LA SOURIS VERTE Index du Forum

LA SOURIS VERTE
Forum de la ludothèque associative de Palaiseau (91)

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Reine des Mers - Ydis

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA SOURIS VERTE Index du Forum -> Jeux de rôles sur table -> ARCHIVES PARTIES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tirion
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2014
Messages: 223
Localisation: Kenyrow

MessagePosté le: Mer 23 Mar - 22:12 (2016)    Sujet du message: La Reine des Mers - Ydis Répondre en citant

Journal de Eldric

Introduction

Mon nom est Eldric, je ressemble à un simple vagabond, je ne suis qu'un des fils bâtards du baron Jorun op Boldyr. J'ai été élevé avec son héritier, Erych op Boldyr, et lui ait servi de partenaire de jeu et d'entraînement durant toute notre jeunesse. Ma mère est la cuisinière du fort de Jorun et mon avenir en tant que bâtard aurait dû me mener sur les champs de batailles. J'ai néanmoins choisi une voie différente et arpente les routes du domaine des Boldyr depuis quelques années. En effet, depuis mon enfance, j'ai un lien particulier avec les animaux et la nature que je ne pouvais assouvir autrement. La vie en forteresse est trop austère pour un esprit comme le mien. Jorun a su me rendre utile dans cette voie inattendue et je lui sers régulièrement de messager. Je lui fais parvenir les nouvelles de son domaine rapidement, lui permettant de prévenir toute incursion de bandits, révolte paysanne ou pire, attaque d'un voisin. Il m'est d'ailleurs aussi arrivé de faire moi-même des incursions dans des territoires voisins, mais il serait imprudent d'en dire plus dans ce journal... Quoi qu'il en soit, je suis fière d'être devenu en quelques années un serviteur de valeur pour mon seigneur et son descendant légitime.
 
Une Menace sur Erych (Jour 1)


Un messager de Ervine Lorélaine de Port-Muraille est venu annoncer à Jorun qu'Erych serait reçu par Oléane, sa fille. Si celle-ci accepte de le prendre pour époux, la famille Boldyr bénéficiera d'un soutien financier de taille! Port-Muraille est une ville importante, si les légendes disent vraies, c'est la première tête de pont des romains en Ydis lors de leur invasion il y a cinq siècles. La ville n'est pas entièrement sous le contrôle des Lorélaine, en particulier le port est a une réputation de coupe-gorge. Mais la ville bénéficie d'importantes fortifications romaines et d'une position commerciale avantageuse faisant probablement des Lorélaine la famille la plus puissante du Sud-est d'Ydis. Bien sûr, il y a un petit soucis... Axel op Torn, le fils d'un seigneur voisin particulièrement porté sur la résolution sanguinaire des conflits vient juste d'être refusé par Oléane. Il a juré qu'il mettrait à mort quiconque tenterait d'épouser la demoiselle. Pire, un druide nommé Harald est arrivé au château annonçant que son ordre avait reçu un présage concernant Erych, celui-ci serait sur le point de croiser un grand danger... Le voyage de Erych promet donc de ne pas être de tout repos !   
   
Jorun a décidé d'envoyer une petite troupe pour assurer la sécurité de son fils. Une première équipe de quatre de ses meilleurs gardes assurera la protection rapprochée de Erych. Quant à moi, je mènerais une équipe en ville en charge de résorber les menaces avant qu'elles ne se réalisent. Pour le voyage, nous nous rendons à Port-Muraille par la mer dans le plus grand secret, je sers d'éclaireur pour notre équipé sur le chemin de la mer. Nous embarquons sur un petit knorr, l'équipage tente de négocier au prétexte que notre groupe contient une femme, je ne sais s'ils sont crédules à ce point ou s'ils essayent simplement d'obtenir une augmentation. Enfin, nous ne cédons pas et le capitaine Gelbert se montre finalement fort capable. La veille de notre arrivée à Port-Muraille, Kris, un homme de main de Erych, le druide Harald, sa garde du corps Térence et moi-même débarquons à Pont-de-Baie. Cela nous permet d'arriver au port quelques heures avant Erych, bien nous en fallut! Kris a l'oeil perçant et il a repéré une femme blonde richement vêtue et aux traits fins qui semble s'intéresser de près à notre protégé! Kris a réussi à la suivre jusqu'à l'auberge ``Au repos des embruns'', un établissement très luxueux. Nos précautions n'ont pas été vaines.
   
Kris connaît déjà un peu la ville et nous indique une auberge au prix raisonnable et à l'aubergiste honnête. Le seul client est un marchand bien rond confirmant que nous sommes dans un établissement tranquille. Pour garantir qu'il le reste, j'ai loué toutes les chambres avec pour instruction à l'aubergiste de nous avertir si une personne se trouvait être trop insistante pour s'installer dans notre auberge. Si la blonde nous repère, je préférerais qu'elle ne nous envoie pas un lascar sans que nous ne le sachions... Nous allons tous nous reposer après cette longue journée, demain s'annonce difficile. Nous avons en effet appris qu'un druide local, Trandruin, est mort dans d'étranges circonstances, Harald et moi allons donc voir le dernier druide de la ville, Peredrin, pour essayer de comprendre ce qui se trame en ville. Ceci est d'autant plus critique que ce second druide vit sur l'îlot aux dieux, lieux incontournable de la procédure de fiançailles de Erych et Oléane. Ils devront en effet s'y rendre seuls pour qu'Erych demande la main d'Oléane. Pendant que nous faisons cette visite, Kris et Térence se rendront chez Silvio, un marchand que nous a conseillé Jorun pour son réseau et sa discrétion. Il devrait pouvoir nous donner des informations sur cette riche blonde. Ensuite, ils devront se rendre au marché pour parler à Jahan, le valet de Erych. Nous avons rendez-vous tous les jours avec lui, néanmoins par mesure de sécurité une personne différente lui parlera chaque jour.   
   
De Sombres Présages (Jour 2)

Le druide Peredrin auquel nous rendons visite habite sur une petite île nommée l'îlot aux dieux. Le lieu est isolé de tout et peut être rejoint en environ 15 minutes avec une barque de pécheur. Sur le chemin je vais voir Gelbert au port pour m'assurer que personne ne l'a interrogé sur notre expédition, il m'assure que personne ne lui a parlé. Mais étant donné la quantité d'alcool qu'il a épongé hier soir, le contraire est tout aussi possible. Arrivé sur l'îlot, le lieu me semble habité par un pouvoir immense, j'ai pu ressentir ce pouvoir jusque dans mes entrailles! Avoir un tel lieu sous son contrôle est une force majeure pour les Lorélaine, j'en suis même venu à me demander si Oléane ne refusait pas tous ses prétendants juste pour l'occasion de revenir sur l'îlot. Alors que nous entrions au coeur de ce lieu sacré nous avons découvert un jardin avec l'arbre de vie en son centre et le druide en tenu d'apparat, couvert d'argent.
   
Peredrin se considère le protecteur du lieu et affirme qu'il a été créé par les dieux anciens eux-mêmes faisant de l'arbre de vie un être semi-divin. Il semble plongé dans une paranoïa entretenue par des présages indiquant la mort prochaine de l'arbre. Harald a réussi à le convaincre qu'Erych était la menace... Il a ensuite fait marche arrière, je me demande si c'est juste parce que j'étais présent. Je dois définitivement garder un oeil sur ces druides, je me demande à quoi ils jouent vraiment, à moins qu'ils aient simplement perdu le sens commun. Nous avons néanmoins appris des informations importantes, malheureusement elles sont terriblement inquiétantes. Le druide Trandruin qui vivait en centre-ville avait lui aussi des visons, lui indiquant qu'un ancien culte de Gabella existerait encore. Gabella est une nécromancienne légendaire qui aurait fait un pacte avec le dieu noir lui-même et contrôlerais des créatures marines titanesques. Peredrin nous fait part de ses doutes sur ces histoires, car les romains en cinq siècles d'occupation n'en ont jamais fait mention. Mais je soupçonne que c'est aussi parce qu'il n'avait jamais apprécié la manière de Trandruin de se mêler à la politique de la ville. Peredrin accuse aussi Trandruin d'être devenu paranoïaque vers la fin de sa vie, vu son propre état psychologique à la simple idée qu'il devra quitter l'îlot durant les fiançailles, je me demande si tous les druides ne sont pas en train de perdre la tête avec ces histoires de présages. Mais il est vrai que Trandruin avait renvoyé son assistant Gerem, à présent soigneur à l'hospice, pour ne pas le mettre en danger et a sécurisé sa maison de manière si efficace que personne n'a pu y entrer depuis sa mort ! Enfin après l'assassinat du druide par ce qui semble être de la nécromancie, nous sommes bien forcés d'admettre que quelque chose se trame. Nous voilà avec trois présages plus sombres les uns que les autres dont un s'est effectivement réalisé ! Autant dire que la menace des Torn, se double de menaces surnaturelles extrêmement pressantes qui semblent se focaliser autour de ses fiançailles...
_________________
Tirion
"D'or et de feu"


Dernière édition par Tirion le Jeu 28 Avr - 19:43 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Mar - 22:12 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jerome
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2011
Messages: 953
Localisation: Longjumeau (91160)

MessagePosté le: Ven 15 Avr - 16:24 (2016)    Sujet du message: La Reine des Mers - Ydis Répondre en citant

Chroniques de Harald, Maître Druide

Ceux de mon ordre me nomment Harald. Je mesure 1m70, plutôt frêle, mes cheveux bruns sont attachés et tombent jusqu'à mi-dos, je porte des vêtements de lin blanc et de cuir, je boite et m'appuie sur un bâton noueux lorsque je marche, ma présence suffit généralement à inspirer la confiance des bonnes personnes et la malaise de ceux qui ont des choses à se reprocher.
Je viens de célébrer mes 38 printemps et même si les premiers signes de l’âge se font sentir j’ai su gravir les échelons de mon ordre pour obtenir la confiance du Conseil. Ces dernières années j’ai dirigé de nombreuses cérémonies, servi en tant que juge et ambassadeur pour mon ordre, j’ai soigné les plus démunis et toujours tenté de lutté contre la corruption du Mal. Plusieurs fois le grand Maître m'a proposé de m'assoir à ses côtés au conseil des Rondins de bois lors des nouvelles lunes, mais j'ai toujours refusé cette place car je sais au fond de moi que je suis plus utile à parcourir ces terres au nom de mon Ordre.

Un matin au pied de l’If majestueux le Grand Maître de mon ordre vint me trouver : « Notre monde s’apprête à connaître des heures bien sombres, les présages sont clairs, un grand danger menace notre monde. Peu sont au courant car il ne faut pas provoquer la panique mais la Grande Fontaine et le Sorbier ont parlé, le fils ainé du baron op Boldyr court un grand danger qui s’étendra bien au-delà de sa simple personne. Trouve le et empêche le Mal de s’abattre sur l’Ydis. L’Ordre des Traqueurs, un ancien ordre de moine combattant dont peu soupçonne encore l’existence, a eu les mêmes révélations via ses rituels : l’alignement des gouttes de sang sur les pierres sacrées ne laissent aucun doute. Ils ont dépêchées une Traqueuse nommée Térence. Vous partirez dès le soleil à son zénith et ferez route vers la forteresse du seigneur op Boldyr. »

Je rencontrai alors Térence, elle me sembla douée pour le maniement des armes aussi nous décidâmes de la faire passer pour ma garde du corps afin de préserver la discrétion de notre mission et de dissimuler l’appartenance à son ordre.

Nous quittâmes ainsi dès le milieu de journée le campement et prirent la route vers le sud est. Il nous fallut plusieurs jours de voyage, parfois sur l’ancienne voie romaine, sur de simples chemins de terre battue ou à travers bois pour atteindre finalement notre destination, sales et fatigués. Nous arrivâmes à la forteresse du seigneur op Boldyr en début de soirée, la lumière rougeoyante du soleil à l’horizon nous donna l’impression que même cet astre partait se cacher en prévision des sombres moments à venir. Le château était ancien, de petite taille et d’après les marques sur ses murailles avait du repousser de nombreux assauts. Les murs mesurant plus d’un mètre d’épaisseur indiquaient que les conflits dans ces terres étaient fréquents depuis plusieurs décennies. Depuis le départ des romains il y a de cela plusieurs siècles les seigneurs locaux n’avaient cessé de se quereller pour grappiller des terres ici et là, sans jamais que l’un d’eux dispose d’une influence suffisante pour se faire appeler Roi. Les populations étaient une fois de plus les victimes de ses guerres : les gens vivent chichement, les familles sont marquées par les batailles successives et par la perte d’être chers, les rancunes sont présentes dans les cœurs et transmissent aux générations suivantes.
Mon regard revint du village en contrebas du château vers le donjon principal de la place forte : les bougies illuminent une des salles et la lumière sort par la fenêtre comme un phare signalant un danger au crépuscule.

Térence et moi nous présentons aux gardes à l’entrée et sommes introduits auprès du seigneur. Je croise un messager de Port-Muraille qui semble prendre congés.
Le baron Jorun op Boldyr est attablé avec l’un des fils bâtard, nommé Eldric, portant des vêtements simples. Son fils ainé Erych op Boldyr est présent également, un grand gaillard bien bâti qui semble avoir les pieds bien sur terre. Je me présente en tant que Druide et Térence en tant que ma garde du corps, lui indique être venu m’enquérir au nom de mon ordre de la santé de son fils. Il nous apprend alors que son fils doit partir dès le lendemain pour Port-Muraille rencontrer la princesse Oléane Lorélaine, fille d’une riche famille régnant sur cette ville et dont l’alliance avec sa famille assurerait prospérité et influence à la dynastie Op Boldyr. Nous apprenons que la princesse a déjà éconduit plusieurs prétendants et que l’un des derniers en date, Axel op Torn, issu d’une famille ennemi des Op Boldyr, a juré qu’aucun autre homme ne l’épouserait jamais ! Les op Boldyr n’ont pas croisé Axel depuis cinq années mais il doit avoir environ 20 ans à présent et serait un excellent guerrier. Entre la menace d’Axel, la tradition d’empoisonnement entre les familles de cette cité marchande et la réputation des quartiers ouest coupe-gorge de Port-Muraille, Térence et moi arrivons facilement à nous faire recruter pour nous joindre à l’escorte d’Erych… cela nous permettra de conserver un œil sur lui et de voir venir la menace évoquée par les présages. D’après le messager qui est venu avant nous, Erych ne court pas de risque particulier dans les murs du château des Lorélaine mais surtout lors du trajet jusqu’à la cité et lors des rencontres protocolaires au cours desquelles les deux jeunes apprendront à se connaître.

Le lendemain l’escorte d’Erych se rassemble dans la cour du château : quatre de ses meilleurs soldats, Gehem le valet d’Erych, son demi-frère Eldric, l’homme de main du baron « Kris », Térence et moi.
Le plan consiste à rejoindre la côte à travers une faille naturelle dans la montagne pour arrivée à une crique où un bateau doit nous récupérer à la nuit tombée en toute discrétion. Le trajet jusqu’à la crique me permet de jauger les membres de notre groupe : Erych semble être un guerrier bien entraîné, son éducation à la campagne a sans doute été limitée et il n’est pas au courant de nos légendes, il ne croît pas aux présages mais uniquement en son épée. Je ne peux lui reprocher, j’aurais sans doute était ainsi si l’Ordre des Druides ne m’avait pas adopté et instruit. Kris semble être quelqu’un de très discret, il disparaît parfois pour réapparaître en silence sans qu’on s’y attende, il apprécie de cultiver un certain côté mystérieux. Eldric semble très dévoué à Erych, il tâche de prévenir tout danger et sa loyauté à son demi-frère semble indiscutable.

