LA SOURIS VERTE Index du Forum

LA SOURIS VERTE
Forum de la ludothèque associative de Palaiseau (91)

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Récit: Vampire, Le Temple

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA SOURIS VERTE Index du Forum -> Jeux de rôles sur table -> ARCHIVES PARTIES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tirion
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2014
Messages: 210
Localisation: Kenyrow

MessagePosté le: Mer 12 Avr - 20:40 (2017)    Sujet du message: Récit: Vampire, Le Temple Répondre en citant

Amir était un orphelin turque originaire d'une tribu du désert, il fut recueilli par l'ordre des templiers en 1217 pour servir de guide. Le traumatisme de la mort violente de ses parents l'a laissé presque complètement mutique. Il a su mettre à profit ce silence pour developper un don particulier pour l'écoute et l'observation. C'est ainsi qu'il servit d'éclaireur et parfois d'espion pour l'ordre en de multiples occasions.

Malgré qu'Amir ne fut jamais entrainé formellement au maniement des armes, il benéfice de qualités athlétiques innées hors du commun, celles ci lui permirent de sauver sa vie à de multiples reprises et d'être remarqué par les hautes instances de l'ordre. Il fût alors intronisé dans la partie éternelle de l'ordre et servit à différentes reprises dans l'histoire. Néanmoins les longues pèriodes de torpeurs entre ces missions semblent avoir embrumé son esprit, à moins que ce soit la bête qui commence à prendre le dessus...

L'ordre le sorti finalement de sa torpeur en l'an de grâce 2017. Les choses sont assez simple, le sénéchal de l'ordre, Élias de Boran, est mort dans d'étranges circonstances d'une maladie foudroyante. Certains des autres anciens réveillés pour l'occasion, Gontran et Guy, semblent se souvenir d'une telle maladie à Jerusalem à l'époque des croisades. La cause serait la contamination des calices, malheureusement seul un rituel assez long peut permettre de savoir si un calice est contaminé. Le rituel, élaboré par un certain Samir Al Zarad à l'époque des croisades nous est expliqué par Dominique de Cessenin, maréchal, et Phillipe de Montesquant, commandeur de l'ordre, qui refusent néanmoins de nous laisser consulter la bibliothèque de l'ordre sur ce sujet. On peut sentir qu'il nous cachent des choses et qu'ils sont dépassés par les évènements... Il sera temps de les faire parler plus tard. J'aimerais aussi comprendre qui a décidé de nous renvoyer dans notre torpeur, je ne me souviens que d'une vive brulure au bras là où je suis tatoué de la croix de l'ordre.

En attendant un message de Baphomet, le créateur de l'ordre, il n'y a pas de sénéchal de l'ordre. Les deux dirigeants actuels sont en attente de ce message, espérons que ça vienne vite. En discutant du sujet avec notre chauffeur Edmond nous aprenons que les maîtres disparaissent parfois pour plusieurs jour pour rencontrer Baphomet. Celui ci supervise donc bien l'ordre de loin, je peux d'ailleurs sentir que nous sommes tous lié par le sang à cette créature. L'objectif annoncé de l'ordre est de mettre la main sur le saint Graal et malgré que cette quête paraisse désespérée après tant d'année, parfois une piste s'ouvre, mais elle se referme généralement sur un piège. Preuve que nous ne sommes pas les seuls à poursuivre cet objet mythique. Enfin, l'ordre est sous la protection de la Camarilla tout en étant indépendant, nous ne devrions donc pas avoir de soucis en ville. Les termes de l'accord sont néanmoins flou et probablement connu seulement au plus haut niveau. Baphomet aurait eté lui même l'un des fondateurs de la Camarilla et aurait établi un pacte de sang pour la protection de l'ordre des templiers.

Dans l'espoir de reveiller quelques unes de nos mémoires, nous nous rendons dans l'appartement du grand sénéchal mais rien d'interessant ne s'y trouve. Par contre, le chauffeur du sénéchal est bien plus locace, il nous indique que son maître ne fréquentait qu'un nombre limité de calices. Un couple de banquier, un(e) tenancier de bar et une jeune étudiante, il va chercher les adresses pour demain. En attendant, nous allons rendre visite à un ancien vampyr que nous avons pu croiser dans le passé. Cela pourrait nous aider à regagner la mémoire. Sur indication de nos contact du temple nous trouvons le nommé Ezeckiel derrière Notre-Dame. Armant semble se souvenir de lui, apparement nous l'avons combattu il y a bien des années au moyen-orient. Il nous indique
qu'en effet, il se souvient de nous et de la maladie qui a décimée une bonne partie des vampyrs de la région. Il se souvient aussi de ce vampire nommé Samir Al Zarad qui étudiait la maladie et fut à l'origine du rituel. Il n'a néanmoins plus entendu parlé de lui
depuis cette époque et ne nous apporte que peu d'informations supplementaires.
_________________
Tirion
"D'or et de feu"
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 12 Avr - 20:40 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tirion
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2014
Messages: 210
Localisation: Kenyrow

MessagePosté le: Lun 17 Avr - 17:33 (2017)    Sujet du message: Récit: Vampire, Le Temple Répondre en citant

Le lendemain nous allons acheter des tenus raisonnables et rencontrons
ensuite Mlle Sieberte, celle ci n'a pas vu Élias depuis le 14-15 février.
C'est une proie récente et elle n'est clairement pas encore une goule,
elle a donné son sang aux "médecins" qui lui ont donné un récépissé. Le
récépissé était apparemment illisible, mais ils ont indiqué qu'elle n'avait
rien et elle l'a jeté. Elle a été interrogé par un certain Stéphane Berthon,
journaliste free-lance, sur sa relation avec Élias! Lorsque nous lui montrons
l'image de l'espion de Mme Lassart elle le reconnaît, elle a d'ailleurs
sa carte. Nous rendrons visite à ce lascar sous peu... mais je sens qu'il
y a quelqu'un dans la chambre! Je m'y précipite, la créature se dissimule,
mais je la sens, elle est là! La fenêtre explose, la créature vient de
s'enfuir! Nous partons alors non sans avoir prélevé du sang sur la demoiselle.

