LA SOURIS VERTE Index du Forum

LA SOURIS VERTE
Forum de la ludothèque associative de Palaiseau (91)

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Metal Adventure - El barco del Sol - Récit

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA SOURIS VERTE Index du Forum -> Jeux de rôles sur table -> PARTIES DU VENDREDI
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Simon
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 711
Localisation: Les Ulis

MessagePosté le: Jeu 18 Jan - 10:05 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Cela fait maintenant deux mois que je suis sur Havana, et l’ambiance est absolument grisante. Le soleil l’eau turquoise, le rhum, l’es hommes et les femmes… tout ici semble inviter au plaisir et à la détente. Je passe l’essentiel de mon temps à la Rhumerie, une cantina possédant une scène et offrant donc en plus du rhum havanais des spectacles de musique et de danse.
Et justement, ce soir, alors que je me suis installé dans la salle avec Gorn, Alia, Greg, Jamilia et Sergent, des nouveaux arrivants tout comme moi, un spectacle particulièrement sublime va se dérouler.

Mais pour l’instant, nous sommes attablés, passablement éméchés du moi je le suis, et nous faisons, comme pratiquement chaque soir des plans sur la comète.
Je ne me souviens plus qui lança cette fois l’idée, ni pourquoi, cette fois plus qu’une autre elle fut reprise encore et encore. Cela n’a guère d’importance sur le moment. Ce qui est important, c’est que nous parcourons maintenant le spatio-port à la recherche d’un vaisseau à vendre. Et comme nous sommes sur Havana, même à quatre heures du matin, cinq personnes dans un état  plus ou moins imbibées peuvent trouver facilement quelqu’un prêt à leur vendre un vaisseau.
Cela dit même si nous avons trouvé une offre abondante, les prix des vaisseaux à rapidement douché notre enthousiasme. Il semblerait que quelques dizaines de crédits ne soit pas suffisant pour acheter ne serait-ce que le plus petit des vaisseaux.
De retour à la rhumerie, notre humeur un peu moins joviale, nous nous apprêtions à oublier ce cuisant échec avec une nouvelle tournée quand le barman, devant nos lamentations, nous informe qu’un vieux pirate cherche à se débarrasser de son dernier vaisseau avant de prendre sa retraite. Il y aurait même moyen de l’obtenir pour une bouchée de pain.
Cette information est immédiatement saluée par des acclamations, et une double ration de rhum. Et, pour ne rien gâcher, les lumières de la cantina se tamisent, et l’orchestre commence une musique au rythme lent et sensuel. Le spectacle qui fait la renommée de la Rhumerie va commencer.

Rosa Maria s’avance sur la scène avec un déhanché lascif. Elle commence alors ses pas de danses, des ondulations et des mouvements de bras hypnotisant, dévoilant sa grâce, et les bijoux qui ornent son corps. Même selon les standards d’Havana, Rosa Maria est d’une beauté à couper le souffle. D’ailleurs toute la salle est sous le charme. Plus personne ne bouge, et pourtant la salle est bondée de nouveaux pirates, des Blacks Mambas d’après leurs tatouages, se sont joints à l’assemblée.
Complètement subjuguée, irrésistiblement attirée par la danseuse, je me lève de mon tabouret, et me dirige vers la scène. Alors que je m’apprête à rejoindre Rosa Maria sur scène, quelqu’un me retient par le bras. Il s’agit d’un Black Mamba, un officier à en juger par ses vêtements, répondant au prénom d’Enrique à en juger par les acclamations d’encouragement de ses hommes. Ce dernier m’interpelle rudement en me demandant où je pensais aller. Comprenant qu’il désirait lui aussi avoir une meilleure vue sur le spectacle, je passe légèrement ma main sur son torse en lui assurant qu’il avait tout intérêt à me laisser faire et je reprends mon chemin sans un regard en arrière, complètement obnubilée par la magnifique Rosa Maria. Mais le bougre est insistant, il me rattrape, essaye de me faire comprendre que la belle lui est réservée, s’énerve devant mon désintérêt pour cette information et fini par me pousser au bas de la scène. J’atterris alors sur la table de joueurs, qui se brie en renversant bouteilles et verre. Cet incident déclenche alors une bagarre générale malgré laquelle j’arrive, littéralement en un clin d’œil à séduire ma danseuse.