Térence observe Erych avec attention en usant de ses talents mais il n’y a pour le moment aucune trace d’arwen noir autour de lui, il est pour l’instant en bonne santé et à l’abri. J’ai confiance en nos compagnons de voyage pour le protéger des menaces des Hommes, j’espère que Térence et moi aurons la clairvoyance de le protéger des menaces surnaturelles qui croiseront sa route.

Arrivée à la crique nous attendons l’arrivée du bateau et le signal lumineux. L’embarquement ne se fait pas sans mal à cause des membres d’équipage qui refusent Térence à bord à cause de superstitions, mais nous arrivons à les raisonner sans que Eldric et Krys n’aient à se défaire de leurs économies. Le voyage sur le petit bateau du capitaine Gelbert dure 7 jours, nous longeons la côte dans l’anonymat des bateaux de pêche et de commerce. Arrivé à proximité de Port-Muraille, en vue d’un village nommé Pont de Baie, je m’oppose au plan imaginé par Eldric & Kris : ils veulent descendre à Pont de Baie pour entrer en ville discrètement sans être identifié comme l’escorte d’Erych, laissant ainsi Erych et ses gardes arrivés traverser les récifes et les anciennes zones pirates pour arriver par bateau à Port Muraille. Je conviens bien de l’intérêt de conserver l’anonymat de notre présence en ville mais l’idée de devoir laisser Erych me paraît très risqué. Je finis par me rallier à l’avis général mais le doute m’assaille. Nous convenons de retrouver à tour de rôle Gehem chaque matin au marché pour apprendre le programme de la journée et nous enquérir des évènements de la veille. Pendant les festivités données en l’honneur des deux jeunes nous pourrons mener notre enquête pour prévenir, espère t’on, les menaces.
Pont de Baie est un petit village côtier, en fait une suite de taverne pour les équipages des bateaux de commerce qui s’arrêtent ici pour la nuit. C’est très animé, les marins s’enivrent inconscient du mal qui plane sur ces terres et sur ces mers. Nous établissons un campement sur les hauteurs pour guetter le départ du bateau d’Erych. Ensuite nous prenons la route de la cité, et passons les murailles sans même être questionnés, au milieu d’un flux incessant de badauds et de marchands

Par chance le plan de Eldric se passe finalement sans accro, le reste de notre groupe arrive sans encombre au port par bateau en milieu d’après-midi.
Kris surprends une femme blonde richement vêtue et aux traits fins semblant observer Erych. Il la file jusqu'à une auberge de luxe nommée "Le repos des embruns". Erych, Gehem et ses quatre gardes du corps prennent place à bord de deux imposantes carrioles aux armoiries de Port Muraille et quittent la ville basse pour se rendre au château de la famille Lorélaine dans la ville haute.



Kris nous conduit alors dans une petite auberge tranquille près du marché et non loin du château. En discutant avec l’aubergiste nous apprenons que la Princesse Oléane a environ 30 ans, brune, très belle et réputée exigeante dans le choix de son futur mari. Sa beauté et l’influence de sa famille a conduit de nombreux prétendants jusqu’à Port Muraille.

Deux druides seraient présents à Port Muraille : le premier Pérédryn vivrait sur un ilot au large du port, nommé « l’ilot des Dieux » avec en son centre un arbre capable de soigner les blessures et où selon les traditions Erych devra demander la main d’Oléane, les deux amoureux étant alors seuls sur l’ilot. Le second, Trandruin, vivait jusqu’à peu dans une maison devant le château. J’utilise ici le passé car il est mort il y a quelques semaines dans d’étranges circonstances dans la forêt. Sa maison serait restée fermée et inviolée, les gardes du château n’ayant pas réussi à rentrer… sans doute une protection druidique protège t’elle la demeure.
Je profite de la soirée pour enchanter l’arme de Kris afin qu’il puisse au besoin affronter d’éventuelles créatures surnaturelles. De telles créatures ne lui disent probablement rien mais il accepte de me faire confiance.

A l’aube du second jour nous nous séparons en deux groupes : Eldric & moi irons rendre visite à Pérédryn tandis que Kris et Térence rendront visite à Sylvio, un très riche marchand ami de la famille Op Boldyr pour s’enquérir de la présence d’Axel Thorn en ville et de l’identité de la femme blonde observée au port la veille.

Eldric et moi nous rendons donc au port, nous trouvons aisément un pêcheur près à nous emmener sur place, il s’agit d’un trajet d’une quinzaine de minutes. Arrivé à l’ilot nous distinguons un pont en bois d’environ 8m de long, suivi d’un escalier sculpté dans la pierre. A la second où je pose le pied sur l’ilot je suis irradié et inondé d’une puissante source d’arwen. L'énergie des dieux est ici exacerbée, elle est partout d'une puissance incroyable, elle transpire de chaque plante et chaque être sur cet ilot, elle nous enveloppe et nous pénètre, nous soigne et nous rempli. Je me sens dans un état de béatitude tel que je n'avais jamais connu. Je pourrai passer ma vie ici si le devoir ne m'appelait pas en des contrées plus hostiles.



Arrivé en haut de l’escalier je découvre un grand jardin, des fleurs et des plantes aux proportions démesurées, avec en son centre « l’Arbre de Vie », gigantesque et magnifique, preuve laissé par les Dieux de leur énergie sans limite au service de la Vie. Son gardien, le Maître druide Pérédryn, est assez grand, il porte une grande toge et un bâton moitié en bois, moitié en argent. Le repère de Pérédryn est enchassé sous l’arbre, au sein de la racine primordiale source de la puissance de l’arbre. En discutant avec Pérédryn j’apprends que ce dernier a commencé à avoir lui aussi des visions, l’Arbre de Vie lui apparaît décharné et mort dans ses cauchemards, ces derniers ont débuté il y a une demi-année et sont de plus en plus fréquents.

Je le questionne également au sujet de Tranduin, ce dernier vivait dans la cité en face du château, il se mêlait à la politique des hommes et recherchait le pouvoir. Les semaines précédant sa mort il était très fatigué et inquiet. Il était persuadé que le culte de Gabella la Nécromancienne était revenu en ville. L’histoire de Gabella raconte qu’à l’aube des temps anciens, le Dieu déchu, sur le point d’être vaincu alors que ses armées maléfiques se retiraient du Sud de l’Ydis, fit un pacte avec Gabella pour lui donner le contrôle d’une immense créature marine capable de sortir de la Mer en détruisant la côté et les Hommes. Gabella réussit à créer un culte de fidèle à Port Muraille.
Pérédryn ne croit pas en la résurgence de ce culte à Gabella, depuis des siècles il n’y a jamais d’indice ou de faits laissant supposer que cette légende disait vrai. Tranduin alla même jusqu’à convaincre Pérédryn de délaisser l’Arbre de Vie pour aller explorer les ruines de l’Ile du Roi Pirate : l’endroit était certes mal famé mais ils ne trouvèrent rien de concluant ou de menaçant. Trandruin glissait petit à petit de la paranoïa à la folie. Il congédia même son assistant Alaan pour le protéger car il se sentait menacé. Et pourtant ses craintes étaient fondées, il fut retrouvé il y a de cela trois lunes un matin le corps décharné en haut d’une falaise, au lieu-dit des trois menhirs. Son corps était désseché, vidé de toute énergie… Térence & moi firent alors immédiatement le lien avec la sombre pratique de l’arwen noir, la Nécromancie !

J’explique à Pérédryn que si le culte de Gabella existe encore bel et bien, leur objectif est certainement l’Arbre de Vie, pour le détruire et pomper son pouvoir afin d’invoquer la créature sous-marine, et que le moment propice pour frapper serait au moment de la rencontre entre Oléane et Erych lorsqu’il quittera l’ilot pour laisser les deux jeunes amoureux seuls. Il accepte de me confier un message pour Oléane la suppliant d’accepter la présence de mes compagnons & moi lors de cette rencontre, afin de prévenir tout incident… je ne sais s’il sera facile de la convaincre, et en même temps un refus de sa part pourrait nous donner un indice sur ces véritables intentions / sa véritable nature… mais moi aussi je dois me raisonner, je ne suis arrivé en ville que depuis une journée et déjà je sombre dans la paranoïa, la même qui a couté la vie à Tranduin… il me faut conserver l’esprit clair pour être attentif à mon environnement.

Nous devons nous rendre sur le lieu du meurtre de Tranduin pour voir s’il resterait un indice sur l’identité de l’agresseur, parler à Alaan (aujourd’hui soigneur à l’hospice de la ville), trouver un moyen d’entrer dans la demeure de son ancien maître pour trouver les résultats de ses investigations sur le culte de Gabella, enfin trouver un moyen de protéger l’Arbre de Vie tout en déjouant les sombres desseins du Culte.

Avant de quitter l’ilot je profite de l’arwen omniprésent pour enchanté un bracelet avec un puissant Bouclier d’Arwen, afin qu’il protège son porteur, je le donnerai à Erych en espérant que ça le protège des griffes du Culte.
Eldric & moi montons sur l’embarcation qui nous ramène à Port Muraille, j’observe la cité avec un regard différent de la veille, la mission qui m’unit à Térence a pris un tournant décisif !
Revenir en haut
Tirion
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2014
Messages: 223
Localisation: Kenyrow

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 19:08 (2016)    Sujet du message: La Reine des Mers - Ydis Répondre en citant

Une Ville de Complots et de Mystères

À la recherche d’une cache ou d’un passage secret qui pourrait mener sur l’île, je me concentre sur l’Arwen du lieu, mais Peredrin me frappe immédiatement pour m’empêcher de percer les secrets de son île. J’ai eu tout de même le temps de voir le pied de l’arbre où se trouve la tanière du druide, il y a probablement quelque chose par là. Ces druides ont définitivement des secrets à cacher... Harald quand à lui en a profité pour faire un de ses gris-gris pour Erych, j’espère que ces trucs marchent vraiment !

Harald et moi retournons à Port-Muraille pour retrouver Kris et Térence, ceux-ci nous apprennent que Silvio devrait nous aider à savoir si Axel op Torn est en ville et qui est cette femme qui observait Erych. Il indique aussi qu’il apprécierait notre aide pour retrouver un bateau qui s’est... évanoui avec sa cargaison de vin précieux. Le navire, l’impétueux, a été aperçu pour la dernière fois par Mark, une figure locale, à Pont-de-Baie il y a 4 jours. Il ne faut en théorie qu’une journée pour rejoindre Port-Muraille depuis Pont-de-Baie, mais l’impétueux est introuvable. Kris nous apprend aussi qu’il a repris contact avec un ancien ami, Faerwenn un ancien contrebandier, qui lui propose son aide en cas de besoin (en hommes ou en planques...) et lui apprend que le bateau de Silvio ne transportait probablement pas que du vin... Il lui apprend aussi qu’un certain Gahin recherche activement des assassins capables de nager sur de longues distances. Un point plutôt troublant lorsqu’on pense que ceux-ci pourraient être utilisé pour attaquer Erych et Oléane sur l’îlot des dieux durant les fiançailles. Térence rencontre Jahan au marché à l’horaire convenu pour lui remettre le bracelet de protection d’Harald tandis que je monte la garde, personne ne semble surveiller la rencontre. Nous rejoignons ensuite la maison du druide Trandruin, mais celle-ci est protégé par un sort puissant que nos magies ne peuvent pénétrer. Térence ne trouve pas de malédiction sur la maison, mais ressent une présence très importante d’Arwen noir dans la ville haute... Harald, lui, arrive tout de même à avoir un indice sur le mot de passe qui protège la maison, il a en effet lors de l’une de ses transes magique la vision d’un mur avec l’emblème de la ville, cette créature marine étrange. Soit le nom de cette créature est le mot de passe, soit il y a un indice près de ce mur...

L’Homme de Trandruin

Nous rendons visite en début d’après midi à Gerem, un soigneur de l’hospice et ancien élève de Trandruin. Celui-ci nous en apprend beaucoup sur les dernières années du druide. Il était un soigneur réputé, arrivé en ville il y a huit ans. Après quelques années, dans les campagnes environnantes, il a commencé à y avoir des disparitions, voir pire, des restes de bûchers étaient parfois retrouvés au petit matin. Trandruin s’est alors mis à enquêter pour assez vite se convaincre qu’un nécromancien résidait dans la région depuis peu. Ceci se confirma, en particulier par la découverte d’un véritable mort-vivant il y a trois ou quatre ans. Après avoir
enquêter dans les forets environnantes durant de nombreux mois, Trandruin se persuada que c’était tout un culte de Gabella qui se trouvait dans la région et qui pratiquait des sacrifices humains et autres monstruosités. Trandruin se tourna d’abord vers Peredrin pour avoir de l’aide, mais celui-ci complètement fou de son arbre n’a pas daigné l’aider, à part pour une courte expédition au château du roi pirate. Ils n’y trouvèrent qu’un fantôme sans lien avec Gabella et l’aide de Peredrin s’arrêtât là. Trandruin continuât donc son enquête seul, il devint rapidement très méfiant à mesure qu’il comprenait l’ampleur de ce qu’il traquait. Finalement il demanda à Gerem de ne plus venir le voir. Tout ce que Gerem sait, c’est que Trandruin travaillait sur des cartes à cette période et recherchait en particulier deux lieux : le temple de Gabella et l’antre de Gabella, qu’il soupçonnait être les deux hauts lieux de ce culte noir. Quelques mois plus tard le druide était retrouvé mort par Mark près de Pont-de-Baie, son corps complètement desséché, tombant en poussière, clairement la victime d’un rituel noir ! Trandruin avait prévenu Gerem que si il venait à mourir les signes deviendrait de plus en plus clairs, Gerem nous confie avoir vu ces premiers signes : un marin est venu il y a une semaine avec les mains gangrenés et pustuleuses d’une manière qu’il n’avait jamais vu par le passé. Pas plus tard qu’avant hier il a reçu un homme mourant sur lequel il a vu des griffures gargantuesques ! Il nous invite à inspecter ce corps ce soir avant qu’il ne soit incinéré pour que nous voyons de nos propres yeux ce qui approche dans l’ombre...

Térence et Harald accompagne donc le soir venu Gerem pour examiner le corps. La griffure sur le torse est belle et bien une blessure due à une rencontre avec une créature déchue particulièrement massive ! Malheureusement, nous ne savons pas grand chose sur cet homme, il est probablement marin et a été attaqué derrière la taverne du récif, sa dentition protubérante était probablement reconnaissable. Il semble être tombé dans une embuscade ce qui me laisse penser que des criminels locaux en avait après lui. Si le culte essaye de prendre pied en ville après ses activités campagnardes d’il y a quelques années, il est en effet probable qu’ils ne soient pas très bien reçu par les bandes déjà en place dans le quartier est. Il semblerait d’ailleurs que ces derniers mois, le nombre de morts dans le quartier a augmenté, cela peut laisser penser qu’une guerre sous-marine est en cours. En tout cas, les corps sont gardés depuis deux mois ! C’est pour le moins étonnant et confirme sans aucun doute que le culte s’installe en ville, qui d’autre en aurait après des corps morts ? En tout cas cela veut dire que les autorités sont plus ou moins au courant.

