LA SOURIS VERTE Index du Forum

LA SOURIS VERTE
Forum de la ludothèque associative de Palaiseau (91)

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Metal Adventure - El barco del Sol - Récit
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA SOURIS VERTE Index du Forum -> Jeux de rôles sur table -> PARTIES DU VENDREDI
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Simon
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 741
Localisation: Les Ulis

MessagePosté le: Jeu 18 Jan - 10:05 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Cela fait maintenant deux mois que je suis sur Havana, et l’ambiance est absolument grisante. Le soleil l’eau turquoise, le rhum, l’es hommes et les femmes… tout ici semble inviter au plaisir et à la détente. Je passe l’essentiel de mon temps à la Rhumerie, une cantina possédant une scène et offrant donc en plus du rhum havanais des spectacles de musique et de danse.
Et justement, ce soir, alors que je me suis installé dans la salle avec Gorn, Alia, Greg, Jamilia et Sergent, des nouveaux arrivants tout comme moi, un spectacle particulièrement sublime va se dérouler.

Mais pour l’instant, nous sommes attablés, passablement éméchés du moi je le suis, et nous faisons, comme pratiquement chaque soir des plans sur la comète.
Je ne me souviens plus qui lança cette fois l’idée, ni pourquoi, cette fois plus qu’une autre elle fut reprise encore et encore. Cela n’a guère d’importance sur le moment. Ce qui est important, c’est que nous parcourons maintenant le spatio-port à la recherche d’un vaisseau à vendre. Et comme nous sommes sur Havana, même à quatre heures du matin, cinq personnes dans un état  plus ou moins imbibées peuvent trouver facilement quelqu’un prêt à leur vendre un vaisseau.
Cela dit même si nous avons trouvé une offre abondante, les prix des vaisseaux à rapidement douché notre enthousiasme. Il semblerait que quelques dizaines de crédits ne soit pas suffisant pour acheter ne serait-ce que le plus petit des vaisseaux.
De retour à la rhumerie, notre humeur un peu moins joviale, nous nous apprêtions à oublier ce cuisant échec avec une nouvelle tournée quand le barman, devant nos lamentations, nous informe qu’un vieux pirate cherche à se débarrasser de son dernier vaisseau avant de prendre sa retraite. Il y aurait même moyen de l’obtenir pour une bouchée de pain.
Cette information est immédiatement saluée par des acclamations, et une double ration de rhum. Et, pour ne rien gâcher, les lumières de la cantina se tamisent, et l’orchestre commence une musique au rythme lent et sensuel. Le spectacle qui fait la renommée de la Rhumerie va commencer.

Rosa Maria s’avance sur la scène avec un déhanché lascif. Elle commence alors ses pas de danses, des ondulations et des mouvements de bras hypnotisant, dévoilant sa grâce, et les bijoux qui ornent son corps. Même selon les standards d’Havana, Rosa Maria est d’une beauté à couper le souffle. D’ailleurs toute la salle est sous le charme. Plus personne ne bouge, et pourtant la salle est bondée de nouveaux pirates, des Blacks Mambas d’après leurs tatouages, se sont joints à l’assemblée.
Complètement subjuguée, irrésistiblement attirée par la danseuse, je me lève de mon tabouret, et me dirige vers la scène. Alors que je m’apprête à rejoindre Rosa Maria sur scène, quelqu’un me retient par le bras. Il s’agit d’un Black Mamba, un officier à en juger par ses vêtements, répondant au prénom d’Enrique à en juger par les acclamations d’encouragement de ses hommes. Ce dernier m’interpelle rudement en me demandant où je pensais aller. Comprenant qu’il désirait lui aussi avoir une meilleure vue sur le spectacle, je passe légèrement ma main sur son torse en lui assurant qu’il avait tout intérêt à me laisser faire et je reprends mon chemin sans un regard en arrière, complètement obnubilée par la magnifique Rosa Maria. Mais le bougre est insistant, il me rattrape, essaye de me faire comprendre que la belle lui est réservée, s’énerve devant mon désintérêt pour cette information et fini par me pousser au bas de la scène. J’atterris alors sur la table de joueurs, qui se brie en renversant bouteilles et verre. Cet incident déclenche alors une bagarre générale malgré laquelle j’arrive, littéralement en un clin d’œil à séduire ma danseuse.

Une fois la bagarre terminée, et les Blacks Mambas enfuis, nous apprenons que le fameux Enrique Montoya à qui j’ai coupé l’herbe sous le pied est en fait un des seconds de l’amiral Blood, le chef des Blacks Mambas.
Plus intéressant cela dit, nous apprenons également que le pirate prêt à céder son vaisseau pour une bouchée de pain, s’appelle Angus et qu’il réside sur l’île des anciens, non loin de là.
Le vaisseau lui aussi semble être connu sur Havana, il a été baptisé « La Guigne » et a fait honneur à son nom lors des virées de son précédent équipage…

Nous décidons donc le lendemain matin de nous rendre sur cette fameuse ile des anciens. Alia, originaire de cette planète connait justement un pécheur capable de nous y conduire. Sur la plage nous tombons de nouveau sur notre ami Enrique en pleine conversation avec une autre femme, cette dernière refusant manifestement une fois de plus de satisfaire le Black Maba.
Nous voyant enfin, Enrique tente de nous intimider, heureusement, j’arrive à maintenir mes hommes soudés sans toutefois prendre le dessus sur Enrique dans cette joute verbale. Soudain, sans doute excédés par tant d’absence de violence physique Sergent épaule son fusil et tir sur Enrique. Touché à la tête celui-ci s’effondre, au même instant, le reste des Blacks Mambas dégainent leurs armes.
L’échauffourée fut de courte durée, le dénommé Angus surgit d’une paillotte non loin un fusil blaster à la main, et après un coup de semonce en l’aire se mis à invectiver les Blacks Mambas jurant par tous les dieux qu’il ne leur laisserait jamais son vaisseau.
Privés de leur chef et manifestement encore secoués par ce qu’il vient de se passer, ils se replient vers leur embarcation en emportant le corps inanimé d’Enrique.

