LA SOURIS VERTE Index du Forum

LA SOURIS VERTE
Forum de la ludothèque associative de Palaiseau (91)

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Cthulhu Samedi Soir

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA SOURIS VERTE Index du Forum -> Jeux de rôles sur table -> PARTIES DU SAMEDI
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fab
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2013
Messages: 284
Localisation: Palaiseau

MessagePosté le: Dim 8 Avr - 17:30 (2018)    Sujet du message: Cthulhu Samedi Soir Répondre en citant

Chers joueurs,

pour cette dernière partie de la saison, je vous propose de quitter l'Ydis pour nous plonger l’une des plus étrange affaire criminelle française des années folles: l’affaire du Comte Derval. Considérée comme toujours inexpliquée, cette affaire a défrayé la chronique en Avril 1926, et je vous propose donc de rejouer les étranges évènements qui se sont apparemment produits à Paris à ce moment-là - du moins si l'on en croit ce que j'ai pu retrouver dans des archives d'époque.

Evidemment, aujourd’hui cette affaire est totalement tombée dans l’oubli et le nom de Derval ne dit plus rien à personne. Vous aurez donc le plaisir de la découverte… Pour commencer, sachez simplement que le Comte Jacques Derval fut une figure marquante des années folles et eut une vie exceptionnelle : descendant d’une famille noble de Champagne, il fait la guerre dans les tranchées, chose inhabituelle pour un homme de sa condition, et finit blessé à la jambe, mais décoré de la croix de guerre. Après l’armistice, grâce à sa maîtrise de l’Anglais, il découvre l’anthropologie et se passionne pour les écrits de Radcliffe-Brown et de Malinowski, qu’il entreprend de traduire en Français. En 1921, il monte la première mission française d’exploration d’Afrique noire de l’après-guerre. Chose étonnante, il porta son choix sur la Rhodésie du Nord (l’actuelle Zambie), sous gouvernorat britannique, plutôt que sur l’une des nombreuses colonies françaises.

Sa fortune, son charisme, le fait qu’il soit un membre éminent du Club de Paris (dans les années 20, l’un des clubs les plus select de la capitale), ainsi que sa présence régulière dans les principaux journaux de l’époque font de lui un homme très connu dans les milieux intellectuels et universitaires parisiens, où il n’a d’ailleurs pas que des amis.

Au final, Derval monta deux expéditions le long du fleuve Zambèze, financées par des fonds privés : la première de Septembre 1921 à Janvier 1922, et la deuxième de de Février à Décembre 1925. Cette deuxième expédition dura beaucoup plus longtemps que prévu, et comme Derval resta plusieurs mois sans donner de nouvelles, la rumeur de sa mort se répandit à Paris. Lorsque finalement il revint de Rhodésie en Décembre 1925, très malade, complètement épuisé (un rapport médical lui prête un poids de 45 kg…) mais vivant, les journaux se passionnèrent autant pour les objets qu’il avait ramenés d’Afrique – il organisa par la suite l’une des premières expositions d’Art Primitif Africain en France – que pour son état de santé.

Pour coller un maximum à la réalité historique, vous incarnerez des proches de Derval – dont certains ont été inquiétés à l’époque, je préfère être franc tout de suite. Evidemment je changerai les noms.

La suite bientôt…

Fab
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 8 Avr - 17:30 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fab
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2013
Messages: 284
Localisation: Palaiseau

MessagePosté le: Lun 9 Avr - 13:02 (2018)    Sujet du message: Cthulhu Samedi Soir Répondre en citant

Voici les description des 4 personnes principalement impliquées dans cette affaire, qu'il faut vous répartir entre joueurs. Notez que comme lors du dernier Cthulhu (2 ans déjà ?), on utilisera des règles maison.

Marcel Charlin, Gardien du Domaine des Marronniers (environ 35 ans en 1926)

Ce qu’on sait :

Marcel Charlin est né en Bourgogne dans un milieu très modeste - père ouvrier, mère sans emploi - et n’était à priori pas du tout destiné à devenir l’un des plus proches amis du Comte Derval. Les deux hommes se sont rencontrés dans les tranchées en 1916, et ont combattu et survécu ensemble. Leur amitié s'est nouée sur les champs de bataille.