Une fois la bagarre terminée, et les Blacks Mambas enfuis, nous apprenons que le fameux Enrique Montoya à qui j’ai coupé l’herbe sous le pied est en fait un des seconds de l’amiral Blood, le chef des Blacks Mambas.
Plus intéressant cela dit, nous apprenons également que le pirate prêt à céder son vaisseau pour une bouchée de pain, s’appelle Angus et qu’il réside sur l’île des anciens, non loin de là.
Le vaisseau lui aussi semble être connu sur Havana, il a été baptisé « La Guigne » et a fait honneur à son nom lors des virées de son précédent équipage…

Nous décidons donc le lendemain matin de nous rendre sur cette fameuse ile des anciens. Alia, originaire de cette planète connait justement un pécheur capable de nous y conduire. Sur la plage nous tombons de nouveau sur notre ami Enrique en pleine conversation avec une autre femme, cette dernière refusant manifestement une fois de plus de satisfaire le Black Maba.
Nous voyant enfin, Enrique tente de nous intimider, heureusement, j’arrive à maintenir mes hommes soudés sans toutefois prendre le dessus sur Enrique dans cette joute verbale. Soudain, sans doute excédés par tant d’absence de violence physique Sergent épaule son fusil et tir sur Enrique. Touché à la tête celui-ci s’effondre, au même instant, le reste des Blacks Mambas dégainent leurs armes.
L’échauffourée fut de courte durée, le dénommé Angus surgit d’une paillotte non loin un fusil blaster à la main, et après un coup de semonce en l’aire se mis à invectiver les Blacks Mambas jurant par tous les dieux qu’il ne leur laisserait jamais son vaisseau.
Privés de leur chef et manifestement encore secoués par ce qu’il vient de se passer, ils se replient vers leur embarcation en emportant le corps inanimé d’Enrique.

Nous discutons finalement calmement avec Angus qui nous explique dans le détail comment « La Guigne » a mérité son nom, et les malheur qui sont arrivé au dernier canonnier de l’équipage après un saut hyperspatial avec une brèche dans la tourelle. Sans rentrer dans les détails, il va y avoir du nettoyage et quelques menues réparations à faire. Angus pense que le vaisseau est maudit, et que son baptême sans rhum en fait un porte-malheur. Il voudrait le vendre en pièces détachées, pour ne plus jamais en entendre parler, et pour être sûr que La Guigne ne nuise à aucun autre équipage. Nous arrivons toutefois à le convaincre de nous le céder, contre la promesse de respecter le code des pirates. Sans plus de cérémonie, Angus me remet le journal de bord, et les clés du vaisseau, puis il nous incite à nous rendre à la capitainerie d’Havana pour finaliser la cession du vaisseau.
Avant que nous le quittions il nous conseille également de nous faire parrainer par un amiral car avec ce que nous avons fait à Montoya, l’amiral Blood voudra certainement notre peau.

Son conseil s’avèrera sensé puisque sur le chemin du retour un bateau à voile chargé de Blacks Mambas s’en prend à nous. Quelques échanges de coups de feu, et donc quelques Blacks Mambas morts de plus, nos poursuivants abandonnent et nous regagnons la capitainerie sans problème.

A la capitainerie, nous nous apercevons que les Blacks Mambas tentent déjà de faire croire que le vaisseau est à eux. Mais, en présentant à l’Amiral Stella Bell les codes d’identifications du vaisseau et le journal de bord, nous arrivons à la convaincre qu’Angus nous a bien cédé le vaisseau en bonne et due forme.
J’arrive même à glisser un mot sur le parrainage, et en jurant une nouvelle fois que nous respecterons le code pirate, l’amiral nous intègre à la flotte des Fils de la côte.