Nous discutons finalement calmement avec Angus qui nous explique dans le détail comment « La Guigne » a mérité son nom, et les malheur qui sont arrivé au dernier canonnier de l’équipage après un saut hyperspatial avec une brèche dans la tourelle. Sans rentrer dans les détails, il va y avoir du nettoyage et quelques menues réparations à faire. Angus pense que le vaisseau est maudit, et que son baptême sans rhum en fait un porte-malheur. Il voudrait le vendre en pièces détachées, pour ne plus jamais en entendre parler, et pour être sûr que La Guigne ne nuise à aucun autre équipage. Nous arrivons toutefois à le convaincre de nous le céder, contre la promesse de respecter le code des pirates. Sans plus de cérémonie, Angus me remet le journal de bord, et les clés du vaisseau, puis il nous incite à nous rendre à la capitainerie d’Havana pour finaliser la cession du vaisseau.
Avant que nous le quittions il nous conseille également de nous faire parrainer par un amiral car avec ce que nous avons fait à Montoya, l’amiral Blood voudra certainement notre peau.

Son conseil s’avèrera sensé puisque sur le chemin du retour un bateau à voile chargé de Blacks Mambas s’en prend à nous. Quelques échanges de coups de feu, et donc quelques Blacks Mambas morts de plus, nos poursuivants abandonnent et nous regagnons la capitainerie sans problème.

A la capitainerie, nous nous apercevons que les Blacks Mambas tentent déjà de faire croire que le vaisseau est à eux. Mais, en présentant à l’Amiral Stella Bell les codes d’identifications du vaisseau et le journal de bord, nous arrivons à la convaincre qu’Angus nous a bien cédé le vaisseau en bonne et due forme.
J’arrive même à glisser un mot sur le parrainage, et en jurant une nouvelle fois que nous respecterons le code pirate, l’amiral nous intègre à la flotte des Fils de la côte.

Nous avons enfin notre vaisseau, reste maintenant à élire notre capitaine.


Journal de bord du Capitaine – Date et coordonnées inconnues
Composition actuelle de l’équipage :
-    Alia (Pilote - Navigateur en chef : trace la route du vaisseau et en tient la barre)
-    Gorn (artilleur - Maître-canonnier : responsable des munitions et des canons)
-    Greg (Médecin  - Officier en second : conseiller du capitaine et mémoire de l’équipage.)
-    Jamilia (Ingénieur - Ingénieur-chef : garant de l’intégrité du vaisseau)
-    Sergent (Fusilier - Maître d’abordage : dirige l’équipage au combat)

Etat des réserves :
-    RadX : 15 unités
-    Rations : 180 jours
-    Rhum : 20 unités
-    Pièces détachées : 200 kilos

Faits marquants :

Le vaisseau a été réparé grâce à l’aide de tout l’équipage. Nous l’avons également repeint et rebaptisé dans la foulée.
Un conteneur de matériel industriel de l’OCG nous à permis de refaire les réserve du vaisseau.
Après une fouille minutieuse du vaisseau, nous avons trouvé caché dans la machinerie un étui contenant une carte étrange (probablement alien) désignant avec des symboles mystérieux la seconde planète d’un système de 8. Sans doute une carte au trésor. Sur les conseils de mon officier en second, nous nous décidons à investiguer du côté de l’OCG qui disposerait des meilleurs cartographes.

Suite à donner :
Nous rendre à l’OCG demander leur avis à ces cartographes. Le voyage nécessitera probablement d’arraisonner un ou deux vaisseau pour couvrir les dépenses.
_________________
Born to be a Witch !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 18 Jan - 10:05 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Simon
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 741
Localisation: Les Ulis

MessagePosté le: Mar 23 Jan - 16:51 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Journal de bord du Capitaine – Date inconnue, Station Mu-28

Composition actuelle de l’équipage :
-    Alia (Pilote - Navigateur en chef : trace la route du vaisseau et en tient la barre)
-    Gorn (artilleur - Maître-canonnier : responsable des munitions et des canons)
-    Greg (Médecin  - Officier en second : conseiller du capitaine et mémoire de l’équipage.)
-    Jamilia (Ingénieur - Ingénieur-chef : garant de l’intégrité du vaisseau)
-    Sergent (Fusilier - Maître d’abordage : dirige l’équipage au combat)

Etat des réserves :
-    RadX : 10,5 unités
-    Rations : 108 jours
-    Rhum : 19 unités
-    Pièces détachées : 200 kilos

Le voyage entre Havana et la station de l’OCG la plus proche s’est déroulée sans encombre après un départ mouvementé.
A peine avons-nous quittés la surface d’Havana qu’une dizaine de vaisseaux aux couleurs des Blacks Mambas ont convergés vers nous. Enrique Montoya, pas encore complètement remis de sa blessure semble nous en vouloir.
La situation semblant délicate pour notre petit basic, je prends les systèmes de communications et demande au capitaine des Blacks Mambas de déclarer ses intentions. Il souhaite nous détruire et récupérer la carte.
Je lui rappelle que notre destruction entrainera la perte de la carte et l’invite à venir la récupérer à bord. Une fois en phase d’approche je récupère la carte et demande à Jamilia de souder le couvercle de l’étui.
Je donne donc l’étui vide à Enrique contre sa promesse de nous laisser partir. Une fois le sas refermé nous mettons les gaz avant que les Blacks Mambas ne se rendent compte de la supercherie.