Nous nous rendons ensuite chez le journaliste Stéphane Berthon, sa boite
aux lettres est pleine et son appartement vide. Les plus anciens courriers
datent du 13 février et nous retrouvons dans ses courriers électroniques
son rapport de surveillance d'Élias envoyé à TSA1527@gmail.com. Il a
visiblement disparu ensuite... La personne que nous recherchons a apparemment
une manière expéditive d'effacer ses traces.

Pour finir la nuit nous nous rendons au club de la rose noire. Un lieu de
débauche innommable. Nous repérons sans soucis Charonne, le nom d'Élias nous
fait accueillir immédiatement par le propriétaire Ignas. Celui ci aux abords
froid semble déjà savoir que Élias est mort, mais il est surtout fort
intéressé par mes griffes et la douleur qu'elle peuvent lui procurer. En
échange d'une séance de griffure, Ignas nous fournit du sang de Charonne et
nous rapporte une anecdote for intéressante sur Élias. Il y a de ça quelques
mois une bande de jeune du Sabbat est venu mettre le bordel au club, Charonne
a été légèrement blessé. Élias est venu dès le lendemain avec deux autres
vampires et a retrouvé et exécuté les coupables en un temps record. Apparemment
Élias venait voir Ignas de temps à autre, il nous faudra l'interroger
pourquoi, mais je préfère attendre avant de poser les questions qui fâchent.
Il nous indique finalement avoir lui aussi reçu la visite des médecins et
nous indique savoir qu'ils logent à la caserne Louis le Blanc.

La nuit se finissant, nous testons les sangs récupéré seulement le lendemain,
malheureusement ceux ci ne réagissent pas. Les médecins quand à eux ne
prélevaient qu'une goutte de sang, cette histoire ne tient pas la route.
L'ordre nous indique que la recette leur a été fournie par les médecins en
questions, mais ils ne veulent pas nous dire qui ils sont ni d'où ils sortent!
Cette affaire commence a sentir mauvais et nous décidons donc de louer
discrètement un garage en ville où nous pourrons nous réfugier au cas où
l'ordre deviendrait compromis.

Cette nuit nous nous rendons à la caserne, celle-ci semble bien vide, pourtant
après inspection plus détaillée nous trouvons un passage dissimulé descendant
dans une sombre cave. Le spectacle y est impressionnant, un cercle de runes de
sang entoure le corps d'un vampire connu de Guy: Samir Al Zarad. Sur lui peu
de choses à part une sacoche contenant des bulletins de résultat sanguin
vierge. En frottant doucement avec un crayon nous arrivons à faire apparaître
le texte du dernier texte écrit: "A ceux qui passeront après nous, vous perdez
votre temps. La méthode est fausse. Regardez en direction de l'ordre,
lorsqu'ils n'auront plus besoin de vous ils vous renverrons en torpeur. Donnez
le change et lisez notre manuscrit." Il n'a lui même apparemment pas réussit à
donner le change suffisamment longtemps, car son bras est brûlé autour de la
marque du temple... Ce serait donc ainsi que l'ordre nous a renvoyé en torpeur
par le passé, une bien sombre affaire. Reste a savoir si il a fait ce cercle lui
même pour se protéger ou si quelqu'un d'autre à inscrit ce cercle, pour lui
effacer la mémoire peut être?
_________________
Tirion
"D'or et de feu"
Revenir en haut
Jerome
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2011
Messages: 939
Localisation: Longjumeau (91160)

MessagePosté le: Lun 17 Avr - 22:53 (2017)    Sujet du message: Récit: Vampire, Le Temple Répondre en citant

A notre réveil la nuit a déjà recouverte la capitale, les voitures sont encore nombreuses en ville et bon nombre d'humains se pressent de rentrer chez eux, que ce soit pour retrouver ceux qui leurs sont chers ou peut-être par un réflexe enraciné en eux depuis des millénaires les poussant à s'enfermer et se protéger des nôtres à la nuit tombée.
Nous commençons par nous rendre à l'Ordre pour récupérer deux sacs contenant des armes, Philippe et Dominique nous alerte sur le fait que ceux ayant utilisé cette Peste Caïnite pour éliminer le sénéchal en ont après l'Ordre, donc après nous aussi, nous sommes peut être déjà surveillés, il nous faut être très vigilant.
En sortant nous passeons 'emprunter" des tenues chics dans un magasin de prêt à porter dans le VIIIème arrondissement grâce aux talents de Samir... et non ceux de son peuple ne sont pas tous des voleurs, j'en ai combattu assez aux abords de St Jean d'Acre pour connaître leur courage et leur valeur.
Nous nous rendons tout d'abord chez le calice favori du Sénéchal, Mme Marie Jeanne Lassar, une femme approchant la cinquantaine avec des cheveux blond platine, marié à un riche banquier toujours en déplacement à l'étranger et vivant dans un appartement chic du 8ème arrondissement. Guy se faufile en brume sous la porte pour ouvrir la porte principale de l'immeuble, puis lui et Armand vont sonner tandis que Samir & moi restons en retrait sur le palier de l'étage.
C'est un homme robuste mais très "simple" qui ouvre, en fait le garde du corps de Mme Lassar les nuits, un ancien militaire, il a pourtant une jambe et un bras dans le plâtre et se déplace en boitant. Nous apprendrons plus tard en insistant qu'en fait c'est trois vampires (2 blancs et 1 arabe) masqués qui auraient forcés le passage le 15 Février (3j avant l'empoisonnement du Sénéchal), battu et assommé Piotr puis reparti dans rien voler à priori... nous soupçonnons bien évidemment qu'ils aient inoculé la Peste Caïnite à Mme Lassar dans son sommeil / en lui effaçant ses souvenirs.
En fouillant l'entrée Guy aperçoit des photos d'un homme qui vraisemblablement était en planque devant l'appartement de Mme Lassar et prenait des photos de l'appartement, sans doute pour surveiller les visites du Sénéchal et documenter la protection de Mme Lassar... Guy dérobe l'une des photos où le visage de l'individu est visible.
Nous apprenons que Elias apportait à chaque visite de l'alcool fort (du Bourbon ?) à Piotr... probablement coupé avec son sang pour assurer sa servitude et sa loyauté via un lien du sang. Piotr était donc une goule d'Elias, tout comme Mme Lassar, mais le lien va disparaître avec le temps et l'absence de visite d'Elias.
Armand offrira d'ailleurs lors d'une visite ultérieure une bouteille avec mon propre sang... me voilà parti pour faire de ce vieillard blessé une goule... serai-je tombé si bas ?
Guy & Armand arrivent non sans mal à se faire introduire au beau milieu de la nuit auprès de Mme Lassar, elle le révèle qu'Elias est venu la visiter le 18 Février... il serait donc bien possible qu'elle ait été le vecteur de cette maladie.
Deux semaines auparavant l'Ordre a dépéché deux médecins caïnites dont Samir Alzarade, auteur du manuscrit décrivant une méthode pour identifier si un humain est porteur de la Peste, pour réaliser un prélèvement sanguin de Mme Lassar... mais Piotr ne les laissa pas rentrer. Guy & Armand seront finalement plus persuasifs et réussissent à récupérer deux poches de son sang, qui après analyse peu avant l'aube selon la méthode indiqué par l'Ordre en sacrifiant du Sang Profond ne révèleront aucun signe de la Peste... nous apprendrons plus tard que ce test n'est en fait pas fiable.