Les Choses se Précisent (Jour 3)

De mon coté avec Kris, nous sommes retourné voir Silvio, celui-ci nie que son bateau ait pu transporter autre chose que du vin... Si il veut notre aide il devra être un peu plus franc avec nous. En attendant, il nous informe qu’il a trouvé le nom de notre blonde : Mila et elle se renseigne activement sur Erych cherchant à connaître ses préférences culinaires, en boissons et en matière de femmes. Elle pourrait enquêter pour le château pour s’assurer de la bonne tenu du prétendant ou préparer un empoisonnement ou un assassinat... Il faut définitivement la garder à l’oeil.

Après avoir partagé nos informations dans la soirée, nous avons décidé que demain nous rendrons une visite de courtoisie à ce Mark dont le nom revient si souvent. Il réside à Pont-de-Baie, il a apparemment une vue imprenable sur la baie en question. Cela fait de lui un témoin de choix ! De mon coté, je vais suivre d’autres pistes, il faut malheureusement se répartir, il y a trop de choses à faire. Je commence par aller rencontrer les gardes de la ville, je ne peux malheureusement pas accéder au capitaine, mais j’apprends que la garde ne semble pas s’inquiéter plus que de raison de la recrudescence de criminalité au port est. Par contre, c’est le seigneur Lorélaine lui même qui a ordonné le gardiennage des corps... Il est au courant que des choses se trame, mais ne semble pas en avoir averti les moins gradés de sa garde, probablement pour ne pas affoler la population. Il pourrait être intéressant de le rencontrer pour savoir ce qu’il sait déjà, mais je doute que cela sera très simple. Enfin, je part ensuite enquêter dans les campagnes environnantes pour voir si des activités inhabituelles ont été remarquées par les locaux. Rien à signaler, cela confirme mes soupçons ! Le culte c’est très certainement déplacé en ville. La date de leur arrivé pourrait correspondre à la mort du druide Trandruin, cela a du sens, le culte s’étant débarrassé de lui, personne ne serait plus capable de les voir venir. Enfin à part nous ! Ils n’ont sûrement pas pensé que croiser le chemin des Boldyr leur serait fatal !

Je dois retrouver mes camarades à la tombé de le nuit, malheureusement ils restent introuvables. J’espère qu’ils ne sont pas mort, mais je ne peux pas beaucoup plus et il n’est pas question de perdre ma soirée. Je décide donc de faire le tour des tavernes pour prendre la température et mieux comprendre les bas-fonds. Ce sont des lieux dangereux, mais je devrais bien me fondre dans ce type de population. Ma première escale est à la taverne du récif, derrière laquelle l’homme aux griffures a été retrouvé je suis éconduis très rapidement, c’est clairement le repère d’une bande de malfrats bien organisés. Je passe ensuite à la taverne du cheval de mer. J’y rencontre Gahin, il semble toujours être à la recherche d’assassins. J’aurais bien menti sur mes capacités à la natation, mais j’ai bien peur qu’ils testent leurs candidats en condition réelle. Je préfère donc me retirer et finir ma soirée au Repos des Embruns pour rencontrer cette Mila. Je la voie discuter avec de nombreux marchands et lui laisse ensuite entendre que je pourrais avoir des contacts avec les Boldyr. Elle mord immédiatement à l’hameçon, mais je ne compte pas dévoiler d’informations pour l’instant, juste prendre contact. Elle prétend être une comptable pour les marchands locaux, c’est assez crédible étant donné qu’elle semble bien connaître ces derniers. Je me demande qui embaucherais une comptable pour se renseigner sur Erych néanmoins, elle doit avoir d’autres activités...

En rentrant à notre auberge, je constate que mes amis ne sont pas là et ça commence à m’inquiéter. Si ils ont passé la nuit à Pont-de-Baie, ils devraient être là demain en début d’après midi ! Je vais donc aller rencontrer Jahan deux fois de suite et je n’ai que des soupçons à lui rapporter... Je vais être bien reçu.

Un récit Troublant (Jour 4)

Le groupe est finalement de retour en début d’après-midi après que j’ai été rencontrer Jahan. Ils sont dans un sale état, ils sont tombé sur des morts-vivants... Enfin chaque choses en son temps, ils ont d’abord été à la rencontre de Mark, qui s’avère être non seulement une figure locale mais surtout un alcoolique notoire. Après lui avoir offert une bouteille ou deux, ils ont pu lui tirer des informations fort intéressante. Tout d’abord concernant le bateau de Silvio, la durée du trajet vers grand large n’a pas de sens, le navire a très certainement fait des escales supplémentaires. Par contre Mark n’a aucune idée de quand et vers où l’embarcation est finalement partie, il peut seulement nous diriger vers le marchand Forand dont le navire se trouvait dans la baie le même soir, peut-être a-t-il vu quelque chose. Venons-en au nouvelles importantes, d’abord nous apprenons que l’histoire de ce mort-vivant trouvé il y a quelques années l’a été par Mark lui même dans le secteur... curieux hasard ! Quand à Trandruin, il l’a retrouvé grâce à ses chiens au lieux dit des trois menhirs à quelques encablures de chez Mark. Le lieux est à présent maudit et couvert de morte ronces. Il n’est pas très difficile de voir que ces trois menhirs sont très certainement l’emplacement de l’ancien temple de Gabella et un lieu important pour son culte ! Il va falloir surveiller tout cela... Quoiqu’il en soit, c’est lorsqu’ils ont inspecté les lieux que les choses sont devenu le plus inquiétantes, après avoir brûlé la morte ronce, Térence a découvert un pentacle d’Arwen noir tracé doublement. Il n’a pu être tracé qu’en combinant le sang de sacrifiés avec celui d’une créature déchue et avait pour but d’absorber l’Arwen ! Vu la taille du pentacle, il a fallu plusieurs sacrifiés et une créature massive... du genre à laisser des griffures géantes sur le torse de marins je suppose. Finalement, en creusant au centre Kris à récupérer des morceau de lame noire brisée, il est probable que la lame se soit brisé lors du sacrifice de Trandruin. En fouillant la terre Kris à réveillé d’autres sacrifiés et quatre morts-vivants leurs sont tombé dessus... ils ne sont pas beau à voir mais ils ont survécu c’est le principal. Il va néanmoins falloir accélérer à présent, ce culte n’est pas une plaisanterie et ils sont réellement capable et dangereux !

Tentatives Avortées

Pour l’après midi, nous décidons de tenter de piéger Mila avec une fausse piste, je retourne donc à sa rencontre et lui annonce avoir vu un membre de la suite des Boldyr en ville, lui indiquant sa présence dans une auberge de moyenne gamme, l’homme en question est en fait un simple marchand que j’ai sélectionné aléatoirement. Kris et Térence surveillent le lieu ensuite tout l’après midi... Ils ne remarquent malheureusement personne qui sorte du commun, hors quelques gardent qui visitent l’auberge. Il pourrait être intéressant de discuter avec l’homme que j’ai dénoncé vois si les gardes ont pris contact avec lui ou tout autre personne. Interroger l’aubergiste sur de nouvelles arrivées pourrait être utile aussi, voir si quelqu’un à spécifiquement demandé une chambre à coté de notre homme.

De son coté Harald va demander au château une autorisation pour accéder aux archives, ils va utiliser la menace d’une épidémie... J’espère que ça ne va pas déclencher une panique en ville, mais au moins ça va probablement lui permettre un accès rapide aux archives. Ensuite il s’est rendu sur l’île de Peredrin... Je me demande ce qu’il peut bien avoir encore à discuter avec ce fou furieux.
_________________
Tirion
"D'or et de feu"
Revenir en haut
Jerome
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2011
Messages: 953
Localisation: Longjumeau (91160)

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 18:41 (2016)    Sujet du message: La Reine des Mers - Ydis Répondre en citant

Chroniques de Harald, Maître Druide

Pérédryn attends au pieds de l’Arbre de Vie, le fond de l’air est frais et le vent souffle fort, mais il ne frisonne pas, il fixe son visiteur qui approche. Trendryn est vêtu simplement, une simple toge et son bâton de bois.
La conversation débute et rapidement le ton monte entre les deux druides de Port Murailles. Trendryn calme le jeu, « pas de chamailleries entre nous, le sujet qui m’amène est très important ». Il lui explique alors sa théorie du retour du Culte de Gabella en ville. Depuis quelques mois des enlèvements se sont multipliés, au petit matin de petits bûchers ont été retrouvés éteints, un mort vivant à même été reporté ! Autant de signes du retour d’un nécromancien dans la région. Pérédryn l’ignorait, il est vrai que ses escapades à la Ville se faisait de plus en plus rare, ces obligations envers l’Arbre de Vie le retiennent sur l’îlot des Dieux.
Térédryn demande à Pérédryn de l’aider à débusquer ce nécromant avant que le Culte ne prenne de l’ampleur. Il leur faut explorer les forêts profondes autour de la ville, l’île du Roi Pirate… partout où ces sombres disciples de Gabella pourraient se terrer. Térédryn avance une seconde hypothèse selon laquelle le Roi Pirate aurait fait construire son château, aujourd’hui en ruine, sur les restes de l’ancien temple de Gabella. Peut-être est-ce aujourd’hui l’un des lieux où le culte se retrouve… peut-être le nécromant à y a-t-il trouvé un artefact ancien…Gabella avait à l’époque un lieu de culte et un lieu où elle vivait, le nécromant serait-il dans le même cas ?
Pérédryn accepte d’aider Térédryn pour l’exploration des îles de l’archipel des noyés, mais il ne peut pas s’absenter plus longtemps pour explorer les forêts, il faudra que Térédryn s’en charge seul s’il est réellement convaincu que ses craintes sont fondées. L’exploration ne donna pas d’indice sur les activités du Culte, certes les deux Druides virent une ombre trainer dans les ruines (un spectre ou une créature), ils n’en vinrent pas à bout mais n’apprirent rien de plus sur le Culte.

Kris et Térence sont en face de Sylvio, riche négociant. En échange d’une récompense il leur demande d’enquêter en toute discrétion sur la disparition de son plus beau navire : « L’impétueux ». Il était censé arrivé à Port Muraille il y a deux-trois jours, ayant été vu à Pont de bais quatre jours plus tôt par Marc le Veilleur, mouillant à côté du bateau d’un certain Foran, mais il n’est jamais arrivé. Il contenait soit disant une cargaison de vin que Sylvio avait acheté à crédit et qu’il lui faut absolument retrouver/vendre pour pouvoir rembourser son fournisseur… Le commandant du navire est le Capitaine Edmund, il est très expérimenté et donc hautement improbable qu’il se soit échoué sur les récifs des îles des noyés. Kris apprendra plus tard d’un ancien partenaire que ce navire est l’un des plus rapides, et que Sylvio l’a certainement employé pour transporter quelque chose de plus périssable ou précieux que du vin… que nous cache t’il ? Où sont passés les 24 membres d’équipage ? au moins quelques-uns auraient survécu à un naufrage… Une embarcation à fond plat à explorer l’archipel des noyés à la recherche de l’épave sans résultat.
Sylvio apprends à Kris et Térence que la femme blonde vu en train d’observer Erych descendre à Port Murailles se fait appeler Mila, elle semble poser beaucoup de questions au sujet d’Erych, notamment sur ce qu’il aime boire et manger. Elle serait très perspicace et vérifierait toujours la crédibilité de l’information. Cette femme sert-elle la Princesse ou cherche t’elle à empoisonner Erych ?
Le partenaire de Kris lui indique également que depuis peu une personne étrangère à la cité recrute des assassins en ville, il exige que ces derniers soient de très bons nageurs. Il se fait appeler Garhim, semble très riche et recrute chaque soir dans une taverne coupe gorge nommé « Le cheval des mers ».



Nous rencontrons pour la première fois comme convenu Jehem. Erych et son escorte son bien arrivé au château la veille, pour le moment ils s’ennuient et n’ont même pas rencontré la Princesse. §Ils sont bien logés et doivent rencontrer le seigneur de Port Muraille aujourd’hui.

Nous nous rendons à la demeure de Térédryn : pour un passant elle apparaît somptueuse avec ses deux étages, collée de chaque côté à une autre maison, dans une des plus belles rue de la ville face aux portes du château. Du lierre court sur les murs de la maison, mettant en valeur des jolies fenêtres et une porte ouvragée. Après quelques instants de concentration je réalise que cette image est une illusion, et que la maison est en réalité différente, son accès en est protégé par un puissant sort d’Arwen, un secret Druidique de haut niveau. Un mot de passe est nécessaire pour pouvoir entrer…. une vision me porte à croire que la clé pour entrer est lié à une gravure sur un mur de pierre qui représenterait une créature sous-marine des temps anciens avec une tête ressemblant à celle d’un lion… dans la ville ou peut-être dans les ruines de l’Ile du Roi Pirate ?



Nous allons ensuite à l’hospice et trouvons un bâtiment austère de trois étages. De petites entrées dotées de lourdes portes et serrures ne semblent pas inviter le passant à y pénétrer. Nous frappons et nous faisons conduire à Gerhem, l’ancien assistant de Térédryn, un soigneur roux d’une trentaine très attaché et loyal à son ancien Maître. Térédryn est mort il y a trois mois mais en l’écoutant parler on a l’impression que cela fait trois jours tellement sa peine est encore présente. Son Maître enquêtait depuis 4 ans sur la résurgence du Culte de Gabella dans la région. Il y a quatre mois il était passé lui rendre visite à sa demeure et l’avait trouvé pâle, très préoccupé, il dessinait une carte sur une table et revenait d’un long séjour de deux semaines en forêt… peut-être avait-il trouvé l’emplacement du Culte ? Il lui confia que ses découvertes étaient pires que ce à quoi il s’attendait, qu’il n’y avait pas qu’un nécromancien mais tout un Culte ! Il le congédia en lui demandant de ne plus chercher à la joindre, pour sa propre sécurité. Ses derniers mots furent une mise en garde : « Gabella va revenir, guettez les signes avant-coureur et alors quittez la cité, éloignez vous de la côte, je vais tenter de m’y opposer, demander de l’aide à l’Ordre des Druides et à Pérégryn, fusse t’il obnubilé par l’Arbre… Il fut retrouvé par Marc le Veilleur dans les bois quelques semaines après, mort desséché par un rituel de nécromancie.
Et justement Gerhem est inquiet, il a vu les signes : la semaine dernière un marin s’était présenté à lui les mains noires décharnées, les onguents appliqués n’y ont rien changé et il est parti sans laisser de nom. Aurait-il porté un artefact Noir pour le Culte ? Autre signe, il y a deux nuits les gardes de la cité ont amené un marin retrouvé égorgé dans une ruelle du quartier Est près d’une taverne nommée « Le récif ». Son torse portait des griffures non cicatrisées d’un largeur impressionnante, et qui ne correspondaient à aucun animal connu dans la région.
Le soir venu Gérhem nous emmène voir le corps du marin égorgé, il est encore à la morgue, enfin dans une cabane de pêcheur gardé par un soldat du château. L’individu devait avoir une dentition très proéminente et être particulièrement laid. Nous comptons sur cet aspect physique pour nous permettre de trouver son identité auprès des marins de la ville. Il est mort d’une blessure à la gorge qui a dû le vider de son sang en quelques minutes. Peut-être une rixe ou quelqu’un qui voulait le faire taire. Son torse est zébré de 5 griffures profondes et mal cicatrisées, remontant à une ou deux semaines avant son décès. La taille de la « main » de la créature correspond à deux fois celles d’un hommes, donc à une créature très grande. Térence utilise ses sens du traqueur et remarque des infimes traces d’arwen noir dans les croutes : il s’agit donc d’une créature déchue !
Gérhem accepte de m’aider à obtenir l’autorisation de consulter les archives afin de faire des recherches sur cette maladie et ces traces de griffes, pour voir si ces faits sont décrits dans les légendes remontant à avant la venue des romains… pour les besoins de l’enquête je me ferais passer pour un nouveau soigneur travaillant sous ses ordres.