Le reste du voyage se passe sans soucis et nous parvenons même à économiser grandement sur nos réserves.
Lors du voyage nous sommes tombés sur une épave à la dérive. Dedans se trouvaient des containers de l’OCG. Une fois revendu le matériel nous a rapporté 9 775 C répartis comme suit :
-    Capitaine : 2 600 C
-    Officiers : 1 300 C
-    Esméralda : 675 C

Suites à donner :
S’équiper un peu mieux et repartir.
Nous sommes encore trop près d’Havana pour poser des questions, les Blacks Mambas doivent encore être après nous donc nous repartons très vite et nous nous dirigeons vers l’OCG.
_________________
Born to be a Witch !
Revenir en haut
Simon
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 741
Localisation: Les Ulis

MessagePosté le: Dim 4 Fév - 16:48 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Journal de bord du capitaine – Semaine 3, Exalia

Composition actuelle de l’équipage :
  • Alia (Pilote - Navigateur en chef : trace la route du vaisseau et en tient la barre)
  • Gorn (artilleur - Maître-canonnier : responsable des munitions et des canons)
  • Greg (Médecin - Officier en second : conseiller du capitaine et mémoire de l’équipage.)
  • Jamilia (Ingénieur - Ingénieur-chef : garant de l’intégrité du vaisseau)
  • Sergent (Fusilier - Maître d’abordage : dirige l’équipage au combat)

 Etat des réserves :
  • RadX : 10,5 unités
  • Rations : 64 jours
  • Rhum : 14 unités
  • Pièces détachées : 200 kilos
 
Butin :
  • 2 cargos de drogues
  • 4 cargos d’artefacts technologiques
  • 1 cargo de métaux précieux
  • 7 000 C/parts et 2 000 C pour le vaisseau

Nous sommes enfin de vrai pirates ! Après une étape sur la station Mu-29, où nous avons acheté la carte d’un système des barrens peu éloigné et commerçant, nous nous rendons dans le système Octavia IV. Et après quelques jours d’attentes et des sueurs froide alors que nous avons été frôlés par un Galactic Protector et un Yatch de luxe malheureusement fortement escorté, nous sommes tombé sur un Basic rempli à ras bord de matériel !

Une fois notre cible ralentie, Sergent s’est jeté dehors avec un magnifique Bastardos Salto qui lui a permis d’aborder l’appareil. L’équipage n’a fait preuve d’aucune résistance. Nous avons même pu prendre le manifeste de vol pour faciliter notre revente sur Exalia.

 
Toujours sur Exalia, Alya a cherché à en savoir plus sur le LCG, mais malheureusement leurs coordonnées sont maintenues secrète, et il faut leur donner les cartes à analyser. Ce détail sans compter le prix prohibitif rend cette option impossible.

 
Suites à donner :

Il reste des marchandises à revendre, mais les quantités nous rendent la tâche plus difficile.

Le butin engrangé permet d’envisager un investissement dans un vaisseau plus performant. A condition de recruter pour que l’équipage suive.
TypeClasse
(tonnage/longeur)
ManoeuvrabilitéVitesse Tactique
(en k/t)
Vitesse de croisière
(en US/h et US/j)
Vitesse Hyperespace
(en PC/j)
Autonomie
(en PC)
BlindageCoqueSenseurs
(en K)
ArmementEquipagePassagerSoutePrixDispo.Origine
BasicTransport léger
(100t/30m)
-750,5/1250010 000010350P : Las Lg (t)1P+1V+1C+1Me (4)0+5 (25)2510 000BOCG
ExcelsiorTransport léger
(100t/30m)
-1250,75/182 00010 000010350P : Las Lg (t)
V : Bla Lg (t)
1P+1V+2C+2Me (6)1+15 (25)2549 500BOCG
Romanza 330Transport léger
(100t/30m)
-1250,75/181 00010 000010500Pr : Las Lg
P : Las Lg (t)
V : Las Lg (t)
1P+2V+3C+3Me (9)1+15 (25)2532 000ASol
ScoutCorvette
(100t/30m)
-1250,75/181 00010 000110500P : Las Lg (t)
V : Las Lg (t)
1P+2V+2C+3Me (8)0+5 (25)519 500BOCG
Comparativement le choix se portera entre l’Excelsior ou le Romanza sachant que ce dernier sera plus difficile à trouver dans l’OCG.

Il nous faut trouver d’autres pistes pour la carte. Le LCG doit quand même avoir quelques concurrents.

 

Journal de bord du Capitaine – Semaine 4, Station Xi-10

Composition actuelle de l’équipage :
  • Alia (Pilote - Navigateur en chef : trace la route du vaisseau et en tient la barre)
  • Gorn (artilleur - Maître-canonnier : responsable des munitions et des canons)
  • Greg (Médecin - Officier en second : conseiller du capitaine et mémoire de l’équipage.)
  • Jamilia (Ingénieur - Ingénieur-chef : garant de l’intégrité du vaisseau)
  • Sergent (Fusilier - Maître d’abordage : dirige l’équipage au combat)
 

Etat des réserves :
  • RadX : 8,5 unités
  • Rations : 554 jours
  • Rhum : 16 unités
  • Pièces détachées : 200 kilos

Butin :
  • 2 cargos de drogues
  • 3 cargos d’artefacts technologiques
  • 1 cargo de métaux précieux

 

Nous avons recherché des marchands capables de nous donner des indices sur notre carte. Sans succès.

Face à cette impasse nous nous sommes tournés vers des circuits moins officiels, et nous avons rencontré quelqu’un qui pouvait nous mettre en relation avec quelqu’un connaissant quelqu’un qui pourrait nous mener au LCG… Si ça ce n’est pas une piste sérieuse !

Au final il s’est avéré que le premier quelqu’un pouvait nous faire rencontrer le Caïd qui lui nous indiquerait où trouver un contact avec le LCG. Le tout moyennant une petite compensation de 5 000 C !!