En sortant de chez Mme Lassar nous avons le sentiment d'être suivi, la filature est très discrète, un être se faufile de zones d'ombre en zones d'ombre, diminuant la luminosité des lampadaires sur son passage... l'un des nôtres en Occultation ? une autre discipline ? un Lassombras ou un Nosfératu ? N'arrivant à le localiser avec précision je me sépare du groupe et me précipite dans la zone où je pense le trouver... cassant ainsi je l'espère sa filature et l'obligeant à se cacher le temps que mes compagnons s'éloigent. Pour ma part je m'enfuis ensuite plus vite qu'il ne serait me suivre sautant par dessus des parapets et escaladant quelques façades d'immeubles pour le perdre avant de rentrer à la planque.

Le soir suivant Edmond nous dépose chez Norbert, un vendeur de prêt à porter disposant de beaucoup de choix pour ses clients nocturnes mais pratiquant des prix très onéreux. Guy & Armand achètent des vêtements classes, Armand & moi une canne épée, Guy & moi des vêtements discrets noirs avec sweat & capuches. J'achète aussi peu après quelques fournitures : bouteilles d'alcool pour faire boire notre sang par des humains que nous voudrions asservir, des couvertures / cartons / un cadenas avec 4 clés pour notre future planque secrète de repli (même si mes confrères me trouvent parano je ne me vois pas laisser ma survie dépendre du secret d'une planque fourni par un Ordre refusant de me révéler les circonstances de mes deux torpeurs sous la Révolution Française et pendant la Seconde Guerre Mondiale).

Nous nous rendons ensuite chez la calice n°3, une étudiante en psycho d'environ 25 ans, Séverine Sibert, vivement dans un studio du 13ème arrondissement. Elle aussi nous parle des deux médecins envoyés par l'Ordre il y a deux semaines, elle a accepté de leur donner son sang pour analyse et ces derniers lui auraient dit qu'elle n'avait rien (savaient-ils déjà alors que leur méthode de test était fausse ? se sont-ils donnés la peine de lui rendre des résultats pour donner le change ?). Je demande à Guy de montrer la photo dérobée chez Mme Lassar, elle reconnaît le photographe, il l'a abordé et l'a interviewé sous le pretexte d'écrire un article sur les couples avec une force différence d'âge. Elle nous donne sa carte... et contre toute attente les coordonnées se révèleront être vraies.
A ce moment là Amir sent à nouveau la présence qui nous suivait, cette fois ci dans la pièce adjacente, la chambre de Séverine... il pénètre dans la pièce sans attendre l'autorisation de notre hôte et commence à fouiller... notre mystérieux invité s'enfuit alors en catastrophe par la fenêtre... difficile à saisir et impossible à suivre...
Guy assomme l'étudiante.

L'Ordre nous confirmera cette même nuit avoir dépéché les 2 médecins caïnites (dont Samir Alzarade) mais avoir perdu leur trace sans jamais eu avoir leurs conclusions sur les échantillons récupérés...

Nous allons visiter l'appartement du journaliste freelance Stéphane Berton. Son courrier ne semble pas avoir été relevé depuis le 13 Février, peu avant l'empoisonnement d'Elias.
Nous rentrons dans les lieux facilement grâce aux talents de crochetage de Guy.
Guy découvre une machine faite de plastique et de métal, je n'y prête guère attention mais grand bien lui prit : cet appareil nous révèlera la correspondance du Journaliste et l'adresse immatérielle (dans une dimension du malin nommée Internet, que d'après mes premières investigations on ne peut pas toucher avec nos mains mais uniquement visiter via ces machines) du commanditaire de la surveillance, que le journaliste nomme "Cher Maître" : TSA1527@gmail.com

