
Combat (Tir) 3
Connaissance (Ancien Monde) 2
Connaissance (Cartographie) 2
Force d’âme 2
Discretion 1
Survie 2
 
Vigilance 1
Combat (Bagarre) 1
 
Manoeuvres

Tir Lointain
Traits Multiples
Tir Rapide

Djubal (20ans)
Arrivé dans le village accompagné de son père il y à une quinzaine d’années.
Si depuis son père est un paisible paysan qui cultive un petit potager sur le toit de leur maison et se consacre également au dessin cela n’a pas toujours été le cas.
Alors qu’il avait 2 ans Djubal a perdu sa mère lors d’une attaque de brigands sur son village. Toute la population présente a été décimée, le village réduit en cendres. Son père en tant que guerrier accompagnait une caravane partie échanger des ressources a plusieurs jours de voyage.

Djubal caché par sa mère a réussi a survivre jusqu’au retour de son père. Celui-ci ivre de rage et de douleur est parti accompagné de son fils sur les routes afin de retrouver les pillards et de les exterminer.

Après 3 ans de recherche et de tuerie Hideo a enfin eu le sentiment d’avoir
accompli sa vengeance et a rejoint ce nouveau village pour démarrer une nouvelle vie pour lui et son fils. Depuis il n’a plus touché a son sabre, seuls ses exercices matinaux pourraient trahir son passé.

Elevé dans ce Village Djubal vit une vie aussi heureuse que possible, loin de la violence qui a habité son père si longtemps. Il passe le plus clair de son temps a fouiller les alentours à la recherche de nourriture et de ressources pour le village. Lors de ses escapades il en profite souvent pour chasser de petites créatures comme les lapins, rats, musaraignes et autres écureuils. Pour cela il pose quelques collets et compte sur arc.

Sa mere étant afro japonaise Djubal a hérité d’un physique légèrement métissé. Il arbore une coupe mohawk façon WWII. Sa tenue est conçue pour se déplacer sans être entravé par ses prises. Son bien le plus précieux est un portrait de sa mère fait par son père sur un mouchoir de soie lorsqu’ils sont arrivés dans ce village.
Djubal est un garçon assez ouvert et s’entend plutôt bien avec tout le monde au village, même s’il est souvent en compétition avec les jeunes de son âge, celui qui s’aventurera le plus loin, qui ramènera la prise la plus rare etc...

Depuis que sa mere lui a enjoint d'etre silencieux dans sa cachette, personne n'a plus jamais entendu Djubal.

Hideo (54 ans) est un ancien Yojimbo qui apres avoir vecu dans une violence sans limite a mis un terme a sa carriere. depuis il cultive un potager sur le toit de la maison qu’il a amenagee en arrivant au village. Il a cache ses armes et son armure sous le plancher de sa maison et n’a prevu aucune trappe pour y acceder, s’il doit reprendre un jour le chemin des armes il devra eventrer son salon.
Son bien le plus precieux est une reserve de graines variees dont il donnera le tiers a son apprenti lorsqu’Hideo le jugera digne de gerer son propre potager.
Sa vie est assez routiniere, le matin a l’aube il fait ses excercices physiques, ensuite il s’occupe du petit dejeuner avec son fils et son apprenti. Puis vient le temps du potager ou il va passer le plus clair de sa journee, et en fin d’apres midi soit il peint, soit il lit l’un de ses recueils. Le soir il aime a souper en compagnie d’autres membres du village.
Il parle peu et d’une voix plutot douce.
Son materiel de Yojimbo comprend un colt .45 herite de sa femme qui le tenait de ses ancetres, en remontant au GI reste sur le territoire japonais apres la seconde guerre mondiale.
Il y a egalement un Dai-sho herite de ses propres ancetres et une armure legere faite de materiaux de recuperation.

Seiju (32 ans) l’apprenti est un homme tres heureux toujours pres a raconter une bonne histoire. Il est marie a Kumiko une des serveuses de l’auberge. Il travaille dur dans le potager et en tire beaucoup de fierte.