Le rendez-vous devait avoir lieu dans l’atmosphère de Meldori, une géante gazeuse dans le même système qu’Exalia. Arrivés sur place, nos senseurs nous lâchent. Impossible de scanner quoi que ce soit dans la purée de pois qui sert d’atmosphère. Nous finissons par être contactés par le Caïd qui fixe rendez-vous sur le pont de son yacht.

 
Alors que nous discutons des modalités de ventes de ses renseignements, nous sommes attaqués. Touchée, mon scaphandre déchiré, je parviens à regagner notre vaisseau tandis que mes hommes s’occupent de nos assaillants avec une efficacité redoutable.

Après le combat, le caïd reprend contact avec nous, nous nous rendons cette fois à bord de son vaisseau, il nous est reconnaissant de notre aide pour s’être débarrassé des mercenaires de l’OCG (pas assez toutefois pour nous donner ses informations gracieusement).

 
Toutefois il nous laisse repartir avec un module mémoire contenant les coordonnées d’une station spatiale de l’OCG en lien avec le LCG, le plan de ces installations, la localisation du bureau de son contact, Bob Dalton (sic !), et une autorisation d’accès pour circuler là-bas (le tout contre 10 000 C supplémentaires).

Il nous indique aussi que nous pourrons le retrouver sur Exalia au Triple Twister et que si Bob essayait de nous enfumer nous devions lui dire que le Caïd nous faisait triplement confiance.

Nous voilà donc parti pour Xi-10


Suites à donner
:

Trouver Bob Dalton (je ne me ferai jamais à ce nom) et obtenir des informations sur la carte le plus discrètement possible.
 
_________________
Born to be a Witch !
Revenir en haut
Jean-Michel
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2014
Messages: 185
Localisation: Corbeil

MessagePosté le: Dim 18 Fév - 22:21 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

dit maître stp 

Revenir en haut
Simon
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 741
Localisation: Les Ulis

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 16:31 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Journal de bord du Capitaine – Semaine 5, Station Xi-10

Composition actuelle de l’équipage :
  • Alia (Pilote - Navigateur en chef : trace la route du vaisseau et en tient la barre)
  • Gorn (artilleur - Maître-canonnier : responsable des munitions et des canons)
  • Greg (Médecin - Officier en second : conseiller du capitaine et mémoire de l’équipage.)
  • Jamilia (Ingénieur - Ingénieur-chef : garant de l’intégrité du vaisseau)
  • Sergent (Fusilier - Maître d’abordage : dirige l’équipage au combat)

Etat des réserves :
  • RadX : 8,5 unités
  • Rations : 554 jours
  • Rhum : 16 unités
  • Pièces détachées : 200 kilos

Butin :
  • 2 cargos de drogues
  • 4 cargos d’artefacts technologiques
  • 1 cargo de métaux précieux

Eh bien, cette fois cela a vraiment failli être pour l’honneur des pirates et une dernière bordée !
Je n’aurais jamais cru être obligée de réutiliser mon vrai nom et encore moins pour éviter une arrestation ! Il faut dire que tout cela avait très mal commencé. Dès notre arrivée sur la station, nous sommes tombés sur un marché aux esclaves. Notre devoir de pirates était d’intervenir, de libérer les esclaves et pourquoi pas, faire quelques recrutements.
Dans l’assemblée présente, nous avons trouvé quelques Black Mamba, qui pour une fois partageaient notre point de vue. Avec leur participation, nous décidons donc de libérer les esclaves. Mais l’un d’eux, un mutant à l’allure de démon des anciennes légendes ne semblait pas particulièrement ravi de notre intervention et, après s’être libéré de lui-même, lança rien de moins qu’une boule de feu vers la baie d’observation de la station.
La brèche ainsi créée, aspira un premier garde, et je n’ai eu le temps que de prévenir mes compagnons avant de courir me m’être à l’abri derrière les portes des sas qui se refermaient pour limiter la dépressurisation. Dans la  panique, Gorn et Alya réussirent tout de même à libérer les esclaves et à faire évacuer la majeure partie d’entre eux. Lais pas de recrutement possible dans ces conditions.

Par la suite, après s’être regroupé, nous nous sommes enfin dirigés vers le bureau de Bob…
Celui-ci nous réserva un accueil plutôt glacial, jusqu’à ce que je mentionne que nous avions gagné la confiance du caïd. A partir de ce moment-là, il a commencé à nous expliquer qu’habituellement il confiait une copie des cartes de ses clients à un de ses contacts, coursier auprès du LCG, qui se rendait dans les fameux locaux secret du LCG pour ensuite remettre en main propre la copie à un des experts qui faisait des heures sup’ pour Bob. Et l’histoire devient intéressante lorsque Bob nous apprends que non seulement son coursier s’est fait pincé et qu’en plus, en plus, ce dernier l’avait sans doute balancé à une vague connaissance à nous : une certaine Carrie ou Verra Fisher, la même qui nous avait attaqué lors de notre entrevue avec le caïd…

Bref, Bob est paniqué, il veut tout quitter et vite, et la seule chose qu’il peut nous donner pour notre peine, c’est l’emplacement des docks réservés aux vaisseaux de ravitaillement du LCG. Mais il ne possède aucune accréditation pour y accéder.
Malgré le douloureux sentiment de m’être faite avoir avec ce que nous avions payé en intermédiaire pour en arriver là, je propose quand même à Bob de venir avec nous. Ce dernier accepte que nous lui sauvions les fesses, mais se met quand même à négocier une compensation pour refaire sa vie ! On aura tout vu !