Le soir suivant nous nous rendons au club La Rose Noire, une boîte SM très ... dérangeante... on y croise des individus couverts de la tête aux pieds en cuir, d'autres portant des chaînes de fer attachées à même leur peau, d'autres aimant de faire fouetter ou fesser, ... un lieu de débauche comme j'avais rarement vu... les mœurs de ce 21ème siècle se sont décidément bien libérés... les humains cherchent leur plaisir dans tous les extrêmes.
Nous découvrons que ce lieu est le territoire d'un caïnite nommé Ignas, un ami d'Elias, ce dernier venait souvent se nourrir sur un calice qui était sa possession exclusive : un transsexuel nommé Sharon.
Nous apprenons qu'il y a quelques mois 5-6 caïnites du Sabbat sont venus semer le trouble dans le club, l'un d'eux à oser s'en prendre même légèrement à Sharon, le lendemain Elias et deux caïnites qui l'accompagnaient sont venus, ont pistés la trace de ces jeunes caïnites et Elias les aurait alors confronté seul pour finalement les décapiter tous.
Nous sommes également surpris d'apprendre que les deux médecins dépéchés par l'Ordre sont passés demander poliment 1 goutte de sang de Sharon pour leurs analyses... pk leur méthode diffère t'elle de celle transmise par l'Ordre ? Etait-ce pour décourager l'Ordre de tester un trop grand nombre de betail / pour garder pour eux cette information vitale pour les nôtres?
Ignas nous conseille de laisser tomber notre enquête, ceux qui ont osé s'en prendre à Elias sont soit fous soit très très puissant pour attaquer l'Ordre et un ancien... si nous faisons remonter à la surface des secrets caïnites nous pourrions subir un sort rapide et expéditif.
Ignas cache dans son bureau trois cercueils... Est-ce juste pour des invités de passage ? ... En tous cas Amir sait parler à Ignas, et le blessant avec ses griffes de Gangrel il lui procure sa dose de plaisir alors que sa chair est marquée par la profonde cicatrice... ces malkaviens sont réellement fous!

Nous remontons la piste des deux médecins de l'Ordre jusqu'aux sous sol de la caserne désaffectée Louis Blanc : nous y trouvons un passage vers d'anciens souterrains de Paris, dissimulé des regards pour éviter que de simples humains curieux ne s'y aventurent... nous y retrouvons Samir en torpeur au milieu d'un pentacle tracé dans du sang et composé de motifs ésotériques, ainsi qu'une sacoche en cuire avec des exemplaires de rapports médicaux vierges... desquels nous apprendrons en coloriant au graphite un avertissement en arabe : "A ceux qui passeront après nous, la méthode est fausse, ouvrez les yeux sur l'Ordre, lorsqu'ils n'auront plus besoin de vous ils vous renverront en torpeur, lisez notre manuscrit !"
Il nous faut mettre la main sur ce manuscrit (dont la couverture était orange au 13ème siècle et que Guy a déjà vu) et comprendre ce qui se trame dans l'Ombre de l'Ordre, tout en donnant nous aussi le change auprès de l'Ordre...

Sur mon idée Armand loue en cash un box de garage fermé non loin de notre planque, nous y stockons nos couvertures, des cartons, et le fermons avec un cadenas dont nous prenons chacun une clé... cet endroit même si très sommaire pourrait se révéler fort utile si nous devions avoir besoin d'un repère pour passer la journée sans que l'Ordre puisse nous localiser ou si l'appartement loué par l'Ordre était compromis.



Questions :
- Qui étaient les trois vampires (2 blancs et 1 arabe) qui se sont introduits chez Mme Lassar, sans doute pour lui inoculer la Peste Caïnite? Pour qui travaillaient-ils ? Le commanditaire est soit fou soit très puissant pour oser s'en prendre au Sénéchal de L'Ordre et à un ancien... La camarilla ? Si c'est la Camarilla quel est le mobile... Elias gênait-il les plans d'Armand, Prince de Paris ? Dominique & Philippe (L'Ordre) pour se débarasser de leur Sénéchal... ça me paraît très risqué et pourquoi alors nous avoir réveillé ? ce plan semble trop sophostiqué pour des vampires du sabat ? un autre groupe ?
- L'Ordre sait-il que la méthode ne fonctionne pas ? Si oui pk nous avoir induit en erreur ? Pk Samir Alzarade en était venu à se méfier de l'Ordre et a donné le change ? Est-ce Baphomet qui l'a renvoyé en torpeur ? Le cercle de sang couvert de symboles a t'il servit à un rituel contre Samir ou bien à le protéger d'une créature extérieure / de l'influence de Baphomet ? La brûlure autour de la marque sur son bras gauche est-elle la conséquence d'un châtiment infligé par Baphomet pour s'être détourné de l'Ordre ?
- qui nous suit dans les rues de Paris : la Camarilla ? L'Ordre ? Baphomet ? ...
- où est passé Ibrahim Alzarade, le fils de Samir, qui pourrait nous en dire plus sur la Peste et sur ce qu'il est arrivé à son père à la caserne ? Sur ses doutes sur l'Ordre ?
- comment et combien de temps continuer de feindre notre allégence à l'Ordre... et quand prendre notre autonomie au risque de représailles (dont celles de Baphomet) et de devoir nous débrouiller avec nos seules ressources ?
- qui étaient les deux caïnites qui accompagnaient Elias dans sa vandetta contre les 5-6 jeunes recrues du Sabbat ?
- la mort d'Elias serait elle une simple vengeance pour la décapitation des vampires du Sabbat ? L'un d'eux avait il un sir puissant ? ça me semble une fausse piste car le plan semble trop élaboré pour ces brutes du Sabbat.
- que faisaient Philippe et Dominique cette nuit pour être indisponible... ont-ils été contacté par Baphomet ? manigançaient-ils quelque chose ?