Dernière édition par Tux45 le Mer 2 Mar - 13:22 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Rulmic
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2014
Messages: 1 035
Localisation: Bures sur yvette

MessagePosté le: Mar 1 Mar - 18:17 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Akihide 昭英 : brillant et talentueux

Recueilli tout jeune par Ariake (forgeron du village), cet enfant curieux et attachant est vite devenu l’apprenti du vieil excentrique. Il l’aide dans la réparation d’objets divers, dans la conception et la mise en oeuvre de certaines de ses inventions et tient le petit magasin rempli de bazar en tout genre qui jouxte l’atelier.  A 23 ans, Akihide est un jeune homme enjoué et serviable, toujours désireux d'apprendre et de découvrir. Ces dernières années, son mentor déclinant, il a pris de plus en plus d’importance dans la gestion des affaires d’Ariake mais aussi dans le village ou son savoir faire et son caractère sont appréciés. Depuis son plus jeune âge il collectionne les reliques de l’avant (même insignifiantes) et rêve de machines qui faciliteraient la vie de son village. Il a amassé un petit stock hétéroclite et a même réussi à faire fonctionner un vieux compteur geger, sans parlé de l'éolienne du village qu'il a entièrement conçue et réalisée avec Ariake. Il y a quelques semaines il a trouvé un vieux magazine de motos en piteux état. Cette relique de l'ancien temps a commencée à faire naitre l'envie de fabriquer un de ces engins... Il est persuadé qu'il va y arriver, même si c'est l’œuvre d'une vie. Quoi qu'il en soit, tout ce qui vient de l'ancien monde le passionne et l'attire comme une mouche sur du miel.

Son penchant pour le savoir le place parfois dans des situations dangereuses sans qu’il en ai véritablement conscience. Heureusement, son ami Akiro n’est jamais bien loin et lui remet les idées en place. Ces deux là ont grandit ensemble et sont inséparables même si leur caractère diffère sensiblement. Là ou Akihide est léger et désinvolte, Akiro reste les pieds sur terre et garde la tête sur les épaules.
Récemment, Ariake a proposé à Akihide de faire pour un enfant ce qu’il avait fait pour lui. C’est ainsi que la petite Asa, 8 ans, a rejoint la forge. Ce petit moineau vif et indiscipliné amène un rayon de lumière féminin dans la vie des deux hommes.  Akihide prend très à cœur sa mission et veille sur elle comme une mère. Asa quand à elle passe son temps a échapper à la surveillance des adultes pour explorer le village, chaparder quelques fruits ou faire rire les vieillards avec des pitreries.

Caractéristiques :
VOLONTÉ : 2
PRÉSENCE : 3
ESPRIT : 4
INSTINCT : 3
FORCE : 1
AGILITÉ : 2
VIGUEUR : 1

Compétences :
Artisanat (mécanique)* : 3
Artisanat (électricité)* : 2
Connaissance (Kodai)* : 3
Art (Calligraphie)* : 1
Combat (lancé)* : 3
Survie* : 3
Esquive : 3
* = dans le template

Manoeuvres :
Parade (lancé)
Dégainer (lancé)
Cibles multiples (lancé)

Equipement :
  • Un vieux masque à gaz rafistolé
  • Un compteur geger bricolé par ses soins à partir d’un exemplaire très endommagé ramené par Masaru
  • Un bracelet multi-outil (genre letherman) forgé par son père adoptif
  • Un petit automate rigolo qui se remonte et marche tout seul pendant 10 secondes en entrechoquant des clochettes. Il est pas complètement fini, c’est un futur cadeau pour Asa
  • une lampe à dynamo
  • un bâton de fuite (via un mécanisme il se décompose en plein de petites tiges qui obstruent le passage d’un poursuivant
  • couteaux de lancé rétractibles (5) : deux lames se replient dans le manche. ce sont des prototypes pour les veilleurs, il bosse dessus avec son père depuis plus d'un an.
  • shurikens rétractibles (5) : cercle de metal avec petit crant pour sortir les pointes. ça c'est un projet perso. c'est pour impressionner les filles. ça fait toujours son effet...
  • Quelques pages d'un magazine de l'ancien temps montrant des gens sur des "motos" rutilantes et semblant aller super vite.
  • Un petit bric à brac de boulons / fils électriques / rouages en tout genre.
  • Quelques outils (une pince, une clé à molette...) et une petite flasque d'huile.
  • Une paire de lunettes de soudeur tout le temps vissées sur la tête
  • Des vêtements pratiques, pas en super forme (rapiécés avec des matériaux diverses mais toujours de bonne qualité) mais plutôt solides. Coudes et genoux sont renforcés avec des bouts de pneus pour plus de confort quand Akihide bricole.
  • Une paire de gants en cuir pour protéger ses mains dans ses réparations / créations un peut dangeureuses