Nous avons enfin notre vaisseau, reste maintenant à élire notre capitaine.


Journal de bord du Capitaine – Date et coordonnées inconnues
Composition actuelle de l’équipage :
-    Alia (Pilote - Navigateur en chef : trace la route du vaisseau et en tient la barre)
-    Gorn (artilleur - Maître-canonnier : responsable des munitions et des canons)
-    Greg (Médecin  - Officier en second : conseiller du capitaine et mémoire de l’équipage.)
-    Jamilia (Ingénieur - Ingénieur-chef : garant de l’intégrité du vaisseau)
-    Sergent (Fusilier - Maître d’abordage : dirige l’équipage au combat)

Etat des réserves :
-    RadX : 15 unités
-    Rations : 180 jours
-    Rhum : 20 unités
-    Pièces détachées : 200 kilos

Faits marquants :

Le vaisseau a été réparé grâce à l’aide de tout l’équipage. Nous l’avons également repeint et rebaptisé dans la foulée.
Un conteneur de matériel industriel de l’OCG nous à permis de refaire les réserve du vaisseau.
Après une fouille minutieuse du vaisseau, nous avons trouvé caché dans la machinerie un étui contenant une carte étrange (probablement alien) désignant avec des symboles mystérieux la seconde planète d’un système de 8. Sans doute une carte au trésor. Sur les conseils de mon officier en second, nous nous décidons à investiguer du côté de l’OCG qui disposerait des meilleurs cartographes.

Suite à donner :
Nous rendre à l’OCG demander leur avis à ces cartographes. Le voyage nécessitera probablement d’arraisonner un ou deux vaisseau pour couvrir les dépenses.
_________________
Born to be a Witch !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 18 Jan - 10:05 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Simon
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 711
Localisation: Les Ulis

MessagePosté le: Mar 23 Jan - 16:51 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Journal de bord du Capitaine – Date inconnue, Station Mu-28

Composition actuelle de l’équipage :
-    Alia (Pilote - Navigateur en chef : trace la route du vaisseau et en tient la barre)
-    Gorn (artilleur - Maître-canonnier : responsable des munitions et des canons)
-    Greg (Médecin  - Officier en second : conseiller du capitaine et mémoire de l’équipage.)
-    Jamilia (Ingénieur - Ingénieur-chef : garant de l’intégrité du vaisseau)
-    Sergent (Fusilier - Maître d’abordage : dirige l’équipage au combat)

Etat des réserves :
-    RadX : 10,5 unités
-    Rations : 108 jours
-    Rhum : 19 unités
-    Pièces détachées : 200 kilos

Le voyage entre Havana et la station de l’OCG la plus proche s’est déroulée sans encombre après un départ mouvementé.
A peine avons-nous quittés la surface d’Havana qu’une dizaine de vaisseaux aux couleurs des Blacks Mambas ont convergés vers nous. Enrique Montoya, pas encore complètement remis de sa blessure semble nous en vouloir.
La situation semblant délicate pour notre petit basic, je prends les systèmes de communications et demande au capitaine des Blacks Mambas de déclarer ses intentions. Il souhaite nous détruire et récupérer la carte.
Je lui rappelle que notre destruction entrainera la perte de la carte et l’invite à venir la récupérer à bord. Une fois en phase d’approche je récupère la carte et demande à Jamilia de souder le couvercle de l’étui.
Je donne donc l’étui vide à Enrique contre sa promesse de nous laisser partir. Une fois le sas refermé nous mettons les gaz avant que les Blacks Mambas ne se rendent compte de la supercherie.