Je clos rapidement les négociations, mais pas assez pour partir avant l’arrivée fortuite de Fisher et de ses gardes d’élite. Nous sommes avertis par Gorn qui fort heureusement faisait le guet devant la porte du bureau avec Sergent. Toutefois, j’ai à peine le temps de sortir pour gérer la situation que Sergent justement à déjà appliqué sa diplomatie si particulière. Je le retrouve donc maitrisé par Fisher qui le remet à ses gardes. Je réussis tant bien que mal à limiter les dégâts quand, lors de la fouille d’Alya, les gardes tombent sur des modules mémoires confidentiels de l’OCG…
Aux charges d’intrusion puis d’agression, nous ajoutons donc le vol à notre liste. La situation devient de plus en plus inextricable, c’est pourquoi, dans l’espoir de gagner un peu de temps pour reverser la situation, je balance mon genou dans le nez de Fisher. Immédiatement, cela dégénère en affrontement général, et malgré notre infériorité sur le plan du nombre et de l’équipement nous parvenons tout de même à faire jeu égal avec les hommes de Fisher. Je pense même que, si nous Fisher ne m’avait pas plaqué un flingue sr la tempe, nous aurions pu nous en sortir. Mais je me suis retrouvé à sa merci, et alors qu’elle ordonnait à mes hommes de cesser le combat, je lus dans leur regard l’indécision. Pour eux comme pour moi, finir en prison était un sort inacceptable. Mais il ne s’agissait pas ici d’un choix qui impliquait leur vie, mais celle d’une autre. Aussi dans un cri qui partait du cœur je leur donnais ce qui pouvait être mon dernier ordre : « Montrez leur comment se battent les pirates ! ».

Et les pirates se battent bien. Greg, notre médecin, réussit à placer un tire en pleine tête de Fisher. Dans le même temps, Gorn réussit à se défaire de son opposant juste le temps de saisir le corps inanimé de Fisher et de menacer ses soldat de l’achevé s’ils ne se rendaient pas immédiatement, ce qui firent bon gré mal gré. Nous les avons enfermés dans le bureau de Bob (après avoir laissé sortir ce dernier, et les avoir dépouiller de leur communicateur et de leurs armes).

Suites à donner :

Dans cette histoire nous avons gagné les passes de Fischer qui devraient nous permettre de nous rendre dans ces fameux hangars.
Nous avons également gagné une Fisher inconsciente. Il va falloir que nous décidions ce que nous devons en faire. Je ne pense pas que l’achever soit une bonne idée, et l’abandonner dans cet état serait la laisser mourir à coups sûr.
_________________
Born to be a Witch !
Revenir en haut
Simon
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 741
Localisation: Les Ulis

MessagePosté le: Jeu 15 Mar - 19:58 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Journal de bord du Capitaine – Semaine 6, Station Rhô-14

Composition actuelle de l’équipage :
  • Alia (Pilote - Navigateur en chef : trace la route du vaisseau et en tient la barre)
  • Gorn (artilleur - Maître-canonnier : responsable des munitions et des canons)
  •          Carole artilleur (6d)
  • Greg (Médecin - Officier en second : conseiller du capitaine et mémoire de l’équipage.)
  • Jamilia (Ingénieur - Ingénieur-chef : garant de l’intégrité du vaisseau)
  •           Matt ingénieur (5d)
  • Sergent (Fusilier - Maître d’abordage : dirige l’équipage au combat)

Etat des réserves :
  • RadX : 8,5 unités
  • Rations : 554 jours
  • Rhum : 16 unités
  • Pièces détachées : 200 kilos

Butin :
  • 2 cargos de drogues
  • 4 cargos d’artefacts technologiques
  • 1 cargo de métaux précieux
  • 2 cargos d’armes (vendue pour 10 500 C soit 1 500 C par parts)

Je décide finalement de prendre l’identité de Vera Fisher, et nous dirigeons vers les hangars. Les gardes ne nous posent pas de soucis, de même que l’équipage du Galactic Express que je débarque à coup de « Inspection surprise de la grande inspectrice en chef ! Dégagez moi le plancher ! ».

Nous décollons rapidement, et bien qu’ils nous prennent en chasse, nous parvenons à passer dans l’hyper espace avant que les troupes de l’OCG ne nous fasse trop de dégâts. A bord, nous avons 3 prisonniers, Vera Fisher, et un artilleur, un mécano de l’équipage précédent qui ont trop trainé pour débarquer à notre goût.

La station spatiale du LCG en ρ11, nous interrogeons Fisher qui semble persuadée que nous travaillons pour le Caïd. Trop bornée pour comprendre le contraire, et redoutant qu’elle ne veuille pas nous lâcher tel un pitbull enragé, nous nous trouvons contraint s de la faire passer par le sas.

Les deux matelots présents sont en revanche plus conciliants, et après une petite discussion, je parviens à les convaincre de rejoindre notre équipage. Nous sommes désormais huit, encore un matelot et nous pourrons envisager un changement de vaisseau.

Nous arrivons en vue de la station, nos nouvelles recrues nous ont informées des modalités d’arrivée et de séjour sur site, nous nous amarrons donc sans aucun problème et laissons les gars de la station décharger notre cargaison et réparer notre vaisseaux.

Sur la station, nous discutons au mess avec des cartographes qui étaient fascinés par les aventures télévisuelles de Stella Bell. Bien évidemment, lorsque nous sous-entendons que nous aurions vu la vraie, nous attirons immédiatement leur curiosité. Et lorsque nous leur laissons voir nos boucles d’oreille des frères de la côte nous gagnons leur attention. Il ne m’aura pas fallu pousser trop en avant mes talents de persuasion pour qu’ils acceptent de travailler sur notre carte.

Nous savons donc maintenant que cette dernière date de l’Age Stellaire (elle aurait plus 30 000 ans). Elle semble être écrite en Solaire très archaïque, mais pourrait aussi bien être d’origine Alien. Pour avoir plus d’informations, nous devrions nous tourner vers un historien plutôt que des cartographes.