Ariake 有明 : possède la lumière
Forgeron du village depuis plus de 30 ans. C’est maintenant un vieillard mais il n’a rien perdu de son esprit caustique. Il est du genre à pousser les gens dans leurs retranchements pour les faire évoluer et voire ce qu’ils ont dans le ventre. C’est par ailleurs un être profondément généreux. Il n’hésites pas á aider ses voisins sans rémunération si il sait qu’il n’en ont pas les moyens.
Il a recueilli il y a 20 ans un gamin ramené par les éclaireurs du village. Il errait seul dans les ruines, mutique. Ariake l’a pris sous son aile et lui a appris tout ce Qu’il sait.
Le vieux est aussi un inventeur un peut timbré à ses heures perdues. Il aime á concevoir et construire des “trucs” improbables. Beaucoup se moquent gentiment de lui pour ça mais il se pourrait bien Qu’il finisse un jour par trouver un truc utile.



Asa 朝 : matin, aube
Cette petite fille de 8 ans est un pinçon espiègle et farceur. Dans cette époque sombre et violente, c’est un espoir de vie et de gaieté. Recueillie par Akihide, elle vaque à ses occupations d’enfant quand elle n’est pas à la forge pour observer ses bienfaiteurs et commencer son apprentissage. C’est un esprit agile et brillant qui comprend vite mais á du mal à rester concentré sur le même sujet longtemps.


Akirō 秋郎: fils de l'automne.
Fils unique d’une famille de cultivateurs, Akiro est le prototype du paysan plein de bon sens. Sa sagacité et sa prudence ont déjà sauvé la vie à plusieurs villageois. Il s’occupe des rizières familiales avec soin et veille aux stocks de riz du village.
_________________
Sylvain (alias Rulmic)


Dernière édition par Rulmic le Ven 4 Mar - 11:14 (2016); édité 3 fois
Revenir en haut
Raphaël
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2011
Messages: 570
Localisation: Orsay

MessagePosté le: Jeu 3 Mar - 14:38 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Tsuyoshi Daishun 


 
 
A l’ombre du cerisier…Ma mère m’a mit au monde. La danse des pétales dans le vent est sûrement la première chose que j’ai jamais vu. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai grandit à Sakura No Ino. J’y ai vécu mes premiers instants de joie, comme mes premières peines. Ma famille est une des plus ancienne du village. Les Tsuyoshi  comptent parmi les familles historiques dont les racines plongent au plus profond de l’histoire de Sakura No Ino. Mon grand père Sugi m’a dit un jour que nous habitions le village à son apôgée, Avant. Notre famille était très riche et très respectée. Aujourd’hui, nous sommes les heureux propriétaires de bonnes rizières qui bordent le village, et notre famille est nombreuse, mais nous n’avons plus le prestige d’antan. 
 

A l’ombre du cerisier…J’ai grandi. Ce fut mon point de départ autour duquel rayonner, explorer, découvrir le village et ses mille cachettes et lieux hantés par l’histoire. J’ai un petit frère, Takumi, et 5 soeurs très envahissantes. J’ai la chance et la malédiction d’être l’ainé. Bébé, j’étais déjà un géant. Enfant, cela me valu d’être moqué, montré du doigt, mis à l’écart, au plus grand désespoir de mon père et suscitant tristesse et colère chez ma mère.  
 
Et puis j’ai rencontré les copains de l’orphelinat, le fils adoptif du forgeron Akihide, et Djubal, un voisin fils de paysan. Eux aussi, du fait de leur origines orphelines, ils étaient montrés du doigt. Un jour, un garçon de l’orphelinat se faisait molester par une bande de vauriens. Alors, j’ai foncé sur eux en tapant sur un bidon vite avec un bâton, hurlant comme un forcené. C’était drôle, ils m’ont pris pour un fou et ont laissé Masaru tranquille. Nous avons formé toute une bande de copains, on rigolait bien. Ce furent les meilleures années de ma vie, qui se sont consumées à la vitesse d'un fagot de bambous bien secs jeté dans l’âtre. 
 