Le reste du voyage se passe sans soucis et nous parvenons même à économiser grandement sur nos réserves.
Lors du voyage nous sommes tombés sur une épave à la dérive. Dedans se trouvaient des containers de l’OCG. Une fois revendu le matériel nous a rapporté 9 775 C répartis comme suit :
-    Capitaine : 2 600 C
-    Officiers : 1 300 C
-    Esméralda : 675 C

Suites à donner :
S’équiper un peu mieux et repartir.
Nous sommes encore trop près d’Havana pour poser des questions, les Blacks Mambas doivent encore être après nous donc nous repartons très vite et nous nous dirigeons vers l’OCG.
_________________
Born to be a Witch !
Revenir en haut
Simon
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2012
Messages: 711
Localisation: Les Ulis

MessagePosté le: Dim 4 Fév - 16:48 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

Journal de bord du capitaine – Semaine 3, Exalia

Composition actuelle de l’équipage :
  • Alia (Pilote - Navigateur en chef : trace la route du vaisseau et en tient la barre)
  • Gorn (artilleur - Maître-canonnier : responsable des munitions et des canons)
  • Greg (Médecin - Officier en second : conseiller du capitaine et mémoire de l’équipage.)
  • Jamilia (Ingénieur - Ingénieur-chef : garant de l’intégrité du vaisseau)
  • Sergent (Fusilier - Maître d’abordage : dirige l’équipage au combat)

 Etat des réserves :
  • RadX : 10,5 unités
  • Rations : 64 jours
  • Rhum : 14 unités
  • Pièces détachées : 200 kilos
 
Butin :
  • 2 cargos de drogues
  • 4 cargos d’artefacts technologiques
  • 1 cargo de métaux précieux
  • 7 000 C/parts et 2 000 C pour le vaisseau

Nous sommes enfin de vrai pirates ! Après une étape sur la station Mu-29, où nous avons acheté la carte d’un système des barrens peu éloigné et commerçant, nous nous rendons dans le système Octavia IV. Et après quelques jours d’attentes et des sueurs froide alors que nous avons été frôlés par un Galactic Protector et un Yatch de luxe malheureusement fortement escorté, nous sommes tombé sur un Basic rempli à ras bord de matériel !

Une fois notre cible ralentie, Sergent s’est jeté dehors avec un magnifique Bastardos Salto qui lui a permis d’aborder l’appareil. L’équipage n’a fait preuve d’aucune résistance. Nous avons même pu prendre le manifeste de vol pour faciliter notre revente sur Exalia.

 
Toujours sur Exalia, Alya a cherché à en savoir plus sur le LCG, mais malheureusement leurs coordonnées sont maintenues secrète, et il faut leur donner les cartes à analyser. Ce détail sans compter le prix prohibitif rend cette option impossible.

 
Suites à donner :

Il reste des marchandises à revendre, mais les quantités nous rendent la tâche plus difficile.

Le butin engrangé permet d’envisager un investissement dans un vaisseau plus performant. A condition de recruter pour que l’équipage suive.
TypeClasse
(tonnage/longeur)
ManoeuvrabilitéVitesse Tactique
(en k/t)
Vitesse de croisière
(en US/h et US/j)
Vitesse Hyperespace
(en PC/j)
Autonomie
(en PC)
BlindageCoqueSenseurs
(en K)
ArmementEquipagePassagerSoutePrixDispo.Origine
BasicTransport léger
(100t/30m)
-750,5/1250010 000010350P : Las Lg (t)1P+1V+1C+1Me (4)0+5 (25)2510 000BOCG
ExcelsiorTransport léger
(100t/30m)
-1250,75/182 00010 000010350P : Las Lg (t)
V : Bla Lg (t)
1P+1V+2C+2Me (6)1+15 (25)2549 500BOCG
Romanza 330Transport léger
(100t/30m)
-1250,75/181 00010 000010500Pr : Las Lg
P : Las Lg (t)
V : Las Lg (t)
1P+2V+3C+3Me (9)1+15 (25)2532 000ASol
ScoutCorvette
(100t/30m)
-1250,75/181 00010 000110500P : Las Lg (t)
V : Las Lg (t)
1P+2V+2C+3Me (8)0+5 (25)519 500BOCG
Comparativement le choix se portera entre l’Excelsior ou le Romanza sachant que ce dernier sera plus difficile à trouver dans l’OCG.