Actions à faire :
- Acheter lampes torches et retourner étudier le pentacle de sang dans les sous-sols de la caserne
- Demander à Ignas et à l'Ordre qui accompagnait Elias lors de sa vandetta sur les vampires du sabbat, pour en apprendre plus sur cet évènement et sur l'identité des vampires du sabbat?
Revenir en haut
Jerome
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2011
Messages: 939
Localisation: Longjumeau (91160)

MessagePosté le: Mer 24 Mai - 21:34 (2017)    Sujet du message: Récit: Vampire, Le Temple Répondre en citant

La nuit suivante à peine réveillé nous sommes convoqués à l’Ordre, Edmond nous attend dans la voiture en bas.
Nous avons confirmation que le manuscrit écrit au XIIIème siècle « Pestis Vampiris » contient bien toutes les informations pour détecter et vaincre la maladie. Ce manuscrit fut confié par Baphomet à la Camarilla au XVIème siècle.

L’Ordre a réveillé Samir faute d’avoir le grimoire, ce dernier leur a demandé d’avoir accès au livre pour rafraîchir ses souvenirs, sans doute était-ce une manœuvre visant à doubler l’Ordre car il est étonnant que l’auteur d’un ouvrage ne se rappelle plus de son contenu. Après avoir consulté l’ouvrage à la bibliothèque de la Camarilla ils sont revenus et ont expliqué une méthode consistant à utiliser du sang profond pour tester le sang d’un calice… méthode qui se révèlera fausse car finalement il suffit d’ingurgiter une goutte de sang et voir si les nausées arrivent dans l’heure. Samir a pu accéder à l’ouvrage car il en était l’auteur et grâce à l’intervention d’un veilleur caïnite influent membre de la Camarilla et ami d’Elias, nommé « Ersin ».

Philippe & Dominique nous confesse savoir la raison du sac de la bibliothèque de l’Ordre le 17 mars dernier (soit environ un mois après la mort d’Elias) : ceux qui ont retourné l’endroit recherchaient le Pacte de Sang. Ce document signé entre Baphomet et les fondateurs de la Camarilla est enchanté de magie Trémère et contraint la Camarilla a aider l’Ordre en toute chose sous peine de disparaître. La malédiction est assez floue mais suffisamment crainte pour être respectée, du moins par ceux de la Camarilla qui la connaissent. Toutefois l’Ordre n’a pas le luxe de s’en servir car rappeler aux anciens de la Camarilla cette dette reviendrait compte tenu du rapport de force avec l’Ordre à une déclaration de guerre. Malheureusement pour ces cambrioleurs Baphomet conserve précieusement le Pacte avec lui.
Nous apprenons également que Paris est actuellement dirigé par le Triumvirat en l’absence du Prince de la Camarilla depuis 2 mois, nous pourrons accéder à l’ouvrage à notre tour à condition d’obtenir une audience (Ersin peut nous y aider) et de convaincre le Triumvirat sans avoir à évoquer le Pacte de Sang ni leur révéler le retour de la maladie.

Une discussion avec Ersin nous apprend que les deux acolytes ayant aidé Elias à chasser les jeunes vampires du Sabbat qui s’en étaient pris à son calice étaient en fait lui-même et un caïnite de notre ordre nommé « Le Rat », un nosfératu probablement, maître de la dissimulation et de l’espionnage.
Elias, Ersin et Le Rat ont remonté la piste du Sabbat, ces derniers étaient au nombre de 10-15 et vivaient à Nanterre, se gardant généralement bien de passer le périphérique. Mais 4-5 d’entre eux sont curieusement allés dans la boîte d’Ignas pour agresser le calice d’Elias… cela me laisse à penser qu’ils auraient été manipulés à cette fin… peut-être par la Camarilla pour attiser les tensions entre le Sabbat et l’Ordre ? Dans tous les cas Elias a éliminé ces jeunes sangsues avec une force qui a surpris même Ersin son vieil ami. Lors de l’attaque Elias aurait été blessé par un coup de hachette… un échantillon de son sang aurait pu être récupéré… Elias a offert les têtes à Ersin qui a ramené ces trophées au Triumvirat… ces derniers sont habitués à ne jamais laissé paraître leurs émotions mais l’un d’entre eux connaissaient-ils un des jeunes caïnites décapité ?

Le Triumvira est composé de :
 Séverine de Bellefont, gardienne des règles
 Tarsim l’Ancien, gardien des traditions
 Lenor Larsac, Grand défenseur de la Camarilla

Cette même nuit nos nous rendons chez Norbert pour organiser un rdv la nuit suivante avec un Trémère afin de pouvoir lui montrer le cercle de sang retrouvé au sous-sol de la caserne. Nous interrompons une rencontre entre Norbert et deux caïnites en occultation… Amir et Guy se dissimulent pour espionner la conversation : les deux caïnites, du sabbat ou d’un groupe paramilitaire de la Camarilla vu leurs méthodes (les Phalanges du Devoir ?), demandent à Norbert de leur fournir grenades incendiaires, lance-roquette et kalachnikov… ce dernier accepte car il s’agit vraisemblablement de client habituel, ayant déjà acheté auparavant un premier lance-roquette. Ils repartent avec trois grenades incendiaires et la promesse que le reste des marchandises leur soient livré deux nuits après. Nous relevons la plaque de leur voiture et la communiquerons plus tard à Ersin en monnayant cette information contre son aide pour avoir une audience rapide auprès de Triumvirat.

Peu avant l’Aube alors que nous rentrons à la planque, nous découvrons Le Rat assis à côté du corps en torpeur de Samir. Puisque nous avions demandé à lui parler il s’est finalement montré. Il confirme nous avoir suivi depuis le début, c’est lui que j’avais fait fuir dans la rue le premier soir.

La nuit suivante nous sommes de nouveau convoqués à L’Ordre, notre audience a été accepté et il nous faut nous préparer pour cette entrevue. Nous sommes conduits au Louvre où toute la cour du Prince est réunie, on nous épie comme tout nouveau venu dans ce cercle fermé. Dans une débauche de luxe puis de formules de politesse, nous pouvons enfin présenter notre demande aux trois dirigeants de la Camarilla. Plusieurs fois nous passons près d’un refus mais finalement grâce à un coup du sort ayant écarté Lenor Larsac de la décision, Tarsim l’Ancien fait accepté notre requête.