Au passage nous apprenons qu’ « emprunter » un vaisseau à l’OCG n’était peut-être pas une bonne idée car les cartographes semblent croire qu’un pacte a été passé entre pirate et OCG. Tant que nous les laissons tranquilles, ils ne révèlent pas les coordonnées d’Havana. Dans le doute nous redéposons le vaisseau dans une station spatiale.

Suites à donner :
Retourner à Sol inspecter des bibliothèques poussiéreuses ne m’inspire aucune envie. L’autre piste donnée par les cartographes est Shaliffar. Je serais plutôt tenté par cette option.
_________________
Born to be a Witch !
Revenir en haut
Simon
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 741
Localisation: Les Ulis

MessagePosté le: Lun 19 Mar - 11:58 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Journal de bord du Capitaine de La Salamandre – Semaine 7, Système de Shalifar Theta-33

Composition actuelle de l’équipage :
  • Alia (Pilote - Navigateur en chef : trace la route du vaisseau et en tient la barre)
  • Gorn (artilleur - Maître-canonnier : responsable des munitions et des canons)
  • Carole artilleur (6d)
  • Greg (Médecin - Officier en second : conseiller du capitaine et mémoire de l’équipage.)
  • Jamilia (Ingénieur - Ingénieur-chef : garant de l’intégrité du vaisseau)
  • Matt ingénieur (5d)
  • Sarah ingénieur (5d)
  • Sergent (Fusilier - Maître d’abordage : dirige l’équipage au combat)

Etat des réserves :
  • RadX : (33) 15
  • Rations : 175
  • Rhum : 0
  • Pièces détachées : 500

Butin :
  • 5 506 par part après achat de notre nouveau vaisseau
  • 2 cargos de carburant
  • 2 cargos de matériel industriel
  • 1 cargo de métaux précieux
  • 1 cargo d’arme

Nous avons enfin quitté notre Galactic Basic pour un fier et élégant Romanza 330 que nous avons baptisé La Salamandre !

L’achat s’est fait sur Exalia après être revenu chercher l’Esméralda en Xi-10 et avoir revendu notre butin lors de notre escale à Palace. Pour cet achat nous avons même bénéficié des contacts du Caïd qui nous a rendu ce petit service en remerciement de la disparition fortuite de Fisher. Et enfin nous avons recruté là-bas le dernier mécano qu’il nous manquait pour faire fonctionner notre nouveau vaisseau.

Puis nous sommes passés par Pi-28 avant de nous rendre dans le système de Shalifar en Theta-33, un voyage de 8 000 PC qui au final nous aura fait parcourir 11 000 PC car dès notre départ de la station OCG, nous sommes tombés sur une poche d’anormalité dans le tunnel hyperspatial. Impossible à éviter, des phénomènes étranges ont rendu fou plus de la moitié de l’équipage avant que nous décidions d’arrêter d’urgence le voyage. Nous avons été expulsés ainsi en Tau-37.

En comparaison, le second trajet s’est déroulé sans encombre, malgré les tempêtes spatiales et les ombres gravitationnelles qui ont causé d’importants dommages à notre vaisseau flambant neuf.

A noter tout de même, des inscriptions se sont affichées sur le tunnel hyperspatial, si le phénomène n’est pas extraordinaire, les inscriptions ont retenu mon attention : KELERN – VAR HAMON – ORBE.

Nous voici donc dans le système de Shalifar ! Nous sommes accueillis par un nombre incalculable de gigantesques statues représentant une silhouette humanoïde assise sur un trône. Outre leurs dimensions colossales, plus de 1 000 km, leurs yeux luisent d’une lueur verte. Nous nous sommes approchés doucement, du système, mais la ligne de statue à peine franchie, des rayons sont sorties de leurs yeux pour nous frapper. Les dégâts ont été considérables, et ont nécessitées plusieurs jours de réparation.

Pour couronner le tout, durant les réparations, nous avons identifié un vaisseau posé sur une des statues non loin de notre position, dans les Barrens, il y a peu de chance que cela soit un ami. Nous nous préparons au combat.

Suite à donner :
Ce vaisseau peut être une source d’information pour savoir comment franchir la barrière de statue, mais comme ils n’ont pas répondu à nos appels radio, peu de chance qu’ils nous fournissent les renseignements de leur plein gré.
Nous allons devoir gérer le combat au mieux car nous sommes presqu’à cours de pièces de rechange.
 
_________________
Born to be a Witch !
Revenir en haut
Simon
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 741
Localisation: Les Ulis

MessagePosté le: Jeu 29 Mar - 11:49 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Journal de bord du Capitaine de La Salamandre – Semaine 8, Shalifar Theta-33

Composition actuelle de l’équipage :
  • Alia (Pilote - Navigateur en chef : trace la route du vaisseau et en tient la barre)
  • Gorn (artilleur - Maître-canonnier : responsable des munitions et des canons)
  • Carole artilleur (6d)
  • Greg (Médecin - Officier en second : conseiller du capitaine et mémoire de l’équipage.)
  • Jamilia (Ingénieur - Ingénieur-chef : garant de l’intégrité du vaisseau)
  • Matt ingénieur (5d)
  • Sarah ingénieur (5d)
  • Sergent (Fusilier - Maître d’abordage : dirige l’équipage au combat)

Etat des réserves :
  • RadX : (33) 15
  • Rations : 175
  • Rhum : 0
  • Pièces détachées : 500

Butin :
  • 1 cargo de matériel industriel
  • 1 cargo de métaux précieux
  • 1 cargo d’arme
  • 3 150 C à répartir

Notre confrontation avec les pillards s’est faite sans problèmes, mais ne nous a pas permis d’apprendre grand-chose sur l’accès à Shalifar. C’est tout juste si nous savons dorénavant que le « Grand Khan » inspire suffisamment la terreur pour qu’un équipage entier se laisse mourir dans l’espace.
Les occupants du nomade devaient rendre compte à un certain Neil Larson, à la station OCG Chi-28. Nous y ferons peut être un détour si nous en avons la possibilité.