On sait qu'en 1918, une fois la guerre finie, Derval a embauché Marcel Charlin comme gardien pour son Domaine des Marronniers, près de Meaux.

En Avril 1926, Charlin vivait dans une petite maison à l’entrée du domaine. Au quotidien, outre son travail de gardien, il assistait Derval de multiples façons, par exemple en lui servant de chauffeur ou de messager. Il connaissait donc très bien la vie quotidienne du Comte, ses occupations, sa façon de s’organiser,…

En termes de règles :
Niveau de vie Modeste (1), mais avec accès aux 3 automobiles de Monsieur le Comte et repas quotidiens au Domaine préparés par la gouvernante du château, Madame Mollie. Excellente connaissance de l’ensemble du domaine des Marronniers, château, bâtiments et parc. Solide, malin, présente bien. Compétences de chauffeur, de messager, d’ancien soldat.

Gonzague de Blancval-Poitevin, relation du Club de Paris (environ 40 ans)

Ce qu’on sait :

De Blancval-Poitevin était un aristocrate fortuné, apparemment oisif, qui tout comme Derval était membre du Club de Paris, l’un des Clubs « de Gentlemen » les plus select de l’époque. C’est d’ailleurs dans ce club que les deux hommes se sont rencontrés en 1920. Leurs origines nobles et/ou leur curiosité intellectuelle les a rapprochés, et ils ont organisé ensemble plusieurs expéditions de chasse dans les forêts d’Auvergne puis d’Alsace, réservées aux membres du club bien sûr, chaque automne de 1920 à 1924. En outre, ils se croisaient régulièrement dans les soirées et évènements mondains du Tout-Paris – salons littéraires, expositions… Gonzague connaissait donc particulièrement bien la vie publique et mondaine de Derval. Il ne l’a d’ailleurs pas nié.

Notez qu’on n’a pas plus d’informations sur Blancval-Poitevin avant 1926.

En termes de règles :
Niveau de vie Aisé (3), avec un hôtel particulier à Paris mais pas d’automobile. Réputation et influence au sein du Club de Paris. Intelligent, charismatique et touche-à-tout. Compétences principales au choix du joueur, toujours en dilettante donc sans réelle spécialité.

Eugène Saint-Simon, policier à la retraite et ami d’enfance (51 ans en 1926)

Ce qu’on sait :

Entre 1895 et 1898, Derval et Saint-Simon sont tous deux des adolescents pensionnaires à l’internat de l’Institut Sainte Cécile, à Châlons-en-Champagne. Malgré la différence d’âge – Saint-Simon est né en 1875 et a donc 5 ans de plus que Derval – il semble qu’ils deviennent à cette époque les meilleurs amis du monde.

En 1898, Saint-Simon embrasse une carrière dans la Police et devient enquêteur à Reims (il sera ensuite nommé inspecteur à la création de la « Brigade du Tigre » de Champagne en 1909). De 1899 jusqu’à la guerre, Derval et lui sont clairement inséparables et font les 400 coups ensemble, notamment dans les guinguettes des bords de Marne. Derval est témoin au mariage d’Eugène en 1904.

En 1914, plutôt que de l’envoyer au front, l’administration judiciaire nomme l’inspecteur Saint-Simon en tant que Commissaire à Paris, sans doute parce que la plupart des membres des Brigades du Tigre ont été appelés sous les drapeaux. Eugène passe donc la guerre à faire respecter l’ordre dans la capitale. En 1919, c’est la consécration, il est nommé au poste prestigieux de Directeur de Police de la Brigade de Paris. Il supervise alors une grande partie des activités de Police, et est une personne très influente et connue dans le Tout-Paris de l’époque.

En 1924, subitement, tout bascule. D’abord il perd son épouse en début d’année. Ensuite viennent des problèmes de santé apparemment sérieux (il fumait beaucoup) qui l’amènent finalement à accepter une retraite anticipée en décembre.