De l’attaque des créatures, survenues à mes 5 ans, je ne garde que quelques souvenirs confus. Les cris, le feu, la panique. Nous avons perdu plusieurs parents, dont une tante et un oncle qui étaient très gentils avec moi. La menace est devenue quotidienne, planant sur Sakura no Ino comme un aigle en quête de l’erreur que va connaître sa proie. Cette nuit effroyable nous a marqué à jamais. Nous étions soudés, et je compte pas les fois où nous sommes sortis du village pour jouer à celui qui allait le plus loin. Une fois, nous avons trouvé le repaire d’un vieil ermite qui avait glané toute sorte de chose d’Avant. On a été bête en fouillant dans ses affaires, il nous a surpris, nous fichant une sacrée frousse, et on a décampé en lancant des pierres à ce vieil hiboux sale et terrifiant. Aujourd’hui, j’ai un peu honte et je me demande ce que le vieil ermite est devenu. Comment fait-il pour survivre tout seul dans l’immensité des ruines peuplée de milles dangers ? J’ai recherché sa cachette pour lui offrir du saké et lui présenter nos excuses mais je ne l’ai jamais retrouvé. 
 



A l’Ombre du cerisier, j’aime me reposer. Je ferme les yeux, je respire les effluves des fleurs roses qui se déhanchent paresseusement au dessus de moi, filtrant la lumière et masquant les nuées. J’aime parler de mes problèmes à l’arbre, qui berce mes confidences au creu de ses racines, rince mes soucis et les absorbe dans sa délicate écorce. La fin du printemps venue, il pleure tout ce qu’il a absorbé dans une magnifique pluie de pétales, et tout les soucis s’envolent. Avant de me rattraper. En tant qu’homme et ainé de ma famille, mes parents attendent beaucoup de moi. Petit, j’ai travaillé dur dans les champs, mais je n’ai jamais eu la main verte, comme on dit. Assez tôt, papa a voulu que je devienne sentinelle, pensant que mes muscles feraient merveilles. Il m’a légué avec toute une cérémonie le No Dashi familial en me disant que j’aurais le daisho une fois fait Sentinelle. Mais j’ai du mal à exécuter les ordres et je déteste qu’on me crie dessus. Après quelques entraînements difficiles, j’ai envoyé paitre l’instructeur sur un tas de déchets  et jeté mon boken à ses pieds. Après ça, les sentinelles, c’était fini pour moi. 
 
Alors mon père m’a confié à mes 22 ans la gestion de l’auberge familiale, pour prendre le relève de sa soeur. Il m’a dit que je devais devenir un bon commerçant, pour rebâtir la fortune perdue de la famille, que je ferais un bon chef de village, un jour. Sauf que moi, je veux pas être chef, je veux être avec mes amis et mon chat Morito Tama (Morito le chat). “Avec ta carrure, tu dissuaderas facilement les ivrognes de se battre et d'endommager l’établissement !” m’avait-il lancé en me tapant sur l’épaule. Un peu désemparé, je suis allé demander conseil à la fille du dispensaire. Elle est chouette, la fille du dispensaire et les idées sortent drôlement vite de sa tête ! Elle m’a dit, “Daishun, à l’auberge, ce sera toi le patron ! Tu vas rencontrer du monde, essaie et tu verras bien !”. Quand je vous disais qu’elle est intelligente. C’est ainsi que j’ai retapé en quelques semaines la vieille bicoque et fièrement accroché la nouvelle enseigne sur le pas de la porte : Ryokan Kuriketto, l’Auberge du Grillon. Parce que j’aime bien le chant des grillons et que j’en garde dans une boîte. Il y a en sur le toit de l’auberge comme ça les gens savent comment la trouver. J’ai récupéré une grande cuve dans les ruines pour fabriquer un onsen artificiel. Les gens du village et les voyageurs peuvent prendre un bain chaud parfumé aux fleurs de cerisiers, ...en écoutant le chant des grillons. Quand mes soeurs ne se disputent pas. C’est pourtant simple, une à la cuisine, une autre pour servir dans la salle, et la dernière aux chambres et aux bains. Mais ca suffit pas et elles essayent toujours de me dire quoi faire ou me supplient de me ranger de leur côté.  Moi, je fais un peu la cuisine et je fabrique le sacré en m’assurant que tout fonctionne.  
 


Tsuyoshi Daishun (Fort, courageux - Grand émotif) 

A l’ombre du cerisier, j’attends que l’aventure vienne à moi. Masaru et Djubal raconte toutes leurs excursions, et le monde est grand la dehors. Même si cela fait un peu peur. Car si on part, qui s’occupera du village, qui protègera nos familles quand les sentinelles auront vieilli ? C’est pour ça que je sors souvent pour glaner des choses à refourguer à Asahide, que je m’entraine avec Masaru, car les créatures reviendront. Elles reviennent toujours… 


Ma petite bicoque aménagée derrière l’auberge, accolée aux ruines du centre commercial.