Le lendemain Kris et Térence m’accompagne à la maison de Marc le Veilleur tandis que Eldrych rencontre Jéhem et continue l’enquête en ville.
Marc vit dans une demeure de pierre construire au bord de la falaise, assez grande et flanquée d’un cercle de pierre où semble t’il est d’usage d’allumer de grands feux. Marc est un géant de 2 m de haut, bedonnant et puant l’alcool. Ses chiens ne semblent jamais le quitter, c’est eux qui ont senti quelque chose d’anormal la nuit où Térédryn a été assassiné à quelques lieues de là, c’est toujours l’un d’eux (Kosky, le noir) qui ont trouvé son cadavre. Nous nous rendons sur les lieux de la découverte, Marc disait vrai : depuis le drame des serpents semblent avoir élu domicile sur le site, des ronces noires sont apparues. Le mort vivant dont nous avions entendu parlé a été vu à une trentaine de minutes de là le long d’un chemin. Il y a quelque chose de malsain dans les bois environnants.
Marc nous apprends que l’Impétueux avait quitté Port Murailles en direction de Grand Large, une riche citée de l’Est, il y a deux semaines. Il aurait dû mettre 8 à 10 jours pour revenir, il a donc fait un détour ou il s’est passé quelque chose à bord du bateau.



Nous nous rendons au lieu-dit les trois menhirs, ces derniers font environ sept mètres de haut et sont éloignés les uns des autres d’environ dix mètres. Au centre des menhirs la morte ronce recouvre un sol spongieux, aucun oiseau ne chante comme si la nature elle-même évitait ce lieu. Et nous aurions dû faire de même… Nous dégageons et brûlons la morte ronce et découvrons un ancien pentacle tracé dans le sol, il s’agit d’un rituel de vol d’énergie Arwen, nous trouvons également un éclat de lame noire… sans doute Térédryn essaya de se défendre et brisa un morceau de l’arme alors qu’il succombait aux assauts du Nécromant et au vol d’Arwen par le pentacle. Mais en examinant de plus près nous commençons à comprendre la gravité des évènements : ce pentacle a été tracé deux fois, la première fois avec du sang d’homme sacrifié, et plus récemment avec du sang noir d’une créature déchue… et vu la taille du pentacle il devait s’agir d’une très grande créature. Alors que nous réfléchissons aux conséquences de cette découverte, quatre morts vivants sortent du sol et se ruent sur nous. Térence est gravement blessée mais nous arrivons à sortir du cercle et à détruire ces créatures maudites. Nous allons dormir et récupérer à Pont de Baie puis au petit matin nous revenons sur place pour brûler les corps des morts-vivants.



Pendant ce temps-là Eldrych continue d’enquêter à Port Murailles, il réussit à se faire virer de la taverne du Récif, se rend au Cheval de Mer pour rencontrer Garhim mais sans se faire embaucher, puis rencontre Mila au Repos des Embruns, elle lui confie alors être spécialisée dans « la tenue des livres de comptes »… ???

Pendant ce temps là au château, en ce soir du troisième jour, Erych mange en tête à tête avec Oléane, il est déjà sous son charme…
Revenir en haut
Lout974
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2014
Messages: 73
Localisation: Palaiseau

MessagePosté le: Ven 6 Mai - 18:08 (2016)    Sujet du message: La Reine des Mers - Ydis Répondre en citant

Terence, Traqueur.

Les choses commence à s’accélérer à Port Muraille, je crains que les prophéties se réalisent et que ce pauvre Prince Erik ait un destin funeste. Les ténèbres vont s’abattre sur ce jeune seigneur.


Comme je regrette d'avoir manqué de jugement face à cette belle blonde, Mila, qui l'observait à son arrivé au port, voilà maintenant qu'elle cherche par tous les moyens quelqu'un qui le connaisse et en particulier ce qu'il aime manger, ce qu'il aime boire mais aussi son type de femme. Impossible de savoir si de l'arven noir pulse en elle… Elle est maligne et se déplace très peu. Je n'ai pas eu l’occasion de l'apercevoir sans me mettre potentiellement en danger… Il me faut résoudre rapidement ce mystère.


De plus qu'il est devenu indéniable qu'un ou une nécromancienne sévit à port Muraille.


Je suis certaine que le druide Trandruin avait mis le doigt dessus, et que c'est pour cette raison qu'il est mort. Sa maison reste impénétrable, toutes les entrées ne sont que des illusions. Le sort de protection qui l'entoure est puissant. Il nous faut un mot de passe pour y pénétrer… Comment le savoir ?


Malheureusement son ancien serviteur Jerem n'en a aucune idée. Son maître mort maintenant depuis 3 mois, a passé les 4 dernières années de sa vie à la recherche de trace de nécromancie. Il partait régulièrement quelques jours en forêt. Puis après une escapade de 3 mois, il est revenu tout pâle et inquiet. C'est ce jour là qu'il a congédié son apprenti. Il lui a demandé de ne plus venir le voir, qu'il était en danger car c'était plus que de la nécromancie, mais que tout un culte était en place.
Trandruin parlait très certainement du culte de Gabella, cette nécromancienne qui aurait passé un pacte avec le Dieu Noir avant sa chute. En forcant les gens à lui vouer un culte ainsi qu'au Dieu noir et à « quelques » sacrifices, elle aurait eu le contrôle d'une créature sous-marine capable de réduire la ville en miettes. Celle-ci serait déjà par deux fois venue.
Quoi qu'il en soit, Trandruin en renvoyant Jerem était en train de tracer une carte. Il était persuadé que deux lieux existait à l'époque de Gabella : un dédié au culte et un pour vivre. Je suis certaine qu'il les a localisé. Il savait qu'elle allait revenir et que son retour serait précédé de signes avant-coureurs.


Ces signes sont peut être déjà là, Jerem a soigné il y a une semaine un marin avec les mains noircies et décharnées comme si elles avaient été brûlé ou sclérosé. Puis il y a deux nuits un marin aux grandes dents grièvement blessé après avoir été égorgé dans les bas quartiers de la ville. Ce dernier avait en plus de sa blessure au cou, des grandes griffures sur le torse.
Nous sommes allés voir le cadavre cette même nuit, la petite bicoque qui sert d’entrepôt aux cadavres est surveillée par les gardes de la villes, sur ordre du Roi de la ville.
Le corps de ce pauvre marin présente 5 grandes griffures assez anciennes, mais pas encore cicatrisées, celle-ci présentent une quantité infime d'arven noir, le résultat d'une attaque par une créature déchu…
Ces deux hommes ont été au contact de l'une d'entre elle, sans en mourir directement…


Tout concorde, la présence d'arven noir quelque part en ville, assez proche de chez Trandruin, ces marques, la mort étrange du druide… Comme cela aurait été plus aisé de tenter de pénétrer dans sa demeure si comme tout les druides, il vivait à l'écart plutôt dans la nature… A moins que la position de sa maison, exactement en face du château ne soit volontaire ?
Nous devons y pénétré, il doit y avoir laissé des pistes. La vision de Harald, cette tête de lion gravé sur les murs, l'emblème de Port Muraille est peut être la solution. Trandruin aurait-il croisé un des vestiges de la race noire ? Ces créatures abandonnées sur Terre après la défaite du Dieu noir, ces créatures dégénérées qui hantent parfois les terres de l'Ydis.
J'en connaît bien quelques unes, la Vouivre par exemple, une créature sous-marine ayant la forme d'un dragon, mais à part les Harpies dont la présence sur terre est avéré, il ne s'agit que de mythes, d'anciennes histoires.

Cette créature aurait-elle existé ici à Port Muraille, comme l'indique les légendes, est-ce donc pour cela qu'elle en est devenu le symbole et qu'elle soit présente sur les armoiries ? Cela me semble de plus en plus comme une évidence.
Quelqu'un serait capable de la maîtriser ? Si c'est réellement le cas, la situation est grâce, nous devons agir rapidement !


C'est à Pont de Baie à nouveau que les événements nous mènent, plus précisément chez Marc le veilleur, Kris pour l'interroger sur la disparition de l'Impétueux ; le beau et rapide navire de Sylvio, notre contact dans la ville, le druide et moi même dans le but de nous rendre au lieu dit des trois menhirs.
Je ne sais pas si c'est la découverte d'un cadavre décharné presque momifié ou la solitude qui le perturbe autant mais cet homme ne semble plus avoir toute sa tête, et ce n'est pas avec la quantité d'alcool qu'il ingurgite que cela va s'arrange. C'est bien dommage, car la position de sa bicoque est imprenable sur tout Pont de Baie, rien ne peut lui échapper d'ici.
Il atteste que l'Impétueux, est parti de Pont de Baie en direction de Port Muraille, cependant ce dernier n'est jamais arrivé, emportant avec lui sa précieuse cargaison. Ses qualités de marin lui permettent tout de même de déduire qu'il s'est passé quelque chose à bord du bateau, durant son trajet vers Grand Large à l'est d'ici. Son trajet a été bien trop long pour un navire aussi rapide. De plus aucun débris ni aucun survivant n'ont été retrouvé dans les récifs des îlots du noyé, ce qui reste un mystère également.
Je me demande si les deux marins que Jerem a traité plus tôt dans la semaine ont fait parti de l'équipage de l'Impétueux… Sylvio ne nous raconte pas tous, il a certainement mené une affaire louche avec son navire, en demandant une très forte somme en échange évidemment.


Marc nous déconseille de nous rendre aux trois menhirs, depuis que le druide y a été retrouvé mort, le lieu est devenu dangereux : la terre serait devenue noire, recouverte de ronce suintante, de serpents et d'araignées. Je sais tout à fait à quoi m'attendre, des étendues de morte-ronce, il s'est définitivement passé quelque chose là bas, je dois découvrir quoi.
Les trois menhirs sont impressionnants, hauts de 8 mètres et espacés d'une dizaine de mètres environ, ils délimitent une zone plus ou moins circulaire, effectivement infestée de morte-ronce. Le lieu est sinistre, à l'écart de tout, pas un seul oiseau chante, il fait froid le sol est humide et spongieux.
C'est sans grande surprise que je découvre au sol dans un coin une forme d'arven noire parfaitement tracé, il s'agit d'un pentacle qui relie les différents menhirs. Je dois le voir en entier pour savoir à quel genre de maléfice nous avons à faire. Mes compagnons et moi même passons un long moment à brûler la morte-ronce pour faire place nette. Cela devient clair maintenant, il s'agit d'un pentacle de vol d'énergie arven, ce qui explique l'aspect du cadavre de Tranduin, il s'est fait vider de son énergie magique. Cela démontre la maîtrise d'un arven noir de haut niveau, nous n'avons pas à faire à un nécromancien de pacotille.
A la nuit tombée, je peux enfin le voir dans toute son horreur, il a été tracé par deux fois… Une première fois, il y a assez longtemps, avec du sang humain, une quantité impressionnante de sang humain, puis une seconde fois, très récemment, trop récemment, avec .. !? Avec du sang noir, le sang d'une créature déchue… Le nécromancien auquel nous devons faire face est très puissant si il peut contrôler une créature de l'ombre… Surtout si elle est aussi grande que les griffes sur le torse du pauvre marin…


Le reste de la soirée reste assez flou pour moi. Nous avons retrouvé des fragments d'une arme noire au centre du pentacle, probablement brisé par l'énergie magique d'un druide, Trandruin se serait donc débattu. Tout comme nous face à ces 4 morts vivants, sortis de terre une fois minuit passé.


Il me faut me ressaisir, je ne peux pas me laisser mettre KO par de simple mort vivant, quand nous devons nous battre contre une grande puissance…


Pourquoi Péridrin, n'a-t-il pas pris au sérieux les dire de son confrère, à deux ils aurait été plus puissant, pourquoi le prenait-il pour un fou, n'a-t-il pas vu les mêmes signes ? Ne l'a-t-il pas lui même accompagné sur l'ïle du Roi Pirate ? A moins qu'il ne sente un plus grand danger, visant l'arbre de Vie ?


Je crains que le Prince Erik doive davantage s'inquiéter des réels désirs la princesse Oléane, que des assassins qu'un certain Gahim tente de recruter pour le tuer.
A quel point la princesse est-elle impliquée ? Elle doit certainement cacher quelque chose… Fort heureusement, le prince ne l'a pas encore rencontré.


Revenir en haut
Tirion
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2014
Messages: 223
Localisation: Kenyrow

MessagePosté le: Sam 14 Mai - 09:05 (2016)    Sujet du message: La Reine des Mers - Ydis Répondre en citant

Infiltrations

Pour l’après midi, nous décidons de tenter de piéger Mila avec une fausse piste, je retourne
donc à sa rencontre et lui annonce avoir vu un membre de la suite des Boldyr en ville, lui
indiquant sa présence dans une auberge de moyenne gamme, l’homme en question est en fait un
simple marchand que j’ai sélectionné aléatoirement. Kris et Térence surveillent le lieu ensuite
tout l’après midi... Ils ne remarquent malheureusement personne qui sorte du commun, hors
quelques gardent qui visitent l’auberge. Il pourrait être intéressant de discuter avec l’homme
que j’ai dénoncé vois si les gardes ont pris contact avec lui ou tout autre personne. Interroger
l’aubergiste sur de nouvelles arrivées pourrait être utile aussi, voir si quelqu’un à spécifiquement
demandé une chambre à coté de notre homme.
De son coté Harald va demander au château une autorisation pour accéder aux archives, ils
va utiliser la menace d’une épidémie... J’espère que ça ne va pas déclencher une panique en ville,
mais au moins ça va probablement accélérer notre accès aux archives. Ensuite il s’est rendu sur
l’île de Peredrin... Je me demande ce qu’il peut bien avoir encore à discuter avec ce fou furieux.
De mon coté, je me décide à aller faire espionner la dénommée Mila par les hommes de Silvio,
Jorun m’a donné des moyens, il faut les utiliser. Je n’ai malheureusement pas de nouvelles de son
bateau, il semble commencer à s’irriter de la situation... Mais il prend rapidement mon argent
pour surveiller Mila, il n’a tout de même pas perdu le sens des affaires.
De son coté Kris va tenter de se faire embaucher par Gahyn, l’homme semble confiant et
supporté par un homme puissant. Il teste Kris par une épreuve de nage suivie d’un combat à
l’épée de bois. Kris ne se démonte pas et fait preuve de son efficacité habituel, il est embauché !
Il va rencontrer le commanditaire le lendemain soir pour connaître les détails de sa mission et
espérons le l’identité de ce commanditaire...
Quand à Térence et Harald, ils se rendent à la taverne du récif. Ils montent un numéro pour
retrouver la trace de notre homme aux griffures massives. Ils semblent convaincre le tavernier
que Térence s’est fait engrosser par l’homme, un dénommé Kanine dont la mort est visiblement
déjà connu du tavernier. Il rencontrent alors Blanc-Bar, un ami de Kanine avant de se faire jeter
de l’auberge. Leur vient alors l’idée saugrenue de tendre une embuscade à celui-ci... Mais à force
de traîner dans des coins sombres du quartier est, ce sont eux qui tombent sous la main des
détrousseurs... Nous les revoyons au petit matin, battus et dépouillés, ils ne semblent pas vouloir
s’étaler plus que ça sur la manière dont ils se sont fait molester. Térence semblent néanmoins
faire plusieurs référence au fait que Harald est un vieux boiteux... J’imagine donc qu’elle aurait
pu s’en sortir mais à tenter de sauver le druide, voilà une femme dédiée, car je n’en aurais pas
fait autant !