Nous nous sommes ensuite posés sur une de ces statues géante, à l’intérieur un étrange autel a permis à Greg d’ouvrir un passage dans les défenses orbitales de la planète. Autant dire que Shalifar et son accès réservé aux mutants me parait loin d’être accueillante.

Sur place nous apprenons que le roi sorcier est parti dans la jungle pour faire un rituel. Nous profitons de l’escale pour faire quelques courses et tout l’équipage part à droite et à gauche.
Je quitte Alya des yeux une seconde, à peine le temps d’entendre un rabatteur proposer à Greg des combats d’esclaves à mort, que cette dernière se jette sur le pauvre homme et lui arrache la gorge à coup de griffe. Cri et panique sur le marché, Alya et Sergent courent suffisamment vite pour échapper aux gardes contrairement à Greg et moi-même.

A cause d’un manque de communication avec les hommes tigres, nous sommes emprisonnés.

Suites à donner :
Bien évidemment, Greg et moi-même devons trouver un moyen de nous sortir d’ici. Et malheureusement, je ne pense pas que nous puissions compter sur les autres…
Alya va devoir être recadré. Son attitude nous cause trop de soucis, elle dissimule certaines informations et est trop impulsive. Elle a mis tout l’équipage en danger !
_________________
Born to be a Witch !
Revenir en haut
Jean-Michel
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2014
Messages: 185
Localisation: Corbeil

MessagePosté le: Jeu 29 Mar - 16:49 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Journal de bord (Sergent) – Semaine 8, Shalifar Theta-33

Suite du rapport


Bzzzzzzzz -Clic

Alors que je déambulais avec Alya et les autres, un crétin nous aborde et propose à Alya des places pour un combat à mort d’esclaves. Cette dernière se jette sur le crétin et lui arrache la gorge à coup de griffe.
Il s'en suit des cris et un mouvement de panique sur le marché, Alya et moi-même qui sommes sportifs parvenons à courir suffisamment vite pour échapper aux gardes (des putains de mutants homme-tigre) contrairement à Greg et au capitaine.

Cette fuite nous amène dans un quartier d’entrepôts mal famés où nous tombons sur un Amiral de la flotte pirate (j’ai oublié son nom) qui est poursuivi par des mutants hommes-tigres armés d’arc, de sarbacanes et de leur griffes.

Suite à un combat aussi bref que dérisoire, les mutants sont décimés (5 sur les 6 par moi qui avais un fusil-plasma). Alia est blessée et empoisonnée, comme l’Amiral de la flotte pirate qui heureusement comme Greg a le pouvoir guérison par le touché ce qui leur sauve la vie à tout deux.

Après les présentations l’amiral (x) nous informe qu’il a des problèmes avec la princesse du coin qui suite a un coup d’état a pris le pouvoir, alors que le roi sorcier son ami est parti dans la jungle pour faire un rituel. Il nous charge donc de le retrouver et nous donne une carte pour cela, car lui-même dois retourner d’urgence sur Havana pour remplacer l’Amiral Stella Bell à la tête du conseil.

Nous le raccompagnons donc jusqu’au port où son vaisseau (censuré) de la taille d’une frégate et équipé d’un dispositif de camouflage optique vient le chercher.

Ils nous reste plus qu’à rejoindre la Salamandre pour faire le plein d’armes pour cette mission et délivrer si besoin Greg et le Capitaine de leur prison.

Clic.
Revenir en haut
Duke Hoka
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2016
Messages: 69
Localisation: Chaville

MessagePosté le: Jeu 29 Mar - 19:17 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Scritchh...griii...clic
Sergent ? C'est Greg sur le communicateur. J'ai pas bien compris : c'est l'amiral X qui a des problemes à cause de la princesse qui a fait un coup d'état ? Ou c'est l'amiral X ET la princesse qui ont des problemes à cause du coup d'état ? 
C'est le genre de détail qui pourrait faire la différence pour améliorer notre situation au Cne et moi-même.
Revenir en haut
Jean-Michel
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2014
Messages: 185
Localisation: Corbeil

MessagePosté le: Jeu 29 Mar - 19:44 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Frrrr paf paf
Clic

C'est la princesse qui cause des problèmes avec son coup d'état !!!
C'est notre problème maintenant, vu que nous devront retrouver le roi sorcier pour l'amiral et chasser la princesse de trône.
 
Paf Ffffffiiiiiiii clic

Revenir en haut
Simon
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 741
Localisation: Les Ulis

MessagePosté le: Ven 30 Mar - 17:42 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Wiii... Krzzz... Clic.


Bordel Sergent vous croisez Var Hamon et vous n’êtes même pas capable de retenir son nom ! Le gars est le mutant le plus connu de la galaxie et en plus il est orange !
Putain et personne lui a parlé de l’orbe dans le message qu’on avait vu dans le tunnel hyperspatial il y a 2 semaines je suis sûre ! Vous savez "Kelern – Var Hamon – Orbe" !
_________________
Born to be a Witch !
Revenir en haut
Jean-Michel
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2014
Messages: 185
Localisation: Corbeil

MessagePosté le: Ven 30 Mar - 17:55 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Pfff
Je le bute pas, je lui sauve la vie en plus et toi tu râle.