En avril 1926, Eugène Saint-Simon s’ennuyait un peu. Ses nombreuses relations haut placées semblaient prendre leurs distances avec le temps - son nom était certes encore connu dans le Tout-Paris, mais il n’exerçait plus du tout la fascination qui l’accompagnait à l’époque de l’exercice du pouvoir. Il passait l’essentiel de son temps avec d’autres anciens policiers et magistrats, à la retraite comme lui, et occasionnellement avec Derval. Les deux hommes s’appréciaient toujours beaucoup – c’est du moins ce que Saint-Simon a déclaré à l’époque - mais il est clair qu’ils ne partageaient plus grand-chose. Saint-Simon connaissait en revanche parfaitement la vie passée de Derval, dans ses moindres détails, de l’internat jusqu’à la guerre.

En termes de règles :
Niveau de vie Aisé (3), avec un appartement à Paris et une automobile. Finesse d’esprit, charisme, solides compétences d’enquêteur. Capacités physiques faibles ou moyennes. Réputation dans les milieux judiciaires, bourgeois… et criminels.

Jean Lemain, Maître de Conférence au Museum d’Histoire Naturelle (environ 35 ans en 1926)

Ce qu’on sait :

Après qu’il ait organisé la première expédition française d’après-guerre d’exploration d’Afrique noire, avec notamment un but d’étude anthropologique des populations indigènes, Derval a régulièrement été cité ou interrogé par des journaux à grand tirage, ce qui lui a valu d’être particulièrement apprécié dans certains salons de la capitale où se croisaient les milieux intellectuels, mondains et médiatiques de l’époque.

En revanche, le monde universitaire ne lui accorda jamais aucun crédit. La plupart des professeurs des grandes universités parisiennes considéraient que ses travaux relevaient de l’amateurisme le plus total - Marcel Mauss lui-même a d’ailleurs déclaré que les travaux de Derval en anthropologie n’en méritaient même pas le nom…

Jean Lemain a été l’exception. Ce jeune homme de bonne famille parisienne, intellectuellement brillant, s’est passionné pour les sciences naturelles – notamment la zoologie – dès son plus jeune âge. En 1910 et 1912, on trouve des traces de sa participation à deux grandes expéditions universitaires au Mali et au Niger, au cours desquelles il est probable qu’il étudia la faune locale.

Exempté de servir sous les drapeaux en 1914, il passa la guerre à étudier les sciences naturelles à la Sorbonne et au Museum d’Histoire naturelle, tout en suivant en parallèle un cursus de médecine ! En 1918, il rédigea une thèse très remarquée sur l’évolution de la Faune Africaine, ce qui lui valut d’être nommé Maître de Conférence au Museum d’Histoire Naturelle la même année, alors qu’il avait 28 ans.

En 1920, Lemain s’intéressa aux travaux de Derval. Bien que n’étant pas anthropologue, sa formation scientifique lui permit d’estimer leur intérêt et leurs limites scientifiques, qui étaient apparemment réelles. En Septembre 1920, il envoya à Derval une critique argumentée mais constructive de ses travaux.

Intrigué par la lettre, Derval lui répondit et accepta de le rencontrer - le 15 octobre 1920. Le courant passa, les deux hommes se revirent plusieurs fois pour confronter leurs points de vue… et Derval, comme il le déclarera plus tard, se prit d’amitié pour ce jeune homme à l’intelligence phénoménale, au contact duquel il avait l’impression de découvrir toute cette rigueur qui lui faisait tant défaut, à lui qui n’avait pas de formation scientifique. Les deux hommes devinrent finalement de proches amis, allant même jusqu’à donner des conférences communes sur l’Afrique en 1921, 1923 et 1924. Le succès de ces conférences auprès du public valu d’ailleurs à Lemain l’inimité de certains de ses collègues universitaires - on en reparlera…

En termes de règles :
Niveau de vie Moyen (2), avec un petit appartement à Paris. Très intelligent, pas froid aux yeux. Compétences scientifiques solides et variées. Connu dans les milieux universitaires et scientifiques.