A l’auberge du Grillon, il y a des réveils qui font mal.
Heureusement que Morito Tama est là ! 


Mon entourage :

Tsuyoshi Taro (Premier né), mon père : Très exigeant, il veut toujours le meilleur pour moi mais n’écoute pas souvent mon point de vue. Avec l’auberge du Grillon, j’ai trouvé à faire quelque chose qui me plaît et depuis, il me laisse un peu tranquille, reportant son attention sur mon frère. Mais au fond, je sens qu’il est déçu par son fils ainé.

Kyoko, ma mère : Douce et attentionnée, ma mère est un amour. Elle me comprends bien et je peux me confier à elle. Elle voit toujours le positif dans la vie. Elle a beaucoup travaillé auc champs quand elle était jeune, et maintenant, elle est fragile et malade. Elle ne s’est jamais vraiment remise de la perte de mon oncle et ma tante lors de l’attaque des Onis il y a vingt ans de cela. Elle a une peur bleue de sortir de l’enceinte du village.

Grand père Sugi (Grand cèdre) : C’est de lui que je tiens ma taille et ma corpulence, y’a pas de doute. Grand père Sugi est toujours de bon conseil.

Takumi : Mon petit frère. Le pauvre, après mes échecs successifs, il lui est revenu de prendre la relève des espoirs de papa. Il travaille dur aux rizières, et lui, il est très intelligent.

Mes 5 soeurs : Shugiya, l’aînée, me fait pas de cadeaux. Elle est toujours après moi et piaille depuis la cuisine. Les deux cadettes tiennent la corde pour remporter le trophée de la frangine pénible, comme si c’était une compétition. Les deux plus jeunes subissent les trois premières, comme moi.

Morito : Mon chat. On se connaît par coeur et il ne me quitte pas d’une semelle. Surtout qu’il adore se percher sur mon épaule. Ha ha ha il est drôle et malicieux !


Les chaudières situées dans les sous-sol du centre commercial et qui alimentent mon onsen en eau chaude. Mon repaire secret ou je garde quelques reliques d’Avant. 
_________________
Tu l'as dit tu l'fais !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ryujay
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2014
Messages: 439
Localisation: Massy

MessagePosté le: Lun 7 Mar - 14:14 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Merci pour le résumé Sylvain. Si ceux qui ont vécu autre chose veulent éditer, faites vous plaisir. Idem si vous voulez ajouter des images Smile

Pour vendredi prochain, j'ai annoncé la couleur Smile Si vous avez le temps de "réviser" un peu les compétences ça serait chouette. C'est vous qui allez faire le jeu donc c'est important que vous connaissiez un peu vos possibilités.

Pauvre Akiro... sa mort restera gravée dans vos têtes avec le souvenir d'un jeune homme plein de vie qui a toujours tout donné pour Sakura No Ino...
Revenir en haut
Ryujay
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2014
Messages: 439
Localisation: Massy

MessagePosté le: Sam 19 Mar - 15:10 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Messieurs,
Pourriez-vous tous m'envoyer vos absences pendant la ronde qui doit finir le 13/05 svp. Je vais essayer de voir ce que vous allez rater et éventuellement de vous proposer des samedis pour compenser si possible.
Il n'y a que pour Raph que ça va être compliqué pour toutes les séances d'avril.

Merci
Revenir en haut
Raphaël
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2011
Messages: 570
Localisation: Orsay

MessagePosté le: Lun 21 Mar - 14:30 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Voici donc mes absences. Désolé mais il faut bien que je poses mes congés et si c'était pas en avril de toute façon j'aurais raté le début.Absent le 1er, 15, 22, 29. Je suis ok si il faut prolonger un peu en mai de mon côté.
_________________
Tu l'as dit tu l'fais !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Réorx
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2011
Messages: 1 521
Localisation: Gometz le chatel

MessagePosté le: Lun 21 Mar - 15:27 (2016)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier" Répondre en citant

Absent le 13 mai,Peut être absent le 8
_________________
"War. War never changes"
http://www.flickr.com/photos/thomashahusseau/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:52 (2017)    Sujet du message: Shayo - Campagne "A l'ombre du Cerisier"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA SOURIS VERTE Index du Forum -> Jeux de rôles sur table -> ARCHIVES PARTIES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com