Missions Désinformation (Jour 5)

Au matin, je me rend avec Harald au château, sa requête de la veille semble avoir bien
fonctionné et nous sommes directement introduit auprès de l’intendant, Edolane. Harald révèle
qu’il est un druide et agite l’hypothèse d’un soulèvement anti-Lorelaine pour attirer des faveurs.
Nous en apprenons alors un peu plus sur ce qui se passe en ville ces derniers temps, nos inquiétude
ne semblaient pas fondée et le quartier est pas plus turbulent qu’à l’habitude. En particulier, la
garde des corps n’a été mise en place que suite à la requête de Trandruin, aucun vol ne corps
n’est encore à déplorer. Nous nous dirigeons ensuite vers les archives, où personne ne semble être
entré depuis des semaines. Mes capacité de lecture étant ce qu’elle sont, je préfère laisser Harald
à ses études, il ira au cours de la journée tester plusieurs mots de passe qui échoueront tous...
Néanmoins en se baladant dans le château, il finira par trouver la sculpture qu’il cherchait.
De leur coté, Térence et Kris sont retourné voir Mila, Térence lui glisse subtilement – enfin
c’est ce qu’il dit – que Erych serait un grand amateur de pommes... En tout cas cela laisse
le temps à Térence de vérifier que Mila n’est pas porteuse de traces d’Arwen noir, elle ne
semble donc pas impliqué avec le culte de Gabella. Ils visitent ensuite le marchand Forand, mais
échouent à obtenir la moindre information de valeur, je m’y rend donc dans l’après midi et
demande à rencontrer le capitaine du Goéland, le navire amiral de Forand et très certainement
celui aperçu par Mark à Pont-de-Baie la nuit de la disparition de l’Impétueux ! Le bateau est
justement au port en train d’embarquer pour son prochain voyage, à l’aide de quelques pièces de
cuivres j’arrive à retrouver l’homme de garde lors de la nuit en question. Celui-ci à tout d’abord
remarqué que le bateau ne semblait pas gardé cette nuit là, ce qui semble fort inhabituel pour
un navire marchand de ce calibre avec un équipage professionnel. Finalement le navire partira
en plein milieu de la nuit lentement sans avoir hissé aucune voile, ni même, semble-t-il, relevé
l’ancre... Tout ceci est encore fort mystérieux mais je pense pouvoir faire un rapport raisonnable
à Silvio. Je lui explique mes conclusions : le temps de trajet inhabituellement long indique que
le capitaine Enguerrant a fait escale entre Grand-Large et Pont-de-Baie ; le capitaine n’était
sûrement plus au commande lors de l’arrivée à Pont-de-Baie car lui n’aurait jamais laissé son
navire sans garde durant la nuit ; néanmoins personne n’a été vu monter sur le navire cette nuit
là et cela laisse encore une fois pensé que la piraterie à eu lieu avant. En ce qui concerne la
destination du navire, je ne fait pas encore part de mes idées à Silvio, mais celui-ci ne semble
pas s’être intéressé à l’île du roi pirate. C’est à mon avis la piste la plus crédible, celle-ci s’aborde
par une crique probablement invisible de la baie et je ne vois aucune raison pour les pirates de
repasser par Pont-de-Baie, si ce n’est pour ce rendre sur cette île. Ceux-ci sont probablement
parti dans la nuit pour que personne ne voit qu’ils ne se dirigeaient pas vers la ville, mais vers
l’archipel des noyés.

Des tueurs dans la nuit

Lors de notre rencontre avec Jahan, Kris a appris que Erych avait rencontré Oléane la veille
et se trouvait déjà sous le charme, la retraite sur l’îlot des dieux quand à elle devrait avoir lieu
d’un jour à l’autre ! Kris va donc passer son après midi à se reposer avant de se rendre à son
rendez-vous dans le port. Lorsqu’il arrive sur place, il est accueillis par Gahin et deux hommes
masqués, 3 confrères assassins sont aussi présent. La mission comme nous l’imaginions consiste
en une attaque de l’îlot des dieux à la nage. Les assassins devront tuer les gardes sur le ponton le
plus rapidement et le plus discrètement possible. L’attaque est prévu avec une deuxième équipe
depuis deux îlots inhabités, cela devrait avoir lieux le lendemain ou le sur lendemain, ce qui
correspond avec le calendrier évoqué par Jahan !
7De notre coté nous avons été sur l’îlot des dieux pour soigner Térence et Harald suite à leur
déconvenue de la veille. Nous en avons profité pour informer Peredrin de la probable tentative
d’assassinat et discuter de ce que le culte de Gabella pouvait bien avoir comme projet. Térence
nous indique que le culte manipule probablement de l’ombre essence de grande pureté, ce qui
expliquerait les blessures du marin aux mains pourries. Il est aussi possible que le rituel de
sacrifice de Trandruin au coeur des pentacle ait servit à produire de l’ombre essence... C’est l’outil
principal des nécromanciens, on peut donc soupçonner que celui-ci prépare un grand coup ! Peut-
être l’utilise-t-il pour ressusciter la créature marine, cela voudrait dire qu’ils ont déjà retrouvé le
corps de la bête. L’ombre essence est un liquide qui corrompt tout ce qu’il touche, le culte doit
avoir un contenant magique pour le transporter... Peredrin fait une remarque intéressante, les
créatures déchues sont habituellement sauvage et incontrôlable. Il doit exister un artefact noir
puissant pour contrôler la créature !

Le Temps des Révélations (Jour 6)

Le lendemain, nous décidons d’informer l’intendant Edolane du complot d’assassinat par la
mer. Il convoque alors Erych op Boldyr pour s’assurer de notre identité, puis nous informe que
Mila avait pour mission de débusquer ce genre d’individus... Son plan est simple, envoyer une
multitude d’archer massacrer les assassins sur leurs rochers dans l’après-midi. Kris s’y rendra
et s’habillera de blanc pour ne pas être visé, cela marcha plus ou moins bien, car Kris survécu
mais reçu la bagatelle de 3 flèches... Enfin, le principal, tous les assassins se sont fait massacrer
et cette menace est éradiqué. Le meneur des hommes masqués est bien connu de Edolane, c’est
Axel op Torn ! Il avait tenu sa promesse de vengeance, mais les Torn semblent toujours se casser
les dents sur les Boldyr, Jorun sera content de l’apprendre.
Durant cette expédition de Kris, nous nous rendons aux archives, je souhaite utiliser l’un
de mes pouvoirs pour pénétrer dans la salle du trésor. Je me concentre sur une mouche... Je
rentre dans son esprit... Je la contrôle ! Dans se corps minuscule je pourrais rentrer dans la salle
du trésor, mais les distances sont gigantesques dans ce corps. Après quelques minutes j’arrive
néanmoins à me faufiler dans la salle ! L’or y coule à flot, les coffres sont nombreux et gavé jusqu’à
la gueule, rien à voir avec le trésor des Boldyr. Les Lorélaine sont richissimes ! Néanmoins dans
cette salle un petit coffret tout simple ne semble pas à sa place dans cette étalage de richesse. Mon
instinct me dit que cette boite de bois simple pourrait contenir un objet d’importance, l’objet
pour lequel la vision de Harald nous a guidé vers cette salle ! Je relâche alors ma concentration
et retrouve mon corps, tout cela nous avance peu, il va maintenant nous falloir trouver un accès
à cette chambre du trésor que seuls le seigneur et sa fille sont autorisé à visiter !

Une Nuit Agitée

Maintenant que les assassins sont hors d’état de nuire, nous nous préparons pour la nuit.
Nous avons demandé à être présent sur les bateaux à proximité de l’îlot des dieux durant la
cérémonie, en attendant dans le port nous en profitons pour essayer de retrouver Blanc-Bar
pour lui tirer des informations valable sur le dénommé Kanine. Le lascars est une figure locale
et nous le trouvons assez rapidement. Après avoir prétendu que nous sommes de vieux amis de
beuverie, j’ai appris de lui que toute l’équipe de Kanine, la bande à Kastan, a été liquidé dans
les jours passés. Visiblement, ils en savaient trop sur le culte, une piste intéressante. Espérons
qu’il y a quelques survivants ou des traces quelconques.
Nous embarquons ensuite sur l’un des navire de guerre en charge de surveiller la baie pour la
nuit. Je me faufile régulièrement dans l’esprit d’un goéland pour pouvoir surveiller l’île, mais tout
8y semble très calme. La menace vient alors de la mer, lorsque le ponton où se trouve les gardes
armés s’effondre soudainement. Nous nous précipitons alors dans une barque pour aller porter
secours aux deux jeunes fiancés. Mais lorsque nous arrivons, ils ont tout simplement disparu.
L’absence de sang nous réconforte un peu, ce doit être un enlèvement et non un assassinat.
Térence fait appel à ses pouvoir et distingue des trace de pieds palmés massifs, la créature
semble déjà avoir quitté l’îlot. Elle a tout de même tenté de s’attaquer à l’arbre avant de partir
et l’entrée de la cache de Peredrin au pied de l’arbre est couverte de griffures. J’utilise mes
pouvoirs pour trouver la véritable entrée qui est en fait sur un bord rocheux de l’île, après
vérification, tout semble aller pour le mieux, le coeur de l’arbre bat et est en parfaite santé.
Alors que les gardes sont repêchés, on aperçoit des blessures monumentales qui rappellent
celles observé sur Kanine, il n’y a bien qu’une créature déchue. Mais celle-ci est belle et bien
réveillée et déjà sous le contrôle du culte. Le culte est déjà sur la voie d’actes encore plus vils et
probablement de grande ampleur, il va falloir agir vite si on ne veut pas que le sacrifice d’Erych
servent ces sombres desseins. Pour tout arranger, Ervine Lorélaine, le père d’Oléane, promet à
celui qui ramènera sa fille ce qu’il souhaite dans son trésor... J’ai bien peur que le culte soit
intéressé dans cette petite boite que j’ai aperçu dans la chambre du trésor. Si c’est vraiment ce
qu’ils veulent il faudra tout faire pour les en empêcher !
_________________
Tirion
"D'or et de feu"
Revenir en haut
Jerome
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2011
Messages: 953
Localisation: Longjumeau (91160)

MessagePosté le: Sam 4 Juin - 16:24 (2016)    Sujet du message: La Reine des Mers - Ydis Répondre en citant

En ce matin ensoleillé, lorsque nous nous réveillâmes, rien ne laissait présager la tournure qu'allait prendre les évènements à Port Murailles...
 
Kris se rendit à la taverne ou Gahyn recrute ses assassins. Il se présente sous l'identité de "Dayne", et apprend que Gahyn est vraissemblablement très pressé de compléter son équipe d'assassin, son coup d'éclat étant prévu sous peu. Après une sieste Kris se rend le soir venu au rendez-vous fixé par Gahyn pour subir l'épreuve, une longue nage de nuit jusqu'à une barque où l'attends un homme portant un drap avec deux trous au niveau des yeux, pour le retour jusqu'au ponton il doit tenir une torche allumée hors de l'eau, puis démontrer ses talents de combattant avec des épées de bois. Kris réussit à nager sur toute la distance mais échoue à conserver la torche allumée sur le retour, il terrasse de manière insolente Gahyn lors du combat en deux passes d'armes. Kris est donc embauché, et Gahyn lui fixe rendez-vous le lendemain soir pour le briefing de la mission à bord d'un bateau au large.
 
Térence et moi sommes déterminés à remonter la piste de l'arwen noir jusqu'au Culte de Gabela. Notre meilleur moyen reste d'identifier le marin qui s'était présenté quelques semaines plus tôt avec des brûlures d'arwen noir à l'Hospice.
Térence sait que l'ombre essence, l'énergie utilisée par les nécrommanciens, est de l'arwen noir très concentré, un liquide qui brûle même s'il est froid, il corromp tout ce qu'il touche, il y en a un peu dans le sang des créatures déchues et en quantité infime dans la morte ronce. L'arwen noir peut être stocké dans un objet. Si le Culte de Gabela s'est procuré la dépouille d'une créature déchue et une quantité suffisante d'ombre essence, alors ils sont en capacité à ressusciter la créature. Cela s'applique tant à la créature dont le culte disposerait déjà qu'à Gabela elle même.
Nos seuls indices sont la tavernes qu'il fréquentait (un des pires coupe gorge de la ville) et le fait que sa dentition était proéminente. Térence a alors l'excellente idée de se présenter comme une pauvre femme engrossé par cet individu et le recherchant. Le tavernier gobe l'histoire et nous donne son nom : Canine. Son meilleur ami, une homme avec une barbichette blanche nommé "Blanc-bar" est présent, il est au courant de la mort de son ami mais refuse de nous indiquer son ancien employeur. Nous ne pouvons abandonner si près de recueillir cette information capitale, aussi malgré le risque nous décidons de nous cacher en face de la taverne pour surveiller le départ de l'individu et de le suivre/l'interroger lorsqu'il sera seul. Après coup (ou coups) je dois bien me rendre à l'évidence : nous avions clairement sous-estimé le danger, et j'avais certainement sur-estimé ma capacité à fuir en cas de danger. Car après quelques heures de surveillance nous sommes agressés par une bande de voleurs, nous essayons de leur échapper, Térence s'en sort admirablement bien mais la jambe n'est plus ce qu'elle était, ils me rattrapent... Térence revient alors sur ces pas pour les affronter, le combat est acharné mais ces hommes ne se laissent pas intimider par les effets druidiques que je déclenche... nous finissons par tomber sous leurs coups. Je vois déjà ma fin arriver, je ne peux mourir ainsi allongé dans la flaque d'une ruelle sordide de Port Murailles, alors que le Culte Noir est sur le point de prendre le pouvoir dans la ville et qu'un grand danger menace la région. Ce sont mes dernières pensées alors que nos agresseurs nous rouent de coups. Puis un grand noir, et un sceau d'eau glacée lancé par les gardes arrive sur nos visages, nous nous relevons faibles et tuméfiés, nos assaillants nous ont dérobé nos biens mais nous ont laissé la vie sauve, je ne sais pas quel miracle mais nous sommes toujours en vie même si mal en point.
Plus tard Eldrych réussira à rencontrer Blanc bar sur un quai d'entrepôt, et apprendra que Canine travaillait pour la bande à Castan, dont tous les hommes sont morts étrangement peu de temps après leur dernier travail, à l'exception peut être de Castan qu'il nous faut retrouver pour l'interroger.
 