Il nous faut trouver d’autres pistes pour la carte. Le LCG doit quand même avoir quelques concurrents.

 

Journal de bord du Capitaine – Semaine 4, Station Xi-10

Composition actuelle de l’équipage :
  • Alia (Pilote - Navigateur en chef : trace la route du vaisseau et en tient la barre)
  • Gorn (artilleur - Maître-canonnier : responsable des munitions et des canons)
  • Greg (Médecin - Officier en second : conseiller du capitaine et mémoire de l’équipage.)
  • Jamilia (Ingénieur - Ingénieur-chef : garant de l’intégrité du vaisseau)
  • Sergent (Fusilier - Maître d’abordage : dirige l’équipage au combat)
 

Etat des réserves :
  • RadX : 8,5 unités
  • Rations : 554 jours
  • Rhum : 16 unités
  • Pièces détachées : 200 kilos

Butin :
  • 2 cargos de drogues
  • 3 cargos d’artefacts technologiques
  • 1 cargo de métaux précieux

 

Nous avons recherché des marchands capables de nous donner des indices sur notre carte. Sans succès.

Face à cette impasse nous nous sommes tournés vers des circuits moins officiels, et nous avons rencontré quelqu’un qui pouvait nous mettre en relation avec quelqu’un connaissant quelqu’un qui pourrait nous mener au LCG… Si ça ce n’est pas une piste sérieuse !

Au final il s’est avéré que le premier quelqu’un pouvait nous faire rencontrer le Caïd qui lui nous indiquerait où trouver un contact avec le LCG. Le tout moyennant une petite compensation de 5 000 C !!

Le rendez-vous devait avoir lieu dans l’atmosphère de Meldori, une géante gazeuse dans le même système qu’Exalia. Arrivés sur place, nos senseurs nous lâchent. Impossible de scanner quoi que ce soit dans la purée de pois qui sert d’atmosphère. Nous finissons par être contactés par le Caïd qui fixe rendez-vous sur le pont de son yacht.

 
Alors que nous discutons des modalités de ventes de ses renseignements, nous sommes attaqués. Touchée, mon scaphandre déchiré, je parviens à regagner notre vaisseau tandis que mes hommes s’occupent de nos assaillants avec une efficacité redoutable.

Après le combat, le caïd reprend contact avec nous, nous nous rendons cette fois à bord de son vaisseau, il nous est reconnaissant de notre aide pour s’être débarrassé des mercenaires de l’OCG (pas assez toutefois pour nous donner ses informations gracieusement).

 
Toutefois il nous laisse repartir avec un module mémoire contenant les coordonnées d’une station spatiale de l’OCG en lien avec le LCG, le plan de ces installations, la localisation du bureau de son contact, Bob Dalton (sic !), et une autorisation d’accès pour circuler là-bas (le tout contre 10 000 C supplémentaires).

Il nous indique aussi que nous pourrons le retrouver sur Exalia au Triple Twister et que si Bob essayait de nous enfumer nous devions lui dire que le Caïd nous faisait triplement confiance.

Nous voilà donc parti pour Xi-10


Suites à donner
:

Trouver Bob Dalton (je ne me ferai jamais à ce nom) et obtenir des informations sur la carte le plus discrètement possible.
 
_________________
Born to be a Witch !
Revenir en haut
Jean-Michel
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2014
Messages: 177
Localisation: Corbeil

MessagePosté le: Hier à 22:21 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit Répondre en citant

dit maître stp 

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:59 (2018)    Sujet du message: Metal Adventure - El barco del Sol - Récit

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA SOURIS VERTE Index du Forum -> Jeux de rôles sur table -> PARTIES DU VENDREDI Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com