Kamfr le bibliothécaire nous donne donc accès à l’ouvrage au sein de la Bibliothèque de la Camarilla, pour la soirée uniquement et sous sa surveillance. Guy et Amir lisent l’ouvrage et découvre qu’un certain Isandre, mage trémère, tout d’abord traqué par l’Ordre puis torturé pour finalement devenir un allié de Samir, aurait identifié l’origine de la maladie : Simon le rabbin, transformé contre sa volonté, persuadé que son âme était condamné aux enfers, méprisant tous ses semblables, aurait usé de magie kabbale pour transformer son sang et contaminer chaque calice dans lequel il plongeait ses canines. L’ordre traqua à l’époque Simon et ses deux fils (Adriel et Yarold). Ils furent arrêtés, un pieu enfoncé dans le cœur, et leurs corps en torpeur enfermé dans des cercueils de pierre… sans qu’on sache comment ces cercueils auraient finalement atterris à la Camarilla.

Isandre vit encore à Paris, il était avec Inas et Samir lorsque Samir a eu accès au manuscrit.

Inas savait donc tout, est-ce que les deux cercueils capitonnés supplémentaires dans son bureau auraient servis à Samir et son fils ?

Nous demandons à Ersin l’identité de ceux ayant lu l’ouvrage avant Samir : Fin Décembre, Terik de Sant Antoine, le borgne qui a interrompu notre audience pour réclamer la présence de Lénor Larsac, Maître des Phalanges du Devoir, une milice extrémiste / bras armé de la Camarilla pour qui la fin justifie tous les moyens, aurait lu le livre avec l’aide de Zebut le Trémère pour la traduction depuis l’Arabe ancien.

La nuit suivante nous rencontrons Zebut le Trémère, nous l’amenons contre dédommagement aux sous-sols de la caserne et lui montrons le cercle de sang : le rituel était pour Samir, vraisemblablement pour le débarrasser de la marque de l’Ordre et/ou de l’emprise du Baphomet… il semble que le rituel n’ait finalement pas été exécuté car les bougies n’ont jamais été allumées. Ce sortilège presque sûr mesure a nécessité un Trémère très expérimenté (Isandre ?) et beaucoup de temps.
Guy et moi décidons de nous rendre chez Isandre, qui vit dans un laboratoire au niveau des anciens quais de Paris, à peine au dessus du niveau de la Seine, sous ce qui serait aujourd’hui les voies sur berge.

Tout nous laisse à penser que Tarik (agissant ou non sur les ordres de Lenor de Larsac) aurait libéré Simon le rabbin ou l’un de ses fils, ou encore aurait prélevé un peu de leur sang, pour empoisonner les calices d’Elias afin de se débarrasser de l’Ordre.
Ersin nous met en garde : si Tarik apprend que nous sommes sur le point de révéler ses manigances ou si nous nous mettons sur son chemin, la mort véritable nous ouvrira ses bras ! Il va falloir la jouer serrée.
Revenir en haut
Tirion
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2014
Messages: 210
Localisation: Kenyrow

MessagePosté le: Ven 26 Mai - 14:09 (2017)    Sujet du message: Récit: Vampire, Le Temple Répondre en citant

Résumé en pdf, inclus les trois séances, un calendrier avec tous les événements importants, une liste de PNJ et de pistes ouverte: http://www.sendspace.com/file/h2ddob

Juste le texte pour la séance trois:

Au couché du soleil suivant, les dirigeants de l'ordre nous convoquent, ils nous apprennent
qu'ils ont parlé à Baphomet. Il leur a indiqué que la solution au problème est
sûrement dans le livre ``Pestis Vampiris'' qui est aux mains de la Camarilla. Les
Al Razad l'avaient consulté, l'ordre leur ayant obtenu cette faveur grâce à un
nommé Ersine, haut placé dans la Camarilla. Ils nous avouent aussi qu'ils
connaissent le probable motif de l'attaque de la bibliothèque de l'ordre. C'était
certainement pour voler le pacte de sang qui lie l'ordre à la Camarilla.

Nous
partons donc à la rencontre de ce Ersine, mais il refuse de nous aider, de crainte
d'attirer l'attention sur le document et de porter préjudice à la mission. Il va donc falloir
passer par les voies officielles pour avoir accès au document. Il nous apprend
néanmoins que si il rend service à l'ordre c'est parce qu'il était un ami d'Elias.
Tellement bon ami, qu'il est l'un des deux vampires à l'avoir aidé à trouver et
tuer les vampires du Sabbath décrit par Ignas. Son rôle au sein de la Camarilla étant
de surveiller les activités du Sabbath, il était dans son domaine. Le deuxième ami d'Élias est un templier
nommé ``le rat''. Le combat a finalement eu lieu à Nanterre près de la tanière
de ces animaux, Élias a alors profondément impressionné Ersine, il a décimé six vampires
en quelques secondes. Il a néanmoins été blessé et il est possible qu'une personne ai
pu récupérer de son sang à cette occasion. Nous retournons alors voir Ignas pour
corroborer ces histoires et obtenons confirmation de la totalité. Par ailleurs,
j'apprends que pour m'enseigner l'Auspex, il devra me faire boire son sang... Un
échange de procédé bien gênant!

Nous nous rendons ensuite chez Norbert dans l'espoir de pouvoir arranger un
rendez-vous avec un Tremere, car Ersine a refusé au prétexte qu'il ne nous connaît
pas. Norbert devrait être plus conciliant, pourtant à notre arrivée il semble
bien pressé de nous voir partir. Je comprends la raison de son empressement lorsque
je remarque deux types à l'allure des plus louches dans le fond de son magasin.
Nous finissons par quitter les lieux, enfin sauf ceux qui restent discrètement
pour écouter la conversation... Ces hommes achètent des grenades incendiaires et
des kalachnikovs à Norbert, ils demandent même un lance-roquettes! et ce ne serait
pas la première fois. Si nous arrivons à savoir qui à utilisé un tel engin ces
dernières années, nous pourrions peut-être les identifier. La livraison
devrait avoir lieux dans deux jours... Voilà une affaire pour le moins louche.
Pour ce qui est du Tremere nous repassons et ils nous trouvera un rendez-vous
rapidement.