La matinée et quelques soins nous ayant permis de récupérer un minimum de force, je décide de me rendre aux archives du Palais pour continuer nos recherches, cette activité est moins dangereuse que les filatures dans le quartier Est à la nuit tombée, c'est plus sage vu les bleus qui couvrent mon corps. Eldrich se joint à moi, nous sommes introduits auprès de l'intendant du Palais, un certain Edolan. La situation est critique, nous avons besoin de soutien, je décide de lui révéler mon identité pour obtenir son concours dans notre quête visant à arrêter le Culte de Gabela. Cet homme m'inspire confiance, c'est un professionnel et il est loyal à son Maître, mais ce n'est pas un sage porté sur les connaissances occultes, aussi je déforme la vérité et lui vend que nous cherchons à empêcher un soulèvement contre son Maître. On me laisse accéder aux archives, une pièce poussiéreuse en haut d'une tour, des parchemins sont éparpillés sur des étagères sans aucun classement, la tâche s'annonce plus longue que je l'imaginais.
Avec les siècles les légendes perdent en détail, tout se confond, en fait Gabela serait à la fois le nom de la créature sous marine apparue deux fois avant l'arrivée des romains, et également le nom de la Reine nécromancienne.
Je demande à l'intendant la permission de visiter le château à la recherche de la gravure que j'avais eu en vision devant la maison du Druide, je finis par la trouvée, exactement comme dans mon souvenir. Elle orne un portail dont le passage mène à la salle du Trésor. Mes visions me laissent penser que la clé pour ouvrir la maison du druide se trouve à l'intérieur. Eldrich utilise ses pouvoirs pour contrôler une mouche et pénétrer à l'intérieur de la salle, les coffres débordent d'or mais un petit coffret de bois attire son attention, il dénote avec son environnement. Quelque chose à l'intérieur de cette boîte doit avoir une grande valeur, du moins occulte si ce n'est matérielle.
 
Pendant ce temps là Eldrich, Kris et Térence continue leurs investigations en ville, nous découvrirons plus tard que Mila est une agent d'Edolan cherchant à identifié les complots en ville, que le bateau L'Impétueux avait sans doute été déjà détournée avant son arrivée à Pont de Baie, et qu'il a bien du servir au transport d'une cargaison occulte (un artefact noir ? une créature déchue ? ...) vers l'archipel des noyés.
 
Le soir venu, alors que je m'évertue à essayer des mots de passe pour pénétrer dans la demeure du Druide, Kris se rend au rendez-vous avec son employeur : il est dans la cabine d'un bateau au large avec 3 hommes de main trempés tout comme lui et deux commanditaires portant des draps avec des trous au niveau des yeux, afin de conserver l'anonymat.
Leur plan consiste à se cacher le lendemain matin sur les ilots à proximité de l'ilot des Dieux, et le soir venu de nager jusqu'au lieu de la rencontre entre le seigneur et la princesse pour assassiner les gardes.
Kris explique ce complot à Edolan, qui monte alors une expédition avec le Capitaine des Gardes pour exterminer ces assassins durant l'après-midi. Kris avait convenu de s'habiller en blanc pour ne pas être pris comme cible par les archers du Palais... mais le stratagème ne fonctionne que partiellement et il écope tout de même de plusieurs flèches. Parmi les assassins on retrouve le fils Op'Torn. Le guet apens est tout de même empêché, et le soir nous accompagnons donc la Princesse à bord d'un des deux bateaux de guerre menant les amoureux à l'ilot des Dieux. Nous ne sommes pas complètement tranquilles ni rassurés mais nous ne pouvons qu'observer l'ilot depuis les bateaux.
 
Et nos craintes vont une fois de plus se révélées justes : alors que la rencontre a débuté le ponton où sont stationnés les gardes du palais s'effondre dans les eaux, nous prenons alors une barque pour nous rendre sur l'ilot mais il nous faut plusieurs minutes pour accoster au pied de l'escalier de pierre. Nous grimpons les marches quatre à quatre mais les deux amoureux ne sont plus là, ils ont été vraissemblablement enlevés par une créature déchue (selon les indications de Térence), avec de grands pieds palmés et des mains griffues. La porte illusoire du refuge de Pérédryn est recouvert de griffe, sans doute la créature voulait mettre la main sur le cœur de l'arbre de vie mais l'entrée du refuge était soigneusement dissimulée par un effet druidique.
 
Le seigneur Lorélaine est désemparé, on l'entends déjà promettre à qui lui ramènera sa fille n'importe quelle possession de son trésor. Le culte de Gabela va sans doute vouloir échanger la Princesse contre l'objet présent dans cette petite boîte en bois. Il nous faut empêcher l'échange, et idéalement convaincre le seigneur Lorélaine de nous confier cet objet pour nous permettre de poursuivre notre enquête et retrouver les agresseurs de sa fille afin de la sauver.

Réussirons nous à raisonner un père dans la détresse ?
Pour localiser le culte plusieurs moyens restent possibles:
- retrouver Castan et par son biais le Culte
- obtenir le contenu de la petite boîte enfermée dans la salle du trésor en espérant trouver un indice sur le mot de pouvoir ouvrant la demeure du Druide, et donc accéder à l'état de ses recherches lors de sa disparition
- organiser avec la Garde une fouille systématique de chaque ilot de l'archipel des noyés
Revenir en haut
Emile
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2012
Messages: 1 519
Localisation: Palaiseau
Lien ludothèque: URL

MessagePosté le: Sam 4 Juin - 19:16 (2016)    Sujet du message: La Reine des Mers - Ydis Répondre en citant

une remarque : 
Si l'impétueux a été volé, c'est pour aller en haute mer sinon n'importe quel bateau pourrais faire l'affaire.
Je pense donc que s'il y a quelques choses à chercher en mer, il faudra qu'il ne sois accessible qu'a un bateau comme l'impétueux.
_________________
Votez Delamarche !
Revenir en haut
Tirion
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2014
Messages: 223
Localisation: Kenyrow

MessagePosté le: Sam 18 Juin - 15:18 (2016)    Sujet du message: La Reine des Mers - Ydis Répondre en citant

Un petit coffret de bois


Il nous faut à présent expliquer la situation à l'intendant Édolane... Il
a bien du mal à nous croire et nos histoire de créatures marines ont du mal 
à le convaincre. Néanmoins, lorsque Térence lui montre la marque des 
traqueurs sur son avant bras et après qu'il ait examiné les marques laissés
par les créatures sur l'arbre de vie, Édolane fini par admettre que les
vestiges sont une réalité avec laquelle nous allons devoir combattre. Harald
lui fait comprendre que nous sommes sa meilleure chance de succès dans 
l'affrontement qui approche et qu'il se doit de nous aider. Nous commençons
par lui demander de nous donner la petite boite en bois du trésor. Édolane 
est estomaqué, comment avons nous appris son existence? C'est justement
Trandruyn qui lui a remis ce coffre quelques semaines avant sa mort pour
le mettre en lieux sûres. Nous lui indiquons qu'il s'y trouve la clef pour 
entrer chez Trandruyn et qu'il nous la faut au plus vite.


De retour au château dans la nuit, l'intendant va chercher le coffret, qui 
s'avère contenir le mot de passe que nous cherchions depuis plusieurs jours:
{\it vérité}. Nous devons néanmoins laisser l'intendant et le druide Harald
aller visiter la maison de Trandruyn seul, car un garde arrive indiquant 
qu'une créature mi-humaine semble avoir créé des troubles à l'hospice de 
la ville. Térence, Kris et moi même nous y rendons de toute urgence.


Course dans la nuit


Arrivant devant l'hospice, nous apercevront devant un grand feu plusieurs
groupe de mercenaires. Les gardes font appel à eux pour retrouver la 
créature morte ou vive... Vu à qui nous avons affaire, ce sera plus sûrement
mort. Pourtant, la description que nous à fait le capitaine de la garde
semble indiqué que la créature cherche plutôt de l'aide. C'est très 
certainement l'un de ces marins qui ont été contaminés par l'ombre, il
dispose dont très certainement d'informations de toute première importance.


Le sens inné de traqueur de Térence nous permet de trouver une piste avant même
que les mercenaires ne finisse de recevoir leurs ordres par la garde. Il
ne s'agit pas de perdre cette avance, sinon notre témoin sera mis en pièce.
Nous avons du mal à progresser dans la nuit avec peu de traces, la créature 
perd en effet peu de sang et les traces sont rares. Nous finissons par être 
rattrapé par des mercenaires qui possèdent un chien à l'odorat bien affûté.
Pourtant nous finissons par retrouvé une piste les premiers et arrivons 
devant une modeste demeure de ville avec une toute petite fenêtre. Kris
distingue des pleurs à l'intérieur et nous décidons de frapper à la porte.
Après un cours échange et avoir promis notre aide, l'homme nous ouvre, car
c'est bien à un homme que nous avons à faire. Malheureusement, une bonne 
moitié de son corps est dans un état avancé de putréfaction. Son corps
est en train d'être dévoré par une magie noire et puissante. Le pauvre
damné à tout juste le temps de nous indiquer son nom, Vélène, que nous entendons des
aboiement de chien dans la rue. Il va nous falloir leur échapper, le pauvre
bonhomme est un dans un très sale état et ne survivra pas au moindre 
échauffourée.


Alors que Kris mène Vélène vers le château dans les rues sombre de la ville,
je me concentre sur le chien... Je prend son contrôle... L'odeur du sang est 
là toute proche, elle m'appelle, mais je suis plus fort. Je tourne prend une 
nouvelle rue et cours, cours... J'entends les voix de mes maîtres derrière moi 
me demandant de ralentir. Ils me croient sur une piste solide, pourtant je ne 
sens plus rien. Lorsque je m'extirpe de l'esprit du chien, nous sommes seule 
dans la ruelle silencieuse. Nous rattrapons rapidement Kris qui esquive un
petit groupe de garde en ronde de nuit. Nous arrivons finalement à 
destination devant le château à la maison de Trandruyn où Harald et Édolane
analysent les notes du druide défunt.


Un peu de lumière dans la nuit


Nous installons Vélène dans la demeure de Trandruyn pour que Térence
et Harald le soigne et extraient de son corps l'ombre essence qui s'y est
installé. Durant la procédure, j'interroge le pauvre homme. Il était marin 
sur l'Impétueux, le bateau que Silvio cherche maintenant depuis plusieurs 
semaines. Son histoire est pour le moins intéressante, l'ensemble de 
l'équipage semble avoir été contaminé par un étrange mal dès le départ de 
Grand-Large. Mais c'est après quelques jours que des membres de l'équipage
découvrent une sorte de pourriture émanant d'une petite pièce verrouillée
en fond de cale. Enguerrand, le capitaine, interdit néanmoins à l'équipage 
d'y pénétrer ou même de savoir ce qui est contenu dans cette pièce. Mais
la maladie s'intensifiant chez les marins, ceux-ci finissent par prendre 
les choses en main et ouvrir la porte. Ils trouvent alors quatre anciennes
urnes de pierres, de l'une d'elle fuie un liquide huileux noir. Très 
certainement de l'ombre essence pour avoir un tel effet sur tout l'équipage.
Vélène, voyant l'état déplorable de l'équipage finira par vouloir se 
débarrasser de l'urne par dessus bord... Mais il a été pris sur le fait.
Son ancienneté lui a valu d'être débarqué et non pas exécuté sur le champs,
néanmoins, lors du transport sa main a touché l'ombre essence et sa main
a commencé à pourrir... Il est l'homme aux mains pourries dont Gehem nous 
avait fait part lors d'une précédente discussion et comme prévu les soins
n'ont rien arrangé tout au contraire... Finalement Térence arrive à chasser
toute l'ombre essence du corps du pauvre homme et nous laissons Vélène aux
soins de l'hospice pour un rétablissement complet.


Harald nous fait alors part de ses découvertes dans la maison de Trandruyn.
Celui-ci était bel et bien convaincu de la présence d'un culte de Gabella
au sein même de la cité avec un nécromancien à sa tête. Des deux sanctuaires 
de Gabella, son temple et son antre, il semblait en avoir trouvé un à l'Est
de l'archipel sur un petit îlot rocheux isolé. Il indique avoir fait appel
à Kastan et son équipage pour s'y rendre! Cela expliquerait donc comment
Kanine est rentré en contact avec le monstre. Néanmoins, c'est aussi le dernier
écrit de Trandruyn... Enfin, c'est très certainement notre 
meilleur piste pour mettre la main sur le culte et retrouver Erych et
Oléane, nous en faisons donc part à Édolane qui va affréter un navire
pour nous y emmener au plus vite. Nous avons rendez-vous au port ouest en 
début d'après-midi pour embarquer, cela nous permettra d'arriver en début de
matinée demain à l'îlot indiqué par Trandruyn.


Le Nécromancien Révélé


Avant notre départ, nous décidons de mettre à profit les quelques heures
qui viennent pour se renseigner en ville. Nous commençons par aller voir le 
vieil ami de Kris, Faerwenn. Celui-ci connais Kastan de réputation, il sait
que ce sont des mercenaires, spécialisés dans les affaires de contrebande.
Leur dernière mission avait fait du bruits, seule la moitié de leur équipage 
était revenu, les survivants semblaient néanmoins significativement enrichis.
Ils s'étaient d'ailleurs fait remarqué particulièrement à leur retour en 
faisant la fête durant plusieurs jours de suite à la taverne du récif.  
Interrogé sur la nature cibler de l'assassinat de Kanine, Faerwenn nous
indique clairement que ce n'est pas une pratique habituelle dans le quartier
Est. Ceux qui se sont attaqués à l'équipage de Kastan sont probablement
des quartiers Ouest voir de la ville haute...


Notre étape suivante est chez le riche marchand Silvio. Il est très fortement
intéressé par nos nouvelles de l'Impétueux et de son marin Vélène. Il comprend
à présent qu'il a été doublé et n'a plus aucun scrupule à nous informé que le
véritable commanditaire du voyage était en fait Brévius, l'alchimiste et très 
certainement nécromancien! 
Celui-ci a payé une petite fortune à Silvio pour ramener quatre urnes 
anciennes à Port-Muraille. Brévius est un personnage important de la ville,
ses potions sont utilisés par toute la haute société de la ville, le rendant
au dessus de tout soupçon. Silvio jure qu'il n'y se fera pas reprendre et nous
devons insister pour qu'il nos laisse interroger Brévius, si il vient à lui mettre
la main dessus. Silvio ne rigole pas avec ceux qui lui font perdre de l'argent...
Je ne suis pas mécontent de lui avoir dit que Vélène est décédé, ça lui 
évitera probablement des ennuis. Par contre, Silvio est généreux avec ceux
qui l'aide, il nous remet une belle somme et des potions qui valent certainement
une petite fortune! Il nous indique aussi que si nous cherchons des informations
sur Kastan, nous devrions interroger Happus, le réparateur de navires de 
Pont-de-Baie. Il reste mystérieux sur le sujet, mais c'est notre seule piste
pour retrouver Kastan.
 
Dans la Gueule du Loup


Munis de cette nouvelle information sur Brévius, nous décidons de nous rendre 
dans sa boutique pour y recueillir quelques informations. Celle-ci se trouve 
sur une petite place à proximité de la forteresse des Lorélaine et apparaît 
comme particulièrement bourgeoise et parfaitement entretenue, en particulier 
une statue de Gabelle... Nous ne découvrons néanmoins aucune entrée dissimulée
magiquement ou autre sortilège sur le bâtiment, à par Térence qui continue 
à ressentir une grande masse d'Arwen noire qui semble encore plus proche que
précédemment. Les urnes seraient-elles stocké dans la demeure de Brévius? 


En attendant, nous ne trouvons pas Brévius sur place, il est très certainement
en train de préparer un mauvais coup quelque part hors de la ville. Le 
responsable présent, Ignas, semble bien connaître Gabella, il fait probablement 
parti du culte. En attendant, nous achetons toutes les potions disponibles qui
peuvent nous être utile au combat. Nous en aurons bien besoin pour venir à 
bout de leur fabriquant.