Notez qu’en 1926, et c’est important, ces 4 personnes se connaissaient bien et s’appréciaient. On le voit clairement quand on connaît la suite des évènements, les mensonges des uns ayant apparemment eu pour but de couvrir les autres…

Ou alors ils avaient tous pété un plomb.
Revenir en haut
Jerome
Beholder

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2011
Messages: 984
Localisation: Longjumeau (91160)

MessagePosté le: Lun 9 Avr - 13:45 (2018)    Sujet du message: Cthulhu Samedi Soir Répondre en citant

Pour ma part je serais intéressé par Eugène Saint-Simon (policier à la retraite et ami d’enfance) ou à défaut par Marcel Charlin (Gardien du Domaine des Marronniers).
Revenir en haut
Raphaël (v2)
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2012
Messages: 57

MessagePosté le: Lun 9 Avr - 20:14 (2018)    Sujet du message: Cthulhu Samedi Soir Répondre en citant

Je serais bien intéressé par Gonzague de Blancval-Poitevin ou par Marcel Charlin. Super partie en perspective.


EDIT : Avec une petite préférence pour le Marcel.
Revenir en haut
Tirion
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2014
Messages: 238
Localisation: Kenyrow

MessagePosté le: Mar 10 Avr - 10:09 (2018)    Sujet du message: Cthulhu Samedi Soir Répondre en citant

Jean Lemain n'a l'air de passionner personne, je veux bien le prendre (il me ressemble bcp le type quand même), sinon en second Gonzague de Blancval-Poitevin.
_________________
Tirion
"D'or et de feu"
Revenir en haut
Fab
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2013
Messages: 284
Localisation: Palaiseau

MessagePosté le: Mar 10 Avr - 11:03 (2018)    Sujet du message: Cthulhu Samedi Soir Répondre en citant

Ah bon? Parce que t'es passionné de zoologie ?

Ou alors t'es né en 1890 ?

Cachotier, va Smile !
Revenir en haut
Tirion
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2014
Messages: 238
Localisation: Kenyrow

MessagePosté le: Mar 10 Avr - 11:42 (2018)    Sujet du message: Cthulhu Samedi Soir Répondre en citant

Je suis passionné de toutes les sciences  love  Mais tu as raison, il a 35 ans, moi je suis beaucoup plus jeune.
_________________
Tirion
"D'or et de feu"
Revenir en haut
Fab
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2013
Messages: 284
Localisation: Palaiseau

MessagePosté le: Mar 10 Avr - 14:33 (2018)    Sujet du message: Cthulhu Samedi Soir Répondre en citant

OK ! Bon de toutes façons si tu changes d'avis, je suis certain qu'Emile se fera une joie de jouer un universitaire, calme, porté sur l'analyse, la confrontation des points de vue dans le débat et la sérénité, et... non pas taper...

Une chose importante maintenant: on joue dans 3 semaines, donc vous avez un peu de temps pour vous familiariser avec les années 20 à Paris. Je vous invite vraiment à regarder des extraits du film Etudes sur Paris, disponible sur youtube. C'est un film d'époque qui montre Paris en 1928. Prenez svp le temps de regarder deux ou trois séquences de 10-15 minutes, n'importe où dans le film, avant qu'on joue. C'est vraiment intéressant, et c'est le meilleur moyen ensuite d'imaginer le cadre et le décor dans lequel nous allons jouer.

(Imaginez si on avait ça pour le moyen-âge, avec les châteaux de l'époque, les paysans, les soldats tels qu'ils étaient vraiment !! Et bien on a cette chance pour les années folles.)

En outre, les années folles à Paris ont été des années joyeuses et fêtardes comme on n'en fait plus depuis. J’amènerai un livre avec des photos d'époque lors de la première partie, mais vous pouvez trouver de nombreuses photos sur internet. Là aussi, soyez cool et prenez un peu de temps pour en regarder: avoir des images d'époque dans la tête vous facilitera grandement l'immersion ensuite !
Revenir en haut
Tirion
archiliche

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2014
Messages: 238
Localisation: Kenyrow

MessagePosté le: Mar 10 Avr - 14:51 (2018)    Sujet du message: Cthulhu Samedi Soir Répondre en citant

Ah enfin une partie où on va juste aller a des fêtes et la paix règnera! Jérome va être content. 


En attendant je vais regarder tout ça!
_________________
Tirion
"D'or et de feu"
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:47 (2018)    Sujet du message: Cthulhu Samedi Soir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LA SOURIS VERTE Index du Forum -> Jeux de rôles sur table -> PARTIES DU SAMEDI Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com