En rentrant à notre tanière, nous croisons ``le rat'', celui ci remarque que nous
avons le corps de Samir. Il nous reste qu'a espérer que cela ne nous vaudra pas un
renvoi immédiat en torpeur... Je pense néanmoins que l'ordre à trop besoin de nous
pour ce résoudre à une telle fin. ``Le rat'' nous confirme l'histoire d'Ersine,
mais demande surtout comment cela se faisait il que des membres du Sabbath soient
entré de cette manière dans Paris, un territoire solide de la Camarilla. Il n'a
par contre aucune idée sur des attaques à l'arme lourde ces dernières années en
ville.

Le lendemain, une nouvelle tombe, nous sommes convoqué à nouveau par nos chefs,
cette fois pour nous annoncer que nous allons rencontré le triumvirat à la tête
de la Camarilla parisienne pour demander accès au ``Pestis Vampiris''. Le
triumvirat est composé de Séverine de Bellefont, Tarsin l'ancien et Élénor
d'Arsac. Ce dernier, clairement un puissant guerrier est le seul à s'opposer
à notre consultation, jusqu'au moment où il s'absente avec un certain Terrik
pour une urgence. Nous obtenons alors finalement l'autorisation de consulter
le document pour une nuit, nous décidons alors de nous y rendre immédiatement.

Nous sommes accueillis à la bibliothèque par un dénommé Camphre, qui nous amène
le livre. Celui-ci rappelle toute l'histoire de la peste Caïnite, les médecins
Samir et Ibrahim Al Razad furent transformés en vampire pour étudier la maladie.
Ils comprirent rapidement que c'était les calices qui étaient contaminés et
trouvèrent assez rapidement un test: boire une goutte unique de sang. Une forte
nausée indique au vampire la contamination du calice dans l'heure. Mais alors que
l'ordre éradiquant les calices contaminés, il devint clair que ceux-ci continuaient
à se multiplier. Les premiers soupçons se portèrent sur les Trémères, dont un
certain Ysandre. Celui-ci fut finalement mis hors de cause après de longs
interrogatoires et participât ensuite à la recherche avec les Al Zarad. Finalement, la source
fut découvertes, un ancien rabbin nommé Simon maîtrisant la magie cabalistique,
mais ayant mal vécu sa transformation en vampire. Il avait deux fils, Adriel et
Jarrod, tout trois porteurs de la peste contaminaient le maximum de calices
dans le but d'éradiquer les vampires. Le livre finit sur l'image de leur capture,
c'est apparemment nous qui nous en étions chargé! Il furent ensuite pieutés
et enfermés dans des sarcophages de pierre, on peut donc imaginer que quelqu'un
les as retrouvé depuis. En interrogeant Camphre, nous apprenons que les Al Razad
étaient accompagnés lors de leur venue d'un vampire dont la description correspond
étrangement à Ignas. Celui-ci après avoir touché le livre semble avoir été
terrifié, cela voudrait donc dire qu'il a vu quelque chose avec l'Auspex.

En rentrant nous obtenons enfin un rendez-vous sérieux avec un Trémère, nous verrons
le dénommé Zebuth demain à la caserne Louis-Blanc. Nous demandons à Ersine de
trouver qui a pu consulter le livre ``Pestis Vampiris'' avant les Al Zarad, il
devrait avoir l'information demain. En échange nous le prévenons de la livraison
d'arme prévue demain chez Norbert. Nous en profitons aussi pour
tester le sang qu'il nous reste à l'appartement... C'est bien plus qu'une nausée
que nous crée ce sang, nous sommes malades comme des chiens et souffrons le
martyr. Piotr et sa maîtresse Marie Jeanne Lassart sont contaminés sans aucun
doute!

Le Trémère Zebuth s'avèrent fort efficace et accepte de nous indiquer le sens
des runes trouvées dans la caserne Louis-Blanc. Celle-ci ont pour objectif de se
débarrasser de la magie contenue dans le tatouage de l'ordre. Cela nous confirme
que Samir tentait de fuir l'ordre, il a apparemment été rattrapé avant cela et
notre expert indique que le rituel n'a pas été mené à son terme. Cela pourrait
s'expliquer par le fait que le rituel ne peut être utilisé sur un vampire en
torpeur.

Les informations du coté d'Ersine sont tout aussi intéressante, c'est Terrik
de Saint-Antoine qui a consulté le livre avant les Al Zarad. Il est à la
tête d'une troupe paramilitaire à la botte de la Camarilla nommée les phalanges
du devoir. Néanmoins ce sont des extrémistes brutaux dont même la Camarilla
se méfie. Il nous indique aussi que le livre fut confié à la Camarilla avec
trois sarcophages de pierre. À présent bien des choses se clarifient...
La peste Caïnite a probablement été le prix à payer pour obtenir le pacte de
sang protégeant l'ordre. Terrik de Saint-Antoine est très certainement le fameux
TSA qui téléguidait l'espion d'Elias. Enfin les assaillants de Piotr étaient
très probablement deux phalangistes accompagnés d'un des arabes porteur de
la peste. Plus inquiétant, l'urgence d'hier était-elle en rapport avec cette
histoire? Les phalangistes auraient-ils perdu l'un des vecteurs de la maladie?
Ce serait une catastrophe.
_________________
Tirion
"D'or et de feu"
Revenir en haut
Tirion
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2014
Messages: 210
Localisation: Kenyrow

MessagePosté le: Sam 24 Juin - 15:04 (2017)    Sujet du message: Récit: Vampire, Le Temple Répondre en citant