En Route Vers l'Est


Nous nous dirigeons ensuite vers le port et embarquons avec le capitaine Jehan
et un marin pour diriger le bateau. Les deux soldats de Boldyr et trois archers 
des Lorélaine nos accompagnent dans ce voyage. Le navire est ainsi bien 
remplis et nous nous mettons en route en milieu d'après-midi vers Pont-de-Baie.


Après avoir profité de l'après-midi pour récupérer de notre nuit blanche, nous 
arrivons à Pont-de-Baie en début de soirée et décidons de débarquer pour trouver
Happus. Nous le trouvons devant son dîner et l'interrogeons sur le navire de 
Kastan en prétendant vouloir en faire l'acquisition. Il nous indique que le navire
est dans un bien piteux état, ce qu'il nous laisse vérifier par nous même. Le
petit navire est fortement endommagé et à reçus un impact puissant depuis l'extérieur, 
sans parler de la quantité de sang à l'intérieur. Térence nous indique qu'il
s'y trouve en plus du sang humain, du sang de créature noire. Il n'est pas
très difficile de comprendre contre qui ils se sont battus...


Happus devient mutique quand il s'agit de nous indiquer où se trouve Kastan à 
présent, il se contente de nous dire que Kastan comptait se faire oublier et 
qu'il avait échanger son navire contre une petite barque à voile en bon état.
Il a pu ainsi se diriger vers le sud et Grand-Large ou se rendre sur une île
de l'archipel... Après une telle rencontre avec des monstres marins, je 
pencherais pour un départ vers le sud, mais si il dispose d'une cache sur un 
îlot, il peut être par là aussi. 
 
Le Temple de Gabella


Au matin notre navire quitte Pont-de-Baie direction l'Est, comme si nous allions 
nous aventurer en haute mer. Quelques heures plus tard, le rocher indiqué sur 
la carte de Trandruyn apparaît à l'horizon. Ce petit roc ne semble pas accueillir
plus que des oiseaux, mais des grottes apparaissent bien vite lorsque la marée
descend. Trois grottes sont visibles, nous nous décidons pour celle de droite, 
une petite grotte à l'accès difficile mais qui semble permettre de pouvoir 
débarquer après y être entré. L'approche s'avère difficile et aucun de nous 
n'est vraiment un marin, mais Kris finit par nous faire arriver à bon port.


Une fois débarqué, nous découvrons une porte... Il n'y a à présent plus aucun
doute, sur cette île est installée un lieux des plus secret. Kris, s'occupe 
d'ouvrir la porte et quelques minutes plus tard, après avoir monté un escalier 
nous nous trouvons sur une plate-forme surplombant l'eau. Nous sommes d'abord
assez étonnés de cette route qui ne mène nul part, mais nous remarquons bientôt
que la grotte continue au dessus de nous. Le passage semble néanmoins impraticable 
pour la plus part d'entre nous... Térence elle avec l'aide d'un grappin réussit à
monter et découvre une salle remplis de statues représentant des monstres marins
que nous connaissons bien. Harald et moi même ressentons qu'il y a ici un passage 
magique, mais sommes incapable d'en comprendre clairement le fonctionnement. Nous 
supposons alors qu'il faut attendre la monté de la marée pour que tout cela 
s'active. Miraculeusement, cela fonctionne! Lorsque la marée monte, nous nous 
trouvons enfermé dans une bulle d'air, qui fini par nous emmener vers le temple 
par magie! 


En nous attendant, Térence à explorer le temple, on y trouve huit statues de 
monstres marins et la statue d'une femme sur un trône tout au font. Les statues
semblent toute légèrement différente, laissant imaginer qu'il y avait huit de 
ces créatures... Térence remarque aussi que chaque statue à une gemme de contrôle
enfoncé dans le front et que la femme dispose d'un couronne qui est probablement
l'outil pour les contrôler. Nous savons à présent contre qui nous allons 
devoir nous battre. Térence est néanmoins toujours tendu et ressent encore 
une puissance de l'ombre derrière la statue. Après avoir déplacé celle-ci, nous 
trouvons un passage, il va falloir l'emprunter pour savoir de quoi il retourne.


La Princesse Retrouvée


Après avoir suivi le passage souterrain, nous arrivons dans une grande salle
souterraine où la princesse se trouve allongée. La magie noire est tout autour 
de nous et à notre approche, trois spectres apparaissent. Ces âmes en peines
hantes probablement ces lieux depuis l'aube des temps et c'est avec grandes 
difficultés que nous les faisons finalement passer dans le royaume des morts.
Kris a été durement blessé lors de l'échauffourée, les onguents et potions, 
vont nous être bien utile!


Lorsque nous nous approchons de la princesse de plus près, nous apercevrons
sur son front, une pierre de contrôle... L'en séparer va être une affaire 
complexe et nous n'avons aucune trace de Erych. Cette sombre histoire ne va 
pas en s'améliorant!
_________________
Tirion
"D'or et de feu"
Revenir en haut
Jerome
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2011
Messages: 953
Localisation: Longjumeau (91160)

MessagePosté le: Sam 18 Juin - 15:46 (2016)    Sujet du message: La Reine des Mers - Ydis Répondre en citant

La fin de l'après-midi déjà,

je n'aurais pas vu passer les journées depuis mon arrivée à Port Murailles,

Je suis dans le bureau de l'Intendant Edolan, je lui explique savoir qu'il détient un coffret en bois dans la salle du trésor qui nous permettra d'entrer chez Tendryn, je lui sors le coup des visions mystiques pour justifier de l'information afin de ne pas avoir à expliquer les pouvoirs chamaniques de mon acolyte Eldrich,

Avec l'enlèvement d'Oléane il est prêt à tout tenter pour nous aider à retrouver les adeptes du Culte de Gabela si ça peut l'aider à retrouver la fille du seigneur, il accepte donc.
Au moment où nous allions quitter son bureau pour aller chercher le coffret de Tendryn. Le capitaine des gardes arrive en sueur et essoufflé, il semble avoir monté les marches quatre à quatre avec sa lourde armure sur le dos : un monstre aurait été vu en ville à l'Hospice, il serait en fuite ! Mes compagnons décident de participer aux recherches tandis que je me charge de fouiller la maison de Tendryn.

Ils arrivent à l'Hospice et apprennent des témoins présents qu'une créature mi-homme mi-bête puante était présent il y a peu dans la salle d'attente et aurait fuit lorsqu'elle aurait été découverte sous sa toge. La créature serait blessée, on aurait donc plus affaires à une chose qui cherchait de l'aide plutôt qu'à un monstre recherchant une proie. Ils leur faut retrouver la créature avant les hordes de mercenaires et d'assassins qui se massent déjà devant l'hospice. Le Capitaine promet une belle récompense à ceux qui la retrouveront, les groupes partent en chasse. Heureusement mes acolytes sont appuyés par les talents combinés de la traqueuse à même de retrouver les traces de sang mêlé d'arwen noir, les talents de pisteurs d'Eldrich et la fine connaissance de la ville de Kris. Ils ne mettent pas longtemps à retrouver la piste du monstre et à suivre les tâches de sang de ruelles en ruelles jusqu'à une maisonnée éclairée, il y trouvent le marin nommé Vélen qui était déjà venu se présenter plusieurs semaines plus tôt avec les mains noires, sauf que la contamination par l'arwen noir s'est développée et que la moitié gauche de son corps est à présent purulente / suintante / ensanglantée. Pas le temps de discuter, un groupe d'assassins a remonté également les traces et arrivent déjà sur la place où se trouve la maisonnée, ils sont accompagnés d'un chien de guerre. Eldrich chamanise le chien et envoi le groupe dans une mauvaise direction pendant que Kris aide Vélen à s'esquiver dans ma direction afin que Térence & moi essayons de lui prodiguer des soins.

Pendant ce temps-là avec le coffret et accompagné de plusieurs soldats, Elodan & moi allons à la demeure en face du palais. Le coffret en bois contenait juste un mot écrit de la main de Tendryn, "Vérité", je le prononce devant la demeure et entends alors un petit clic, la porte de sa demeure s'ouvre enfin ! Edolan, un soldat et moi entrons à l'intérieur alors que les autres montent la garde devant la porte. La petite pièce est plongée dans l'obscurité et les meubles sont couverts de poussière et de toiles d'araignées. Je fouille la maison, parmi les parchemins et fioles d'alchimie (c'est dans ces moment-là que je regrette de ne pas avoir prêté plus attention aux explications du Druide alchimiste de mon ordre) je trouve une table avec une carte tracée à la plume avec le plus grand soin et détail, beaucoup plus à l'Est de l'île du Roi Pirate un petit ilot est mentionné et entouré. Un récit de ses investigations à Port Muraille me confirme que Gabela aurait deux repères, un temple et un lieu de vie, lequel de ces deux lieux se trouve sur cet ilot ? Tendryn avait demandé au Capitaine Castan, un vieux loup de mer, de l'emmener sur place le lendemain, il finit sa dernière ligne par "je lui donnerai quelques ors mais ... " sans la compléter, quel avertissement voulait-il ajouter ?



Pas le temps d'y réfléchir, mes compagnons arrivent avec Vélen, Edolan a peur de ce mal qu'il ne connaît pas et nous laisse la nuit pour le soigner, faute de quoi Vélen sera brûlé. Térence dissout l’arwen noir dans son corps pendant que je lui prodigue une Parole de Souffle ... sa peau est toujours marquée mais le mal est extrait de son corps, Térence réussit à le dissiper.
Vélen réponds à nos questions pendant les soins, il était matelot à bord de l'Impétueux qui transportait 4 grosses urnes de pierre à l'attention de Brévius, l'alchimiste de la ville. L'une d'elle était fêlée et fuyait, elle était couvert d'un liquide noir inquiétant. Les marins tombaient malade les uns après les autres, ils étaient persuadés que ces urnes en était la cause, qu'un mal se répandait à bord, du coup ils finirent par jeter par-dessus bord celle qui fuyait mais se faisant il toucha le liquide avec sa main gauche, et contracta ainsi cette pourriture qui courrait déjà dans la cale depuis l’urne. Le capitaine de l’Impéteux ne pouvait laisser ça impuni, Vélen vu débarqué sur un ilot seul avec quelques vivres pour survivre et attendre un prochain bateau. Il ne revit jamais l’impétueux qui arriva à Pont de Baie la nuit suivante et disparaître au beau matin, tiré par une ou plusieurs créatures déchues.

Edolan accepte de nous affréter un petit bateau à fond plat et un équipage pour nous conduire jusqu’à l’ilot noté sur la carte de Tendryn, il n’est pas convaincu mais ne peut pas laisser une piste inexplorée. Il me donne également le composant qui me faisait défaut pour mon Art, je ne sais pas encore quand je m’en servirai mais je préfère anticiper.
Kris & Eldrich retournent voir Sylvius le marchand et propriétaire de l’Impétueux, ils lui expliquent la tragédie qui s’est déroulée à bord de son navire dans ses derniers jours, il jure qu’il aura la peau de Brévius si ce dernier remet les pieds en ville ! Cette cargaison à rammener de Grand Large était dangereuse et il s’était bien gardé de l’en informer !
Nous allons faire un tour du côté de l’échoppe de Brévius, l’individu aujourd’hui très riche ne revient que rarement en ville, cette piste ne semble pas nous permettre dans l’immédiat de remonter à ses clients, donc au Culte.



Si nous avions le temps il faudrait tout de même revenir fouiller sa boutique pour éradiquer les traces d’Arwen noir perçues par Térence et chercher dans d’éventuels registre l’identité du client pour les urnes.

Nous partons donc après quelques heures de repos pour cette traversée, en passant par Pont de Baie nous demandons à Hupux de nous montrer le bateau qu’il a racheté à Castan : sa coque est trouée, le trou semblant avoir été fait par en dessous, largement en dessous de la ligne de flottaison, ce qui n’augure rien de bon pour la suite de notre voyage. A l’intérieur de la cale des traces de griffures et de sang mêlé d’arwen noir partout, pas de doute un combat violent avec une créature déchue s’est produit ici !
Selon Hupux, Castan serait parti se cacher à l’ilot du Roi Pirate pour se faire oublier et se reposer après un tel choc.

Nous reprenons la mer et après plusieurs de traversée, au petit matin, nous commençons à distinguer un point gris qui devient rapidement un grand roc semi-circulaire d’une quarantaine de mètres de haut. De grandes falaises de chaque côté, il ne semble pas possible de voir ce qu’il y a au sommet, par contre à marée basse on distingue en effet trois grottes au niveau de la mer.



Nous montons à bord d’une barque et partons en direction de la grotte la plus à droite où un appoint rocheux semble nous permettre d’accoster. La manœuvre semble risquée au regard des vagues qui s’écrasent sur les rochers, mais Kris manœuvre d’une main de maître et nous permet de poser pied à terre. A cinq mètres de là une porte en bois fermée à clé, il ne faut pas longtemps à Kris pour la crocheter. Nous continuons dans un tunnel creusé par la main de l’homme dans un boyau naturel, certainement il y a très longtemps, et nous arrivons à un promontoire rocheux. Le chemin semble s’arrêter ici, il n’y a que l’eau devant et en dessous de nous, mais je distingue une autre terrasse plus haute dans le mur d’en face. Térence réussit à se hisser jusqu’à ce niveau supérieur à l’aide d’un grappin et d’une corde. Elle continue l’exploration pendant que nous cherchons un passage secret ou un dispositif mécanique qui a dû être laissé là pour permettre d’accéder à ce niveau supérieur. Finalement c’est l’attente de la marée haute et l’activation d’un sortilège qui nous permet de nous retrouver dans une bulle d’air et d’accéder au milieu de l’eau jusqu’à cette terrasse. Pendant ce temps là Térence a découvert un couloir bordé de statues de vestiges, elles ressemblent aux deux créatures ayant attaqué l’ilot des Dieux. Au fonds de la pièce une statue représente la Reine Gabela sur son trône avec une couronne de soumission permettant de contrôler les créatures déchues à l’aide de gemme implantées dans leur crâne. En fouillant Térence trouve un passage derrière le trône… nous l’empruntons et descendons un escalier pour atteindre une grande pièce. Sur le sol rocheux nous distinguons une silhouette féminine, sans doute Oléane. Nous nous approchons prudemment et comme nous le craignions elle est gardée : trois spectres sortent du sol et commencent à virevolter autour de nous.



Le combat, difficile et long s’engage ! C’est le moment ou jamais de mettre en pratique les enseignements de mon ordre, j’enchante l’arme d’Eldrich, permet à Kris puis à Térence de passer en furie, déchaîne le feu Arwen sur un des spectres à deux reprises, puis après le combat soigne mes compagnons. Nous sommes tous éprouvés, je suis vidé, mais nous avons retrouvé Oléane et contre carrer les plans du Culte… enfin c’est ce que nous croyons, car en retournant le corps d’Oléane inconsciente nous voyons qu’une gemme brille sertie dans sa boîte crânienne. Une gemme de soumission !
Revenir en haut
Tirion
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2014
Messages: 223
Localisation: Kenyrow

MessagePosté le: Dim 26 Juin - 19:20 (2016)    Sujet du message: La Reine des Mers - Ydis Répondre en citant

La Princesse Retrouvée

Après avoir suivi le passage souterrain, nous arrivons dans une grande salle
souterraine où la princesse se trouve allongée. La magie noire est tout autour
de nous et à notre approche, trois spectres apparaissent. Ces âmes en peines
hantent probablement ces lieux depuis l'aube des temps et c'est avec grandes
difficultés que nous les faisons finalement passer dans le royaume des morts.
Kris a été durement blessé lors de l'échauffourée, les onguents et potions,
vont nous être bien utile!