Revenir en haut
Duke Hoka
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2016
Messages: 69
Localisation: Chaville

MessagePosté le: Ven 30 Mar - 18:42 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

+1
Revenir en haut
Simon
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 741
Localisation: Les Ulis

MessagePosté le: Ven 30 Mar - 19:06 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Excuse moi. Le fait d'être EMPRISONNEE à tendance à m'énerver légèrment !
_________________
Born to be a Witch !
Revenir en haut
Simon
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 741
Localisation: Les Ulis

MessagePosté le: Mar 3 Avr - 15:08 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Journal de bord du Capitaine de La Salamandre – Semaine 9, Shalifar Theta-33

Composition actuelle de l’équipage :
    Alia (Pilote - Navigateur en chef : trace la route du vaisseau et en tient la barre)
    Gorn (artilleur - Maître-canonnier : responsable des munitions et des canons)
        Carole artilleur (6d)
    Greg (Médecin - Officier en second : conseiller du capitaine et mémoire de l’équipage.)
    Jamilia (Ingénieur - Ingénieur-chef : garant de l’intégrité du vaisseau)
        Matt ingénieur (5d)
        Sarah ingénieur (5d)
    Sergent (Fusilier - Maître d’abordage : dirige l’équipage au combat)

Etat des réserves :
    RadX : (33) 15
    Rations : 175
    Rhum : 0
    Pièces détachées : 500

Butin :
    1 cargo de matériel industriel
    1 cargo de métaux précieux
    1 cargo d’arme
    3 150 C à répartir

Nous avons été emmené dans la jungle jusqu’à un étrange palais. Alors que nous étions en approche, nous avons pu entendre un vaisseau passer en rase motte. La végétation dense ne me permet pas d’en être sûr, mais il me semble avoir reconnu les couleurs de La Salamandre. S’en est suivi une série de détonations, et le bruit strident des moteurs en phase d’atterrissage. Nos gardes, à peine troublé par l’évènement continuent de nous trainer vers notre destination.

Dans la salle du trône nous retrouvons notre équipage pieds et poings liés, et devant nous, une mutante à la peau bleue d’une beauté inhumaine ! Cette dernière tiens dans ses mains, nos cartes, les parcours rapidement des yeux et jette au feu la plupart pour n’en garder qu’une (l’original j’espère) ! Et le range dans un compartiment secret dans son trône.
Puis elle se penche vers nous et commence à nous interroger. Sur ces entrefaites, Enrique Montoya déparque en se plaignant que sa soit disant alliée le traite comme un moins que rien. Enfin ses termes exacts était « oune moins qué rien »… Montoya et son accent incompréhensible…

Ce dernier réclame une nouvelle fois la carte, mais la princesse lui répond que nous n’avions rien sur nous, et Montoya, après avoir supporté quelques railleries repart les mains vides en nous adressant tout de même un dernier regard qui semblait tout de même soucieux de notre sort.
Ne sachant pas s’arrêter, Sergent réserve le même traitement à la princesse, mais cette dernière le remet à sa place en le menaçant de l’émasculer. Ce dernier fini étonnamment par se taire, mais la princesse jette alors son dévolu sur moi.

Elle tente de me séduire, ce qui n’est pas pour me déplaire, et loin de la repousser je rentre dans son jeu pour essayer de prendre l’avantage. La joute amoureuse est acharnée, et se solde par une prolongation, puisque la princesse demandant à ses gardes de conduire le reste de l’équipage au cachot, me fait détacher et me demande de la suivre.
Dans la chambre nous reprenons notre jeu, mais alors que j’ai l’impression de prendre l’ascendant, je sens une nouvelle attirance pour ma compagne s’immiscer littéralement dans mon esprit.

Lorsque je reviens à moi, la princesse est emmenée inconsciente par ses garde dans un escalier sombre. Derrière moi, mon équipage est aux prises avec une escouade d’homme-tigres. Profitant du fait qu’ils ne fassent pas attention à moi, j’abats les deux derniers garde.

Suites à donner :
Nous devons retrouver la carte, et si besoin affronter la princesse !
_________________
Born to be a Witch !
Revenir en haut
Duke Hoka
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2016
Messages: 69
Localisation: Chaville

MessagePosté le: Mar 3 Avr - 19:42 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Pour remplir les trous de memoire de notre cher capitaine, j'ajouterai qu'une fois arrivé dans le cachot, Sergent et Jamila nous ont liberé de nos liens (chacun à sa manière). Avec nous au fond de notre geole, je découvre un homme attaché et à peine vivant. Grâce à mes compétences médicales j'arrive à le stabiliser malgré les cauchemards qui tourmentent encore son esprit. Il s'agit du Roi Sorcier emprisonné là par la mégère qui se prendpour une princesse. Malheureusement son esprti embrumé ne nous est pas d'une grande utilité. Malgré tout il nous indique où trouver la princesse, la carte et notre bon capitaine. Ainsi grâce aux talents de Jamila nous partons libérer notre tendre chef de l'emprise de cette perfide humaine.
Après un arrêt à l'armurerie qui ne nous a pas permis de trouver grand chose nous nous glissons discrètement dans la salle du trone où nous récupérons notre équipement.
C'est à ce moment qu'une marée de gardes se vomit par la porte du couloir qui mène à la chambre de la fourbe. A peine le combat engagé que notre capitaine apparait et npus ordonne de stopper le combat. Manifestement sous le contrôle de la perfide, Sergent change de cible et s'en prend à la maitresse des lieux qui préfère battre en retraite.
De mon côté j'enjoins le capitaine à se libérer de son emprise et de se rappeler qui sont ses vrais amis. Grâce à sa grande force d'âme il parvint à reprendre ses esprits et attaque les gardes qui ne s'y attendaient pas.
Maintenant il faut retrouver notre carte et libérer le Roi Sorcier.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:40 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA SOURIS VERTE Index du Forum -> Jeux de rôles sur table -> PARTIES DU VENDREDI Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com