Le pdf pour ceux qui veulent une bonne mise en page, le calendrier et la liste des pnj et indices: http://www.sendspace.com/file/gt9rd2

Sinon juste le texte de la dernière séance:

De leur coté mes compagnons visitent le mage Trémère nommé Ysandre, celui-ci
explique que Samir a pris feu juste avant le début du rituel. Ysandre a réussit
à l'éteindre mais pas plus, par contre il a pu agir plus rapidement pour sauver
Ibrahim. Néanmoins il ne dispose pas de sort de protection permanent pour lui,
il l'a donc mené dans un sanctuaire dans les catacombes, il nous fournit un plan
au cas ou nous souhaiterions lui rendre visite. Samir et Ibrahim voulaient
trouver l'origine de la maladie tout en souhaitant se libérer, il ne semblent
pas avoir trahi et nous semblons avoir rassembler l'essentiel des éléments qu'ils
avaient eux même réunis.

En parallèle nous avertissons l'ordre de nos découvertes. Ils souhaiteraient
que nous mettions la main sur l'un des sarcophages au moins, dans le but de
protéger l'ordre par dissuasion. Par ailleurs, ils nous indiquent que si nous
devions demander une application du pacte, Tarsin l'ancien serait certainement
notre interlocuteur. Enfin ils nous suggèrent que la Camarilla disposerait d'une
prison secrète où ils accueillent leurs invités de marques, c'est probablement
là que nous retrouverons nos sarcophages. Par contre ils n'ont aucune idée d'où
elle pourrait se trouver.

Ignas nous fournit quelques informations au sujet des phalanges du devoir,
celles-ci sont largement indépendante de la Camarilla. Elles ont été fondées
durant la révolution française et ont pris de l'ampleur depuis. Au sujet du
livre ''Pestis Vampiris'', Ignas nous indique qu'il n'a pas vu d'autres lecteurs
ces 50 dernières années que ceux que nous connaissons déjà, une bonne nouvelle.
Au passage je lui fait boire mon sang durant nos activités sadomasochistes.

En fin de nuit, nous allons à la rencontre d'Ezeckiel dans le but de trouver
des informations sur cette prison secrète. Nous trouvons à la place l'assassin
en pleine discussion avec les deux hommes du Sabbath qui ont achetés des armes
à Norbert! Je tente de les suivre sous forme lupine, mais ils me distancent
en voiture, je crois que j'ai légèrement brisé la mascarade sur le périphérique lorsque
j'ai arraché la trachée d'un homme qui me tirait dessus au fusil à pompe au
milieu de la voie... La Camarilla est pas si mauvaise, car la nouvelle à été
essentiellement étouffé le lendemain.

Ma compagnonne interroge Ezeckiel pendant ma poursuite, celui-ci indique que
les Assamite sont aussi à la recherche de la prison car leur patriarche y
serait prisonnier. Ils donneraient tout pour l'information. Ce sont donc de
potentiels alliés si nous tentons de prendre le lieu d'assaut.

Pour finir la nuit nous téléphonons à Ervine qui nous indique que les
deux hommes que nous avons observé sont bien du Sabbath. Il ferait parti
d'un groupe relativement raisonnable, distinct de la clique de Nanterre.
La Camarilla se contente de les observer pour l'instant.

Prison Secrète: 3 avril 2017

Nous rendons visite à Ibrahim dans les catacombes, il nous confirme tout
ce que nous savons déjà et ajoute qu'une rumeur cours depuis quelques
temps indiquant que la prison secrète de la Camarilla a été attaqué
récemment. La Camarilla est fortement perturbé par cet évènement qui
expliquerait leur comportement récent.

Beaucoup de pistes ne mènent nul part.
Nous nous rendons à Nanterre pour visité le Sabbath, malheureusement
cela ne mène à rien. J'apprends tout de même que le groupe est dirigé par un
petit vampire chauve, nous rencontrons par contre un homme grand et chauve
particulièrement terrifiant... Sûrement son bras droit.
Ignas ne semble rien savoir sur la prison ou quoi que ce soit touchant
la Camarilla, il bois néanmoins encore un peu de mon sang.
Nous interrogeons enfin Norbert sur ses acheteurs du Sabbath, il nous indique
deux noms, certainement d'emprunt, Essaime et Complainte. La date de la
première vente d'arme fut fin novembre début décembre.

Nous avons un rendez vous avec Ersine, celui ci ne semble pas enchanté
de ma viré nocturne sur le périphérique en forme animale... Il nous
confirme néanmoins l'attaque de la prison secrète de la Camarilla,
enfin l'ancienne prison secrète. La prison a été déménagée il y a quelques
années et ne restait dans l'ancienne prison que des corps dont personne ne
savait trop d'où ils provenait. Nos sarcophages étaient très certainement
du nombre. Tarsin l'ancien a décidé de confier l'enquête à Natallia, une
toréador indépendante ce qui crée des remous dans la Camarilla, mais a
des avantages en lui donnant plus de liberté. Il nous conseil aussi de
voir Jean-Pierre un survivant de l'attaque, on peut le trouver au Louvre
lors des rassemblements de la Camarilla.

Ersine éclaire un peu plus notre lanterne sur le déroule des événements,
le Prince aurait quitté la ville à cause d'une taupe haut placé dans la
Camarilla. Il a préféré garder ses distances pendant le nettoyage. L'attaque
a confirmé les soupçons, car seul 19 membres de la Camarilla connaissaient
l'emplacement de la prison secrète. Heureusement l'attaque du Sabbath
fut repoussé par les phalanges du devoir, c'est néanmoins un étrange hasard. 
_________________
Tirion
"D'or et de feu"
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:26 (2017)    Sujet du message: Récit: Vampire, Le Temple

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA SOURIS VERTE Index du Forum -> Jeux de rôles sur table -> ARCHIVES PARTIES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com