Lorsque nous nous approchons de la princesse de plus près, nous apercevons
sur son front, une gemme de contrôle similaire à celle qui ornent le front
des statues de monstres marins. L'en séparer va être une affaire
complexe et nous n'avons aucune trace de Erych. Cette sombre histoire ne va
pas en s'améliorant! Nous décidons de couvrir les yeux et la gemme de tissus
au cas où la personne contrôlant la princesse pourrait voir à travers ses yeux
ou l'objet.

Le chemin du retour, n'est pas de tout repos. La marée s'étant retirée en
grande parti nous devons redescendre la plate-forme à l'entrée du temple au
prix de quelques acrobaties. N'étant pas des plus doués, j'ai fait une
chute d'une dizaine de mètres dans l'eau. Par chance je ne me suis rien cassé,
mais il est visiblement temps que je prenne du repos!

Finalement, après avoir vérifié que Erych ne se trouvait pas dans l'une des
autres cavernes, nous rejoignons notre navire et prenons le chemin du retour.
Je crains de plus en plus pour sa vie, mais nous n'avons pas
le temps de penser à cela pour l'instant et nous faisons route vers
Pont-de-Baie. Il nous faut ramener Oléane à son père et trouver ce
nécromancien de toute urgence. Le passage entre Pont-de-Baie et Port-Muraille
n'étant pas possible de nuit, Oléane est transportée par terre pour arriver
au plus tôt au château.

Un Père Perd ses Moyens

Lors de l'arrivée au château, le seigneur Lorélaine semble particulièrement
désemparé par la situation de sa fille et semble prêt à tout pour la
récupérer. Notre priorité est avant tout de nous soigner, car il va nous
falloir nous mettre à la poursuite de Brévius rapidement si nous souhaitons
remettre Oléane
sur pied. Sans parler de Erych, qui reste introuvable. Pour calmer autant
que possible Ervine Lorélaine, nous lui conseillons de convoquer Gehem. La
présence d'un soigneur local devrait diminuer un petit peu ses tendances
paranoïaques.

Le soir venu, Gehem revient pour les soins du soir. Nous sommes aussi présent
car Térence et Harald veulent tenter quelque chose avec leur magie. Néanmoins,
ils ont peur de tuer la princesse dans le processus et alors que leur
tergiversations n'en finissent pas la princesse se relève brusquement. Avec
une voix de possédé, elle nous annonce que si le coeur de l'arbre de vie
n'est pas jeté au large de Pont-de-Baie dans les 24 heures, elle mourra!
Son père devient alors hystérique, je tente de le convaincre que le coeur
de l'arbre n'est qu'une légende et que le nécromancien contrôlant sa fille
ne cherche qu'à le pousser à tuer Peredrin. Mais le seigneur Lorélaine ne
l'entend pas de cette oreille, le fait que le druide soit un important
rempart contre le mal qui sévit dans la région ne lui importe que peu.
Enfin le seigneur semble calmé lorsque Harald propose d'emmener Oléane
sur l'îlot pour bénéficier des pouvoirs de Peredrin, malheureusement
Ervine va les accompagner et tout cela pourrait dégénérer très vite.  
Pendant ce temps, Kris, Térence et moi-même allons tenter de visiter
la demeure de Brévius l'alchimiste et très certainement
nécromancien. Espérons que Térence saura trouver les mots pour apaiser
le seigneur de Port-Muraille.

Malheureusement, arrivé sur l'îlot, notre bluff sur la non-existence du
coeur de l'arbre fait long feu. Peredrin se braque immédiatement et se
montre aussi agressif qu'Ervine, si tant est qu'un combat éclate rapidement
entre le druide et les gardes. Par miracle, Harald arrive à trouver les mots
pour arrêter le combat avant qu'il n'y ait un mort. Le seigneur Lorélaine
quitte néanmoins l'îlot en menaçant de brûler l'arbre de vie si sa fille
venait à décéder... Cela motivera sûrement Peredrin à se dépasser et à
finalement se préoccuper de quelqu'un d'autre que lui ou son arbre, car
Harald va devoir le laisser seul et nous rejoindre au petit matin pour
décider de notre plan d'action.  

L'Antre de l'Alchimiste

Alors que Oléane était emmener vers l'îlot des dieux, nous nous dirigeons
vers la demeure de Brévius. Nous remarquons que la maison est surveillée
par différents groupes. Sûrement les hommes de Silvio et de l'intendant
Edolane, tous les deux savent que nous allons entrer ce soir et ces hommes
ne devraient pas nous poser de soucis. Nous décidons néanmoins d'être discret
au cas où il y aurait aussi des hommes de Brévius. Arrivant par derrière,
Kris réussit à crocheter la porte de service en quelques minutes. Les rues
sont calmes et nous ne sommes probablement pas repéré lorsque nous finissons
par entrer dans la demeure.

Une fois à l'intérieur, nous identifions rapidement le système de sécurité
sous la forme de deux énormes molosses. Par chance, mes pouvoirs vont
permettre de raccourcir ce combat significativement. Je me transporte dans
l'esprit de l'un des
chiens et me jette sur la jugulaire de l'autre animal. Alors que les
animaux s'entre dévorent, Térence et Kris se jettent dans la pièce principale
pour accélérer la mort des deux molosses. Presque aucun bruit
n'a été émis durant ce court combat et il semble que nous n'avons attiré
l'attention de personne.

Nous explorons alors les étages de l'échoppe, au dessus de la boutique ce
trouve des bureaux qui servent certainement à tenir la comptabilité de la
boutique de potions. Le second étage est un laboratoire, où sont probablement
concocté les potions vendus par Brévius. Malheureusement aucun de nous ne
connaît l'alchimie et il nous est impossible d'identifier si un produit est
hors de l'ordinaire. Térence nous garantit néanmoins qu'aucun Arwen noir
n'est présent dans la pièce. Elle aurait plutôt tendance à penser que cela
se trouverait sous nos pieds... Nous cherchons donc dans la boutique et Kris
finit par trouver une trappe dissimulée sous un tapis!

Nous sommes très certainement sur la bonne route et la tension monte alors
que nous descendons une longue échelle dans un tunnel assez étroit. Après une
quinzaine de mètres, nous arrivons dans un couloir étroit. À peine avons
nous commencé à nous diriger dans une direction, nous tombons sur plusieurs
créatures morts-vivantes! Malgré l'étroitesse du tunnel, nous arrivons à
nous débarrasser de ces créatures corrompues sans prendre trop de risques. Nous trouvons
alors quelques mètres plus loin, dans une petite pièce circulaire la source
d'Arwen noir ressentie en ville par Térence depuis plusieurs jours! Devant
nous se trouve le cadavre d'une créature corrompue massive dont nous avons
vu les statues dans le temple de Gabella. L'odeur est insupportable et la
sensation de malaise permanente face à cette créature reptilienne
aux crocs et griffes acérés.

Cette salle semble être un cul de sac, tout du moins en apparence, car je
détecte un passage secret qui mène à une petite plage dans une crique
proche de Port-Muraille mais inaccessible par terre. Le lieu parfait pour
faire entrer secrètement des marchandises en ville. Pendant mon exploration
du passage secret,
Térence arrache du front de la créature la gemme de contrôle qui y est
encastrée. Sur le chemin du retour nous nous apercevons que ce tunnel est
éboulé à son autre extrémité et ne comporte donc pas d'autres surprises. Il va
nous falloir avertir Edolane au plus vite de la présence de cette créature, c'est la preuve
contre Brévius dont il avait besoin pour entrer en action. Par ailleurs, ce
cadavre émane l'ombre et il va devoir être brûlé au plus vite!

L'Antre du Nécromancien

Après discussion avec Harald et Edolane, nous embarquons pour Pont-de-Baie
à la première heure. En effet, les incantations druidiques de Harald
sur la broche de contrôle ramené par Térence, lui permettent d'avoir une vision du lieu
ou elle se trouve: dans une grotte sous-marine de très grande taille. Par
ailleurs, le nécromancien a demandé à recevoir le coeur de l'arbre
de vie dans la rade en face du village de Pont-de-Baie. Nous en déduisons qu'il
se trouve très certainement là-bas quelque part sous l'eau et nous décidons
donc de nous y rendre au plus vite.

Une fois sur place, nous faisons usage des potions que nous avions achetées
à la boutique de Brévius et qui permettent de retenir notre respiration de
manière permanente. La nage s'avère longue et pénible, mais finalement nous
arrivons dans une grotte qui semble maintenue au sec par magie.
Il semblerait néanmoins que notre druide ait placé la gemme sur son front
pour trouver le chemin... Térence agit avec une rapidité déconcertante pour
dissiper la magie de l'objet. Par chance celui-ci n'est pas aussi chargé en
énergie noir que celui se trouvant sur le front d'Oléane et le druide est
libéré avant d'avoir pu faire une bétise.

Après cet évènement malheureux, nous sommes certainement attendus par
Brévius. Nous décidons donc d'avancer sans attendre après avoir bu quelques
potions, il est clair que cette confrontation sera mortelle et sans
merci. Nous arrivons alors dans une grotte gigantesque et face à nous le
nécromancien et une de ses créatures. Plus impressionnant encore, derrière
eux se trouve le squelette d'une créature similaire mais de taille titanesque!
Sûrement une dizaine de mètres! Je ne peut qu'imaginer ce que cette créature
pourrait faire comme dégâts en Ydis si elle avait été réanimée à l'aide du
coeur de l'arbre de vie. La défaite n'est pas une option!

Alors que le combat s'engage, je tire des flèches de manière alternée vers le
monstre et le nécromancien, ce dernier, sans être gravement blessé, se
trouve gêné dans ses incantations par ces traits qu'il se doit d'esquiver.
Harald quand à lui utilise sa magie pour bruler la créature de l'intérieur!
Je vois aussi que Térence est dans une véritable furie, elle est inarrêtable, Kris
par contre semble plusieurs fois en difficultés. Lorsque un coup de griffe
semble le cueillir après un coup d'épée loupé... Il est au sol immobile! Si
nous ne prenons pas le dessus au plus vite nous allons finir comme des objets
d'expériences du nécromancien. Malgré que mes précédentes flèches n'aien pas eu
l'air de faire un effet significatif sur la bête,
je me dit que cette créature ne peut être immortelle et tire une nouvelle fois.
Par miracle, je la touche en plein dans l'oeil, laissant la voie libre à
Térence qui fait un véritable carnage et taille la créature en pièces.

Lorsque nous reprenons nos esprit, le nécromancien à néanmoins
disparu... Pourtant, aucune ouverture n'est apparente dans la salle, je met
donc immédiatement à profit mes pouvoirs de prémonitions et détecte l'entrée
lorsque Harald vient m'annoncer que Kris est mort et que nous ne pouvons plus
rien faire pour lui. Je lui indique alors le passage qu'a emprunté Brévius,
grâce à s magie Harald nous indique que le nécromancien nous à tendu une
embuscade et nous attend à la sortie préparant une invocation de flammes. La
fin justifiant les moyens, je
décide alors de passer le portail avec Kris dans mes bras comme bouclier. La
brûlure de l'autre coté est fulgurante et j'en garderais certainement
les stigmates pour le restant de mes jours. Mais cela ne suffira pas à m'arrêter!
Une énergie nouvelle brûle en moi et je trouve la force de tirer une flèche
dans le nécromancien. Derrière moi Térence surgit du passage et plante son épée dans
le corps de Brévius qui rend alors son dernier souffle.

Alors que nous contemplons le corps du nécromancien et sa couronne, nous nous
demandons si nous aurons besoin de celle-ci pour retirer la gemme du front
d'Oléane. Térence nous dit que l'ordre des traqueurs pourrait aussi en avoir
l'usage pour l'étudier. Harald décide donc de dévoiler l'Arwen de l'objet pour mieux
le comprendre. Il voit alors que la couronne à une volonté propre et un pouvoir
de suggestion. Térence comprenant son erreur tranche immédiatement son bras
pour couvrir l'objet de son sang... Un pouvoir puissant semble l'habiter car la
couronne se met immédiatement à fondre.

Epilogue

Nous reprenons nos esprit après ce rude combat et pansons nos blessures. Une rapide
exploration, nous indique que nous nous trouvons sur l'île du roi pirate, mais sans aucun moyen
de transport malheureusement... Nous n'avons plus de potions pour faire le chemin
de retour sous l'eau non plus, heureusement après une petite journée sur l'île aux pirates
nous tombons sur une connaissance: Kastan! Il nous apprend que le voyage prévu avec
le druide Trandruyn ne s'est jamais fait. Lui et son équipage ont quand même voulu
aller voir sur place par eux même ce qui aurait pu intéresser le druide. Ils ont alors
fait la rencontre de la créature monstrueuse et ont réussit à en sortir victorieux.
Malgré qu'ils aient perdu quelques hommes, le prix qu'il réussirent à tirer de
la carcasse auprès de Brévius leur remonta le moral. Ce fut néanmoins de
courte durée car les membres de l'équipage à Kastan furent rapidement victimes
d'assassinats ciblés. Kastan quitta donc la ville pour se réfugier sur l'île du
roi pirate le temps que les choses se calment. La vue du corps de Brévius le rassure
à ce sujet.

Alors que nous quittons l'île du roi pirate sur le petit navire de Kastan, il
nous montre l'épave de l'Impétueux. Il a été échoué à proximité de l'île
sur des récifs particulièrement dangereux. Kastan a aussi vu des hommes venir
récupérer les urnes de pierre, celles-ci ont certainement été utilisées pour
recharger les gemmes de contrôles, celle d'Oléane déborde d'ombre essence tout
comme celle de la créature qui accompagnait Brévius. En tout cas c'est un
coup dur pour Silvio, il va lui falloir un moment pour se remettre de la perte
du fleuron de sa flotte. Il est heureux que je lui apprenne ou retrouver son
bateau, mais ne se montre pas très généreux pour m'en récompenser. Il semble
dans une grande difficulté financière, soulignée par la diminution du nombre de
bibelots dans son bureau...

Pour ce qui est d'Oléane, Térence et Harald finissent par dissiper tout l'Arwen
noir de la gemme de contrôle. Malheureusement, elle devra probablement la
garder au front toute sa vie. Une opération de retrait serait bien trop dangereuse.
De son coté Edolane s'est chargé d'arrêter un maximum de membres du culte
de Gabella avec un succès mitigé. Ignas et quelques autres hommes ont été
arrêtés, mais il y a fort à parier que ce n'est qu'une infime parti du culte.
Espérons qu'aucun des membres restant n'a de connaissance significative en
nécromancie, enfin je pense que la garde est à présent sensibilisée à ces
questions et qu'il garderont l'oeil ouvert.

Finalement, il me reste la tâche la plus difficile, rentrer au domaine
Boldyr pour apprendre à Jorun la mort de son fils. Je n'ai que peu de doute
à présent sur le fait qu'il ait servi de déjeuné à l'un des vestiges que
nous avons rencontré et je n'ai comme faible réconfort pour son père que
l'idée que nous avons mis à mort le bourreaux d'Erych...
_________________
Tirion
"D'or et de feu"
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:54 (2017)    Sujet du message: La Reine des Mers - Ydis

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA SOURIS VERTE Index du Forum -> Jeux de rôles sur table -> ARCHIVES PARTIES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com